Recherche Kunena

Mot-clé
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : A l’aise après une grosse chute ?

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149003

  • Cricridamour
  • Portrait de Cricridamour
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 531
  • Remerciements reçus 138
  • Karma: 11
J’ai repris dernièrement le VTT. :good:

Pour mémoire, j’ai subi une grosse chute l’été passé, avec à la clé 10 jours d’hospitalisation, 4 mois et demi d’arrêt de travail et 2 opérations chirurgicales au niveau du dos. Je peux dire que j’en ai ch.. un max, car je ne voulais pas finir camé avec le Tramadol et consorts. :(

Depuis une vingtaine d’années que je pratique le VTT, il m’est bien sûr déjà arrivé de chuter, mais jamais je ne m’étais blessé sérieusement. Après ces chutes, sur les sorties suivantes, parfois je me suis senti parfaitement à l’aise, alors que d’autres fois non, j’avais comme un blocage psychologique, j’étais tendu, crispé et ne faisait rien de bon pendant une semaine ou deux.

Donc après plusieurs mois de home trainer, de vélo de route et de VTT sur route, dès que j’ai senti que ma musculature me permettait à nouveau de me retenir sur les freinages, j’ai repris le VTT dans le terrain en me demandant comment cela allait se passer. Et surprise, après une ou deux sorties « méfiantes » pour reprendre mes marques, je me sens maintenant très à l’aise, très détendu, que ce soit dans mes singles les plus techniques ou ceux très rapides à frôler les sapins. Ressentir parfaitement le travail des freins, des pneus et des suspensions, trouver sans hésitation la bonne ligne, le tout en me disant : quel le méga panard, ça m’a vraiment manqué. :good: :good:

Alors question : être aussi à l’aise après une chute aussi grave, suis-je donc un abruti inconscient ? :pafmur: Est-ce un bon ou un mauvais signe ? De votre côté, comment vous sentez-vous dans les premières sorties après une grosse gamelle ? Vous êtes plutôt bloqués, stressés, ou alors vous lâchez tout en vous disant « C’est bon, j’ai eu ma gamelle et je ne risque donc plus rien pour un bon moment. » ? :wonder:

A+
Cricri
Dernière édition: 1 an 6 mois ago par Cricridamour.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149006

  • laurent.a
  • Portrait de laurent.a
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1174
  • Remerciements reçus 111
  • Karma: 1
après 2 grosses gamelles sur le meme single au meme endroit (DAC et clavicule), je suis définitivement bloqué sur cet endroit, par contre, de plus en plus à l'aise ailleurs, meme bien plus engagé ! :wonder:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149009

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 8407
  • Remerciements reçus 500
  • Karma: 16
J'ai davantage chuté sur route qu'en VTT (surtout lourdement) et si à chaque fois je me remets rapidement en selle (dès que le corps le permet) il reste une certaine appréhension qui finit par disparaître avec le temps.
Ça dépend aussi de la chute : mentalement on ne se remet pas pareil d'une glissade à la con sur un passage piéton marbré sous la flotte (=> erreur d'inattention) qu'un carton en descente dans un peloton lancé à 60 km/h (où on n'a AUCUN contrôle sur ce qui nous entoure)... bon physiquement non plus, puisque j'y ai laissé un coude dans le deuxième cas :whistle:
Tout est question de contexte, mais je n'ai jamais eu le sentiment de me dire : "c'est bon la gamelle annuelle est passée, je suis tranquille"... mais ça me rappelle à l'ordre quand je deviens un peu trop confiant, si j'ose m'exprimer ainsi.
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149019

  • jfd_
  • Portrait de jfd_
  • Offline
  • Administrator
  • Messages : 9175
  • Remerciements reçus 481
  • Karma: 22
Pour ma part, après chaque grosse chute, je n'ai jamais repris totalement à l'aise. Même après le temps nécessaire après la consolidation des fractures. Ce n'est qu'après plusieurs sorties que cela revient. Et soi dit en passant, j’espère ne plus être confronté à cela :yaisse:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149021

  • hedy38
  • Portrait de hedy38
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 232
  • Remerciements reçus 9
  • Karma: 0
Après une clavicule cassé, j'ai tendance à plus regarder si il y a des trous sur la route pour éviter les vibrations au lieu de regarder au loin comme avant, c'est une mauvaise habitude qu'il faut que j'oublie au plus vite, sinon pas vraiment d'appréhension en remontant sur le vélo, au contraire ça fait du bien au moral
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149029

  • ronan
  • Portrait de ronan
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 199
  • Remerciements reçus 14
  • Karma: 0
2013 :
Je roulais très vite en ligne droite. Tant qu'il n'y avait pas de virages ou de gros obstacles, je ne touchais presque jamais aux freins.
Je me suis pris un gros carton dans la dernière descente du Raid des Terres Noires quand j'ai voulu freiner à plus de 30km/h sur un sentier qui devenait de plus en plus cassant. Pas assez stable, la roue avant est sortie du sentier sans que j'ai pu ralentir. Je me suis cassé aux moins une côte et ouvert le coude. Je pense avoir bien réagi en me protégeant la tête avec le bras.
Depuis, j'attrape beaucoup plus les freins sur les sentiers en ligne droite.

2015-2016 :
Je me faisais régulièrement des subluxations à l'épaule gauche, en particulier lors des courses sur les marches mal anticipées.
Ça ne me retentissait pas trop puisque j'en étais au point où j'attendais une vraie luxation pour me faire opérer.
Finalement, avec un peu de préparation physique, j'ai gagné en stabilité sur le vélo. Ça aide sur les gros freinages et les enchaînements de marches.

2017 :
J'ai fait 2 chutes sur la tête à quelques semaines d'intervalle.
Depuis, je ne vais plus aussi vite que je voudrais en enduro/pilotage à vue. J'ai du mal à me concentrer à 100% sans penser à la chute. C'est presque plus dangereux que de rouler à fond en étant hyper concentré.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149031

  • gillesF78
  • Portrait de gillesF78
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 2978
  • Remerciements reçus 340
  • Karma: 10
La seule grosse chute que j'ai eue, c'était la nuit en ville, contre un poteau de couleur grise, planté au milieu de la piste cyclable. En plus j'étais un peu bourré... A l'époque, je passais plus de temps à boire des bières avec les copains que sur le vélo...

Ensuite, j'ai fait beaucoup de petites chutes, 1 à 3 chaque année. A chaque fois, cela n'arrange pas mon manque d'agilité à rouler en peloton ou à descendre des routes sinueuses.

A force de tomber, j'ai beaucoup régressé en descente depuis que je fais sérieusement du vélo.

Il y a 3-4 ans, j'avais de nombreux kom strava dans les descentes. Maintenant je ne suis pas certain que je serais à nouveau capable de refaire le même temps...
www.strava.com/segments/742651
www.strava.com/segments/676272
www.strava.com/segments/5525900

En course, mes chutes en descente sont liées à des facteurs extérieurs :
* les coureurs devant moi me font prendre de mauvaises trajectoires
* lorsque je suis trop fatigué et manque de lucidité, je peux avoir du mal à faire de belles descentes --> je ne pilote plus très bien
* stress

Le manque de capacité à me placer m'oblige à rester en queue de peloton, là où il y a le plus de relances, de coureurs qui font des écarts de trajectoire, et de cassures à cause de chutes, voire de chutes massives. :velochute:
Les 2 dernières courses en circuit que j'ai faites ont été ponctuées par des chutes en peloton où j'ai réussi à freiner de justesse.
A ce propos, je viens de changer mes étriers de frein : je trouve que les étriers SRAM Red aerolink sont plus puissants que les SRAM Force... Je me demande si c'est ce qui m'a évité de rentrer dans les coureurs ayant chuté devant moi ! :wonder:
Région Grenobloise, GillesF78
Dernière édition: 1 an 6 mois ago par gillesF78.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

A l’aise après une grosse chute ? 1 an 6 mois ago #149123

  • zero_janvier
  • Portrait de zero_janvier
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 445
  • Remerciements reçus 30
  • Karma: 2
Cricridamour écrit:
J’ai repris dernièrement le VTT. :good:

[...]

Donc après plusieurs mois de home trainer, de vélo de route et de VTT sur route, dès que j’ai senti que ma musculature me permettait à nouveau de me retenir sur les freinages, j’ai repris le VTT dans le terrain en me demandant comment cela allait se passer. Et surprise, après une ou deux sorties « méfiantes » pour reprendre mes marques, je me sens maintenant très à l’aise, très détendu, que ce soit dans mes singles les plus techniques ou ceux très rapides à frôler les sapins. Ressentir parfaitement le travail des freins, des pneus et des suspensions, trouver sans hésitation la bonne ligne, le tout en me disant : quel le méga panard, ça m’a vraiment manqué. :good: :good:

[...]

Cricri, au vu de ces bonnes nouvelles, je crois qu'il y a un problème sur le site de MSO : je ne vois pas ton inscription à la Glânoise :P

En 2015, je me suis cassé la figure et la clavicule en route. A moins de 10 km/h, en ayant la roue avant qui glisse sur un élément métallique au sol. Depuis, je crains tout ce qui est glissant sur route : ligne, bitume liquide, feuilles et j'en passe... Ce qui ne m'empêche pas d'attaquer, j'ajoute simplement ce paramètre dans mes évaluations et trajectoires.

Par contre, à VTT, malgré des chutes régulières - dont une que tu as pu voir aux avant-postes et que j'ai renouvelée samedi, je me fais rarement très mal et continue à me sentir bien. Pourtant, je suis passé par-dessus le guidon, j'ai planté la roue avant dans une rigole et me suis fait le combo genou-hanche-épaule (mardi dernier :blush: et j'ai une belle brulure à la hanche, mais je l'ai échappé belle !), fini dans les ronces (mais ça amortit la chute)... J'ai toujours une petite appréhension la fois suivante, mais elle passe. Bref, on en reparlera le jour où...

Dans notre sport, on voit parfois des gens se casser la figure sans vraiment comprendre pourquoi. Ça n'est pas toujours en relation avec la vitesse. Ou alors, le manque de vitesse qui te fait planter la roue dans un trou, justement... Par contre, le risque de "grosse casse" est statistiquement dépendant de la vitesse (je dis statistiquement, cf ma clavicule gauche). Perso, chaque chute à à plutôt tendance à me rendre plus attentif plutôt que "plus raisonnable". J'essaie d'apprendre de mes erreurs.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.136 secondes
Propulsé par Kunena