Recherche Kunena

Mot-clé
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : L'Immortelle

L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #75582

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 419
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 2
L'Immortelle


Pour ceux qui souhaite ce lancer un défi personnel et faire un geste en faveur des dons du sang et d'organes.

En plus, ça fait une bonne préparation en vue des cyclos de montagnes.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #75782

  • jfd_
  • Portrait de jfd_
  • Offline
  • Administrator
  • Messages : 9671
  • Remerciements reçus 644
  • Karma: 26
Ce sont des organisations qui sont toujours à promouvoir :yaisse:

Tu feras quoi à priori comme options de circuit?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #75816

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 419
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 2
Salut JFD,

Si tous va bien, je ferais l'intégralité de l'épreuve, mais en mode randonneur!!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #75846

  • pasqup01
  • Portrait de pasqup01
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1541
  • Remerciements reçus 160
  • Karma: 9
La notion de randonneur, si elle qualifie l'allure, est toute relative sur une telle épreuve "malplate" ( :woohoo: ), délicate à faire en rythme course...
Fais nous un beau CR STP !
"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76403

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 419
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 2
CR de L’IMMORTELLE – Samedi 9 Juin 2012

Ca y est, je suis un « Immortelle » !! Hier, j’ai participé pour la 1ére fois à cette rando cyclosportive sans classement, avec comme objectif de promouvoir les dons de sang et d’organes par la réalisation de défis personnel en gravissant de 2 à 7 cols ralliant la Vallée de l’Ouzom à la Vallée d’Ossau dans les Pyrénées.

Le contrôle de départ est ouvert depuis 5h du matin ; pour ma part, j’arrive peu avant 6h pour récupérer mon carton de pointage et prend la route à 6h30. Beaucoup sont partie à 5h30-6h. La météo est clémente, et il est annoncé un peu couvert et pas trop chaud.

Le départ de la cité Béarnaise de BRUGES est assez violent puisqu’il faut gravir un petit col, le col de Tisné qui est une succession de petits talus n’excédant pas les 600m mais avec des pentes comprises entre 10 et 17% !! Ca vous met vite en jambe. Malgré tout, je profite d’une vue exceptionnelle avec le levé du soleil sur le Pic du Gabizos, et les montagnes qui m’entourent.
A ARTHEZ d’ASSON, direction la Vallée de l’Ouzom pour gravir dans un 1er temps le col de Spandelles puis le Soulor depuis FERRIERES.

Col n°1 : Col du Spandelles, 10km à 8.6% (ramené à 5km pour 9%)
Malheureusement, le col de Spandelles ne pourra être gravi complètement car des travaux d’élagages en vue du passage de la Route du Sud en fin de semaine prochaine ne permettent pas d’atteindre le sommet. C’est quand même 5km à 9% de pente moyenne qu’il faut gravir. Dés le pied, j’ai du mal à trouver mon rythme.
Pour cette épreuve, je me suis fait une feuille de route avec temps de passage et d’ascensions afin de gérer au mieux mon effort.
Hors, dés les 1éres pentes, je mets trop de braquet, essayant de rester calé à ~80% de ma Fc mais mes sensations et ma respiration m’indique que je suis plus dans du « I3 » que « I2+ ». Sur le 1er km, je vois que je ne suis pas dans le bon tempo, tant pis, je décide d’accélérer un peu. J’arrive au point de pointage du col. Petit ravito fruits secs, et je redescends par la même route (très étroite et sauvage).

Arrive le Soulor par FERRIERES, celui-là, je le connais puisqu’en 2009, lorsque j’habitais à 40km du col et que je bossais en 2x8, je l’avais grimpé à 36 reprises par ce versant !
Col n°2 : Col du Soulor, 12km à 7.6%
Celui-ci, il faut le gérer car dés le début la pente est rude, 9%. J’adore ce col, car c’est une route typique des Pyrénées, sinueuse, rugueuse, avec des ruptures de pentes, des paysages magnifique. Comme dans le Spandelles, j’ai du mal à trouver mon rythme, je suis ni bien ni mal, j’essaie de relancer souvent, mais je ne trouve pas mon rythme ; peut-être le braquet, j’ai mis 36x25 pour avoir de la réserve, alors que d’habitude j’ai 38x25, et j’aime pas le 36 car il faut être véloce pour bien l’emmener ! Ma montée sera régulière, j’arrive au sommet dans le temps prévue (mais 10’ de plus que sur une montée classique !). Je pointe ma carte et j’enchaîne avec l’Aubisque.
Col n°3 : Col de l’Aubisque par la Corniche du Litor, 7km à 5.6%
Après une courte descente de 4km, commence l’Aubisque ; mieux vaut grimper ce versant que le descendre car la route est un peu dangereuse avec ces 2 tunnels. Les 3 1ers km sont faciles à 4% puis la pente devient irrégulière avec quelques passages à 8-9% puis des petits replats. La vue sur la Vallée de l’Ouzom, les villages de FERRIERES et ARBEOST, le col du Soulor sont magnifique, surtout que le temps est clair. Arrivé au sommet, je ravitaille un peu avec quelques fruits secs, puis je me lance dans une descente que je connais bien. L’Aubisque, c’est 1 col que je grimpe souvent le soir à la débauche, et j’aime me retrouver à 19-20h le soir au sommet pour me jeter dans la descente dans la fraîcheur qui tombe.
Ce matin, la descente est fraîche aussi, il fait 9° au sommet. J’enfile les virages jusqu’à GOURETTE puis après la station Béarnaise, rentre sur une route plus rectiligne et plus large ; le compteur s’affole et dépasse les 80km/h par endroit ; je prends plaisir au guidon de ma nouvelle machine, un LOOK 695, très stable et rassurant en descente, et super confortable (plus que ce que je pensais).

J’arrive à LARUNS, où un gros ravito est prévu, vu que ce sera le carrefour de plusieurs ascensions (Aubisque, Pourtalet).
Col n°4 : Col du Pourtalet, 28km à 4.6%
J’attaque mon 4éme col, je ressens pas de fatigue pour le moment. J’aurais préféré grimper l’Aubisque puis le Pourtalet, mais je tiens à respecter l’ordre initial.
Le Pourtalet ne présente pas de grosses difficultés si ce n’est la longueur et le fait que le plus difficile ce trouve sur les 10 dernier km où la pente est régulière entre 7 et 9% maxi et très exposé au vent.
On croise beaucoup d’Espagnols qui descendent comme des fous en gros pelotons ; beaucoup préparent la Quebrantahuesos dans 15 jours, une des plus grosses cyclo européenne (15000 cyclo !). Je rattrape un collègue peux après les EAUX CHAUDES ; on va grimper quelques km ensemble, puis je poursuivrais ma route seul. Après le Lac de FABREGES, je reprends quelques gars partie avant moi (2 à 5h30 et 1 à 5h) et qui comme moi sont partie pour l’intégrale. Au sommet, petit ravito rapide, pointage et j’attaque la descente vers LARUNS.
Retour au point ravito, mes Parents m’on rejoint pour me suivre sur la fin de la rando et me ravitailler en bas ou au sommet des cols. J’avale difficilement un morceau de cake aux carottes pour couper du sucré puis attaque l’Aubisque, le gros morceau de la journée après presque 6h d’effort.
Col n°5 : Col d’Aubisque, 18km à 7.2%
Les 1ers km à 4% commencent à être difficile, mais je gère, essaye d’être souple, plus qu’en début de journée. Juste après les EAUX BONNES je reprend un cyclo qui préparer l’EDT PAU-LUCHON ; on va grimper ensemble un bon moment, puis, afin de mieux gérer mon effort et parce que ces relances en sortie de virages me font un peu mal, je préfère le laisser filer et grimper à mon train. Je vais le garder à vue jusqu’au sommet. Juste après GOURETTE, je ressens une sensation bizarre « d’ivresse » et d’euphorie ! Je garde mon rythme (pas très rapide) et arrive au sommet dans le temps prévue initialement. Je prends 1 bidon de St YORRE sucré et 1 bidon d’OVERSTIMS, un autre morceau de cake et reprend pour la 2éme fois de la journée la descente. Le temps est couvert et il y a du vent ce qui accentue la sensation de froid. Je me re-concentre afin de garder suffisamment de lucidité et me lance dans la descente qui sera propre et rapide.

Retour à LARUNS mais pour 15km de plaine pour rejoindre BIELLE, pied du col de Marie-Blanque.
Col n°6 : Col du Marie-Blanque, 11km à 5.3%

Versant réputé « facile » car il y a un bon replat au bout de 5km, au Plateau du Bénou, et que les 3 derniers km sont assez roulant, mais après plus de 160km, ça commence à être difficile.
Je grimpe à mon rythme, je commence à avoir du mal à rester en danseuse, j’essaie de rester concentrer sur mon coup de pédale ; le moral est bon et je sais que je vais aller au bout. Passé le Plateau du Bénou, un cyclo en VTC prend ma roue et « s’amuse à me flinguer », je ne cherche pas à le suivre mais au sommet, je me permets de lui montrer mon compteur et les 175km effectués !
Après une descente courte et rapide dans sa 2nd partie, retour à BIELLE pour une nouvelle portion de vallée de 12km jusqu’au pied de la dernière ascension, le Port de Castet.
Col n°7 : Port de Castet, 5km à 9%
Pas très connu, cette montée « cul de sac » mérite le détour surtout que le bitume a été refait à neuf. Pour moi, c’est une 1ére, jamais je n’avais trouvé l’occasion d’escalader cette route peut-être par crainte, après tous ce que j’en avais entendus ! Maintenant, je suis au pied du mur ! et il faut aller en haut. Comme sur les 2 cols précédents, je m’affole pas, grimpe à mon train ; de toute façon, je ne peux pas accélérer, peut-être sur quelques centaines de mètres, pas plus. La route est assez rectiligne et grimpe dans une forêt. J’arrive enfin au sommet, sur un vaste plateau d’estive. Je pointe pour l’avant dernière fois et entame la descente pour revenir à BRUGES.

Il reste une quinzaine de km mais pas de plus simple, ce serait dommage d’en finir ainsi ! En effet, pour sortir de LOUVIE-JUZON, il faut escalader une « verrue » d’1km à 9%. Ensuite, il suffit de dérouler jusqu’à l’arrivée, sur une route en faux plat avec quelques petites bosses.

Me voilà revenu à BRUGES pour le dernier pointage de la journée, après 217km (manque 10km du Spandelles) réalisés en 9h17 (arrêts non-compris), pour 6000mD+.
Objectifs sportif atteint puisque je m’étais prévue 10h30 ; en comptant ~45’ de plus pour compenser le Spandelles, j’aurais été dans mes temps.
Mais le plus important reste le plaisir pris sur l’ensemble de la journée ; peut-être ma meilleure journée sur un vélo depuis que je suis cycliste, en plus pour promouvoir une bonne cause.
Cette rando m’a beaucoup appris sur la gestion de l’effort de ce type d’épreuve, et à coup sure va me servir pour les échéances à venir. De plus, ça me donne l’idée et l’envie de m’orienter vers des épreuves marathons.

A suivre.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76409

  • skippy
  • Portrait de skippy
Bravo pour cette belle épreuve !!!

On a l'impression que tu as roulé seul tout le temps ? Vrai ?

Ivan
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76414

  • pasqup01
  • Portrait de pasqup01
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1541
  • Remerciements reçus 160
  • Karma: 9
Énorme :good: bravo Jean Christophe :icon_tongue

Et puis, ne t'étonnes pas de prendre du plaisir ailleurs. La vie cycliste n'a pas de raison d'être parfaitement linéaire. A différente période de la vie, on peut évoluer vers des épreuves différentes : le tour de l'église à fond, les cyclos, la montagne etc. (qu'importe l'ordre)
"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76416

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 419
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 2
On a l'impression que tu as roulé seul tout le temps ? Vrai ?

Oui, j'ai roulé seul toute la journée; j'ai préféré cette option pour mieux gérer mon effort
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76418

  • Charly42
  • Portrait de Charly42
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6908
  • Remerciements reçus 274
  • Karma: 20
BRAVO belle cyclo, belle cause, beau CR :good:
à bloc!!!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76423

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 5882
  • Remerciements reçus 382
  • Karma: 17
:woohoo: :woohoo:

Toutes mes félicitations !!!

Et merci pour la visite touristique ;-)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Re: L'Immortelle 8 ans 3 mois ago #76440

  • Dplmanager
  • Portrait de Dplmanager
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1223
  • Remerciements reçus 3
  • Karma: 7
:woohoo: ça c'est du parcours !!!

Bravooooo
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.139 secondes
Propulsé par Kunena