Recherche Kunena

Mot-clé

Ardéchoise 2024

  • Messages : 17
  • Remerciements reçus 35
il y a 2 mois 2 semaines #187916 par JulienBerard
Ardéchoise 2024 a été créé par JulienBerard
Bonjour à tous,

Je voudrais participer à l'Ardéchoise 2024 cette année mais je n'y suis jamais allé et j'aimerais bien quelques infos. Nous avons un membre actif du forum (néo-retraité des cyclos :( ) qui a terminé sur le podium l'an dernier alors je profite !

1) L'épreuve de référence me semble être l'Ardéchoise, mais sous ce nom il y a deux parcours : 223km/4435d+ et 230km/4585d+. Si je comprends bien l'un n'est pas chronométré (le premier des deux) ?

2) Est-ce qu'il est compliqué de se faire ravitailler sur le parcours ? En général ma femme est à vélo pour 1 ou 2 ravitos mais vu la taille de la boucle elle va avoir du mal à suivre, et j'imagine que les routes à l'intérieur de la boucle sont empruntées pas les autres parcours.

3) Comment cela se courre ? Tous les cols vers i3/i4 ou cela part plus fort ? Vu le profil c'est clairement une course à l'usure.

4) Dernière question subjective : est-ce que cette course laisse beaucoup de traces ? Je pense faire 2x2 WE de course avec 1 WE OFF entre :
- 8 Juin : GF Mont Ventoux
- 15 Juin : Ardéchoise
- 22 Juin : Pas de course, récup
- 29 Juin : Marmotte Alpes
- 7 Juillet : EDT

Ce sera clairement mes 4 objectifs principaux de la saison, mais est-ce bien raisonnable de faire un parcours si grand sur l'Ardéchoise surement sous un bon cagnard ? Même MVDP accuse le coup après quelques classiques :P L'an dernier après l'enchainement Ariègeoise, Pyrénéenne et EDT j'ai serré le moteur.

Merci !
Julien

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11264
  • Remerciements reçus 1202
il y a 2 mois 2 semaines - il y a 2 mois 2 semaines #187918 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Ardéchoise 2024
Salut machine ;-)

Alors oui, la récup sera clé sur l'enchaînement... et en se cognant 220 bornes le 15 juin (souvent en petit comité car ça se décide loin de l'arrivée, et les pelotons sont "dilués" sur les nombreux parcours), faire l'impasse le week-end suivant sera optimal :yaisse:
L'an passé j'avais enchaîné Trois Ballons, Ardéchoise, Alsacienne... en reprenant tard la saison certes, mais il m'avait manqué un tout petit peu de fraîcheur à l'Alsacienne (bon ça n'aurait pas changé grand chose, le vainqueur était hors-concours).

Donc pour moi, ça peut le faire sur ce point... en t'économisant un peu avant juin. En plus tu es plus jeune que moi l'an passé, et semble mieux armé que moi niveau récupération.

Côté ravitos... ouais franchement ça va pas être drôle pour ta moitié ; l'an passé on s'arrêtait entre gentlemen pour les ravitos (surtout qu'il faisait chaud), y'a que Leo Belchi (que tu connais bien ;-) ) qui a choppé un bidon à son assistance au Mont Gerbier de Jonc... et c'est tout. Au final il ne gagne pas de temps sur moi, on a fait ensemble les derniers ravitos (donc ceux blindés de monde où tu joues des coudes pour atteindre un bénévole :whistle: ).

Comment ça se court ? oui c'est à l'usure... la distance fait peur et tu attends facile 2h avant de commencer à faire la course ; rester dans les 20/30 premiers suffit jusqu'à la grosse séparation des parcours (170/220 km) au sommet de Mézilhac. A partir de là, on descend les gorges, une belle petite bosse et on commence à "jouer" pour casser les petits groupes.
Comme l'ancien parcours des 3B (220 bornes), c'est typiquement une cyclo où c'est tellement long... que tu pars un peu sur la retenue et en gestion z3/z4 (voire z2 dans les roues, dans les bosses roulantes du début). Donc un bon point pour la récup, en t'alimentant correctement tu ne finis pas "au bout de ta vie" (contrairement à mes 3B + Alsacienne l'an passé, où j'avais ramassé car la course était intense très tôt).

Le parcours "référence" doit être le 223 km (c'est vrai qu'il y en a vraiment beaucoup ce jour-là) ; et au pire si tu le sens pas sur une telle distance le jour (mauvaises sensations, fatigué, etc) rien n'empêche de tourner sur le 170 km (et raccourcir le menu d'une bonne heure)... tu as en gros 2h pour faire le point, t'es large ;-)

Voilà ce que je peux dire... l'ami Juju Gaillard m'avait très bien briefé là-dessus l'an passé, il connaît l'ambiance, les routes, les ravitos à privilégier par cœur.

PS : même si cagnard le jour J, tu pars vers 7h15 et roule souvent autour de 1000m d'altitude... c'est largement supportable et l'affaire est bouclée vers 13h30-14h. Par contre une chose est sûre : dans l'optique d'une récupération correcte :
1) dors sur place la veille, et le soir de la course (pour rentrer pépouze le lendemain, voire faire une récup gentille sur place)
2) oublie le repas d'après course, c'est blindé et tu fais la queue 1h en plein cagnard sur un stade de foot pour un plateau qui ne casse pas des briques (correct mais sans plus)
A mon sens (même si un gentil équipier a pris mon plateau à la place, vu que j'étais un peu défoncé), c'est là où j'ai laissé beaucoup d'énergie post-course... y compris dans l'attente interminable des podiums (y'avait plus grand monde vers 17-18h, même pas un podium scratch, juste les catégories + vainqueurs H/F)... j'aurais mieux fait de rentrer pépère et préparer le week-end suivant.
Dernière édition: il y a 2 mois 2 semaines par albator83.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: JulienBerard

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6713
  • Remerciements reçus 1592
il y a 2 mois 2 semaines #187920 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet Ardéchoise 2024
Pour les ravitos, ne serait-ce pas possible d'utiliser eau-cyclisme.com ?
www.eau-cyclisme.com/eau-departement-ardeche-d07.htm

Région Grenobloise, GillesF78
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: albator83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11264
  • Remerciements reçus 1202
il y a 2 mois 2 semaines - il y a 2 mois 2 semaines #187922 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Ardéchoise 2024
Tu peux, mais en pleine canicule/sécheresse y'a moyen de retrouver un paquet de robinets fermés... ça m'est arrivé une fois en course à la Madeleine (à la sortie des lacets de Montvernier), à une fontaine qui coulait abondamment chaque été.
Et pour le coup, les milliers de bénévoles ardéchoises mettent le paquet là-dessus.

"Eau cyclisme" est un site très utile, et je m'en étais servi pour repérer quelques robinets "sûrs" sur des cyclos... mais sans bien connaître le coin, avec la fatigue course, l'excitation... c'est pas toujours facile de se rappeler la photo dudit robinet pour le repérer rapidement. Et en fin de compte, on perd moins de temps à un ravito officiel, même s'il y a du monde (allez on va dire 1min grand max à Rochepaule ou Lalouvesc -inutile de cumuler les deux- et j'avais rempli quasi deux bidons dans Barricaude, avec les autres gars c'était pareil et on n'était pas trop en stress vu les écarts).
Dernière édition: il y a 2 mois 2 semaines par albator83.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 17
  • Remerciements reçus 35
il y a 2 mois 2 semaines #187954 par JulienBerard
Réponse de JulienBerard sur le sujet Ardéchoise 2024
Super, un grand merci pour ta réponse ! Je crois que j'ai toute les infos dont j'avais besoin :-) C'est bien de pouvoir bifurquer sur le "petit parcours" de 170km pour éviter de trop tirer sur la corde si je ne suis pas au top le jour J.

Pour les ravitos c'est toujours un plus de ne pas avoir à s'en soucier, mais si on peut s'entendre entre coureurs et que tout le monde s'arrête en même temps c'est très bien. L'an dernier sur l'Ariègeoise j'avais deux ravitos perso bien chargés mais j'avais été un peu juste en munitions sur la fin du parcours :P

Pour optimiser la récup maintenant qu'on a un van aménagé c'est parfait, on peut dormir à côté du départ et au retour prendre une petite douche, se changer et manger un vrai repas. Dans 99% des cas les repas des organisateurs n'ont aucun rapport avec les calories dépensées. et ne sont pas très qualitatifs !

Y'a plus qu'à :-)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: albator83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11264
  • Remerciements reçus 1202
il y a 2 mois 2 semaines #187955 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Ardéchoise 2024
Top le van aménagé :yaisse: tu auras tous les atouts de ton côté.
Tant que tu ne fais pas une échappée de 200 bornes (comme le vainqueur de l'an passé, un brin "vidé" sur la ligne :whistle: ), ça va glisser tout seul.

Et tu verras, la gestion des ravitos est très différente de ce qu'on voit avec les teams étrangers chez Golazo :whistle: dont les membres ne risquent pas de lever le pied si tu t'arrêtes 30" pour prendre de la flotte.
On est davantage sur un esprit "cyclo" que "sport" à l'Ardéchoise :good:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 158
il y a 3 semaines 5 jours #188690 par IceMole
Réponse de IceMole sur le sujet Ardéchoise 2024
Petit résumé de mon "périple" ardéchois, sur le parcours des Boutières (137km/2400m D+).
Arrivée le vendredi soir, retrait des dossards très rapide autour de 20h15, y compris pour un copain du club et sa femme.
Retour au gite et bon petit repas.
J'ai du encore travailler un peu jusqu'à 23h45. Du coup, la nuit a été courte car lever 5h15 pour départ 6h et rejoindre Saint Félicien (un de nos camarades de club prenait le départ à 6h45 sur les "Europe Mediofondo" desquels il termine 35° au scratch et 4° caté.
Après 30' d'échauffement pour rejoindre la zone de départ, nous patientons dans le sas, les 8 restants du club.
Nous passons la ligne vers 7h05 et c'est parti.
Première montée relativement groupée avec notre première féminine pour la mettre dans le rythme (elle restera accompagnée par deux autres camarades). Je lui propose un rythme "tempo" bas histoire de ne pas trop en mettre de suite, car c'est bien inutile. Nous faisons la descente où les plus à l'aise prennent de l'avance (dont moi), et nous nous recalons à un rythme tempo bas pour la plus courte ascension suivante, le temps que les autres nous rejoignent.
Je laisse notre féminine à ce stade avec ses deux autres "chaperons" et nous filons avec deux copains de club à un rythme plus soutenu. Je tire notre groupe sur tout le faux plat avant la troisième ascension, en bon sanglier. Je m'alimente en arrivant au pied de celle-ci, car elle est plus longue bien que peu difficile, et laisse "partir" mes deux collègues un peu plus rapidement. Au bout de quelques kilomètres, je reviens sur un des deux, qui est complètement à l'arrêt. Il est en très mauvaise posture, les papillons dans les yeux, plus d'énergie. Bien que sachant que notre féminine et deux autres sont encore derrière, je prends la décision de m'arrêter avec lui car son état m'inquiète de suite. Je le fais manger, se couvrir et reprendre ses esprits. Après 10 bonnes minutes de pause, nous repartons et je me cale à un rythme qu'il peut suivre. Dès lors, je ne pense qu'à une chose, l'aider à passer ce mauvais moment, sans me douter qu'il allait subir ceci tout le reste du parcours. Fréquemment, ces pauses reviennent au gré de ses pics glycémiques. La fin de l'ascension et le gros ravitaillement au sommet lui font du bien. Il reprend un peu de couleurs.
Il reste 60km, et je lui demande si ça va aller. Il pense que oui alors nous reprenons avec notre féminine et ses deux acolytes qui nous ont bien évidemment repris (nous sommes passés de 18km/h moyen en montée à 11km/h moyen). Nous entamons donc à 5 l'avant dernière bosse. Il décroche un peu et je reste avec lui. Il ne tient pas les 10km/h. Nous laissons filer après la descente les trois autres au pied de la dernière longue ascension. Et là de nouveau, nous devons faire des pauses très régulières. Je lui propose de l'alimentation salée, voulant essayer de contrecarrer ses pics glycémiques dus à une prise d'alimentation uniquement sucrée, mais il refuse, ayant peur de ne pas la digérer. Bref, cette dernière montée pourtant très abordable et régulière sur 13km à 4,5% sont un véritable calvaire pour lui, malgré mes encouragements, mon soutien. Alors que nous aurions du normalement nous éclater sur ce parcours, étant habitués aux pourcentages un peu plus difficiles des cols de Haute-Savoie (même pour un gros comme moi :lol: ).
Au sommet, encore une pause et nous commençons les 33 derniers km en descente et/ou faux plat descendant. Je ne suis pas fatigué et je reprends les devants pour lui faciliter la tâche autant que possible. Il reste dans ma roue tant bien que mal. Je lui demande si on peut finir un plus fort autour des 45km/h à 50km/h de moyenne. Il acquiesce, voulant essayer de me laisser me faire plaisir aussi (j'adore ce genre de portions). Mais lorsque je me retourne, ne sont dans ma roue que d'autres participants bien à l'abri :P . Je me relève et l'attends pour la vraie partie descente. Nous faisons le début ensemble et je finis les trois derniers km seul histoire de me faire un peu plus plaisir. Je l'attends en bas pour faire le dernier faux plat rejoignant l'arrivée, et nous passons la ligne ensemble.
Le temps, le classement, tout cela est très clairement anecdotique, déjà parce qu'à allure normale pour moi, il serait bien modeste par rapport aux coursiers comme vous, mais encore plus cette fois-ci où je me suis véritablement mué en chien Saint-Bernard, en coéquipier responsable du club. Je suis satisfait de l'avoir ramené à l'arrivée sans qu'il abandonne (et sans que ce soit non plus dangereux pour lui), mais un peu "frustré" de ne pas avoir pu me livrer totalement sur un parcours qui me correspond bien : longues montées roulantes où mon poids pénalise moins que dans les forts pourcentages. C'était toutefois bien l'intention de départ d'accompagner nos féminines (l'une a préféré rouler avec un de ses collègues de travail en partant un peu plus tard pour éviter la première grosse demi-heure sous les averses). Mais je m'étais pris au jeu car les jambes étaient là, et le début de la mission était accompli.
Bref, je retournerai faire l'Ardéchoise chaque année jusqu'à avoir fait l'intégralité des parcours au dessus jusqu'à l'originelle.

Soutiens le Coq du XV, du Hockey / Roller Hockey et du Hand.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: albator83, gillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6713
  • Remerciements reçus 1592
il y a 3 semaines 4 jours #188691 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet Ardéchoise 2024
Tiens, je suis étonné que tu n'aies pas commenté la météo.

Pour ton copain que tu as épaulé, sait-il plus précisément ce qu'il lui est arrivé ?

Région Grenobloise, GillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 11264
  • Remerciements reçus 1202
il y a 3 semaines 4 jours - il y a 3 semaines 4 jours #188693 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Ardéchoise 2024
D'après des collègues engagés c'était déluge toute la nuit, ça s'est calmé avant le départ avec des routes trempées et "juste" une pluie fine pendant 2h... avant de s'éclaircir progressivement à partir de Mézilhac/Barricaude.
Beaucoup de vestes Gabba/Idro sur les photos que j'ai vues, y compris dans le groupe de tête... donc ambiance bien fraîche/humide a priori :whistle:
Dernière édition: il y a 3 semaines 4 jours par albator83.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 158
il y a 3 semaines 4 jours #188696 par IceMole
Réponse de IceMole sur le sujet Ardéchoise 2024
La météo était quasi automnale avec une pluie très abondante entre minuit et 3h du matin, puis de nouveau à 5h avec de très fortes averses.
Routes détrempées au départ, puis s'améliorant assez rapidement hormis certaines zones boisées et moins exposées aux rayons de soleil qui perçaient bien par moment.
Je ne suis pas frileux, loin de là, mais j'ai du remettre le long pour les descentes car l'humidité était persistante et ça se ressentait, surtout en étant loin d'être à fond du coup...

Concernant mon copain, hormis le fait d'avoir peut être pas assez chargé son petit dej et ensuite d'avoir tardé un poil à s'alimenter, je ne vois que le fait d'avoir fait une énorme fringale irrattrapable avant un vrai repas solide. Ses apports ponctuels (il a mangé tout ce qu'il avait) ne lui faisaient que des pics d'énergies sur 10 à 20' maxi. Comme si son métabolisme ne retenait rien et diffusait tout immédiatement. Cela ne lui ai jamais arrivé et j'ai fait un certain nombre de cyclos et longues sorties avec lui, et bien supérieures en kilométrage. Donc il va aller faire une analyse sanguine pour voir s'il n'aurait pas développé une carence dans un secteur...

Soutiens le Coq du XV, du Hockey / Roller Hockey et du Hand.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6713
  • Remerciements reçus 1592
il y a 3 semaines 4 jours #188697 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet Ardéchoise 2024
Un covid long ? :icon_ohwell

Région Grenobloise, GillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 764
  • Remerciements reçus 158
il y a 3 semaines 4 jours #188702 par IceMole
Réponse de IceMole sur le sujet Ardéchoise 2024
A sa connaissance non...
D'après ce qu'il a pu me dire, il manque de sommeil depuis un certain temps et pense avoir eu une tendance récente à surconsommer du sucré.
Je ne suis pas du tout médecin ni au fait de ce que cela implique, mais là il métabolisait avec des pics d'énergies très courts.
Il aurait fallu voir si en consommant salé régulièrement ça tenait mieux (mais il ne l'a fait qu'à un seul ravitaillement et n'a pas voulu de ce que j'avais par la suite) pour avoir davantage d'indices. Enfin, à mon avis...

Soutiens le Coq du XV, du Hockey / Roller Hockey et du Hand.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: gillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6713
  • Remerciements reçus 1592
il y a 3 semaines 4 jours - il y a 3 semaines 4 jours #188703 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet Ardéchoise 2024
Oui, l'alimentation avant et pendant la cyclo n'était probablement pas en cause. C'est une maladie qui peut expliquer une telle défaillance.

Région Grenobloise, GillesF78
Dernière édition: il y a 3 semaines 4 jours par gillesF78.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.115 secondes
Propulsé par Kunena