Index de l'article

2. Filières aérobies/anaérobies

  • FILIÈRE ANAÉROBIE: Les mécanismes pour l'apport de l'énergie sont sans apport d'oxygène
    Cette filière correspond a des effort très violents. En effet pour ce genre d'effort l'organisme n'a pas le temps de "mettre en marche" le mode aérobie.
    • On y retrouve 2 sous catégories:

      • ANAÉROBIE ALACTIQUE: effort bref de moins de 10".

        CRÉATINE PHOSPHATE + ADP + P -----> ATP + P + CRÉATINE
        En fait de nombreuses études ont montré que cette filière n'est pas aussi alactique que ça !!! voir SPRINT

       

      • ANAÉROBIE LACTIQUE: effort de moins de 2 minutes pour les meilleurs athlètes.

        GLYCOGÈNE + ADP + P -----> ATP + ACIDE LACTIQUE

       

  • FILIÈRE AÉROBIE: Les mécanisme pour l'apport de l'énergie ont besoin d'oxygène (phénomène d'oxydation).
    Cette filière correspond à des effort moins intenses que ceux de la filière anaérobie.
    • On y également 2 sous catégories:

      • SOURCE GLUCIDIQUE (glycolyse): Effort compris entre 10 minutes et 2 heures.

       

      • SOURCE LIPIDIQUE (lipolyse): Effort > 2 heures.

        GLUCOSE/LIPIDE
        + ADP + P -----> ATP + CO2 + H²O

Il faut savoir qu'il y a chevauchement et continuité des différentes filières. Il n'y a pas de rupture claire entre les filières. Donc pour un effort donné il y a toujours plusieurs filières actives dans des proportions différentes selon l'intensité de l'effort.

Sprint: on parle de filière alactique mais on produit bien des lactates !!!

 

Il y a une relation forte entre la filière dominante, l'intensité et la durée de l'effort

 

Les études démontrent que la part de glucide à l'effort diminue au cours du temps et laisse place peu à peu au métabolisme des lipides qui deviennent la source principale d'énergie. Selon les courses, la durée et l'intensité l'athlète devra privilégier le meilleurs substrat.

Voici un l'exemple ci-dessous d'un test d'effort sur 5 heures d'un athlète sur un tapis roulant. On observe après 1h30mn la source principale d'énergie deviennent les lipides.C'est le fameux mur des 30 Km en course à pied marathon.




(source Laurent Arsac)