Ce chapitre est dédié à la diététique du sportif et plus particulièrement à la diététique des sports d'endurance comme le vélo.

Il existe deux grandes catégories d'aliment, ceux qui apportent de l'énergie à la machine : les macronutriments et ceux qui n'en apportent pas, les micronutriments. Comme vu précédemment au chapitre des fondamentaux (voir sur filières énergétiques ), l'athlète doit fournir de l'énergie au muscle à travers divers types de "carburants" : ces macronutriments sont les glucides, les protides et les lipides. Un athlète doit pour cela se nourrir de manière appropriée afin de pouvoir pratiquer son sport d'une manière optimale. Les micronutriments (sels minéraux et oligoéléments) participent au bon fonctionnement de la "machine".

Je ne suis pas personnellement partisan de régime draconien et trop rigoureux où l'athlète pèse systématiquement tout ses aliments et évite tout écart. Il faut rester raisonnable en privilégiant un régime alimentaire équilibré tout en se faisant plaisir de temps en temps.

J'ai pour ma part été beaucoup moins strict en 2005 sur mon alimentation et pourtant mes résultats ont été en nette progression.

La qualité de l'entraînement reste l'élément le plus important de la performance.