Recherche Kunena

Mot-clé

Tarifs inscriptions courses & économie sociétale

  • Messages : 1824
  • Remerciements reçus 227
il y a 4 ans 6 mois - il y a 4 ans 6 mois #144769 par Zeo

quand je vois qu'une cyclosportive en Ile de France, l'une des trois seuls organisées dans l'année dans la région, attire 86 personnes, tous âges confondus, c'est que quelque chose cloche, non ? Ca m'interpelle !? Le service est-il trop bas de gamme ? Trop cher ? La sécurité fait-elle défaut ? Je m'interroge...

C'est peut être juste ce que j'ai mis en gras qui pose problème.
Ce qui attire dans le cyclo sport c'est les beaux parcours. Connaissant un peu le coin, je pense que c'est pas ce qui fait rêver les cyclos.

Malheureusement, le nombre d'inscrits (seulement 86 sur les 200 espérés) a conduit les organisateurs à annuler l'épreuve une semaine auparavant...

Pour moi ton organisateur a tout simplement été trop impatient ou trop prudent. Les 200 inscrits il les aurait certainement atteint le jour de l'épreuve. Oui le cyclo sportif attend le dernier moment pour s'inscrire car il ne veut pas rouler sous la pluie.

L'autre remarque que je me fais, c'est pourquoi proposer plusieurs parcours, ce qui ne fait qu'augmenter les contraintes et les coûts d'organisation ? Est-ce qu'en l'occurrence, une personne inscrite sur le 95K (essentiellement du plat) n'aurait pas pu allonger jusqu'au 150K, en roulant tout simplement un peu moins vite. Ou ne serait-ce pas plus intelligent de proposer une distance unique, intermédiaire ?

A mon sens, c'est prendre le risque de mécontenter tout le monde
Il y a souvent plus de monde sur les parcours de 100km que sur ceux de 150km car nombreux sont ceux à ne pas vouloir faire plus de 3 ou 4 heures de selle mais c'est important aussi d'avoir un grand parcours un peu plus musclé pour faire office de vitrine.
De plus pour les second couteaux (dont je fais partie) c'est aussi plus facile de "faire la course" sur le petit parcours que sur le grand.
Dernière édition: il y a 4 ans 6 mois par Zeo.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 488
  • Remerciements reçus 128
il y a 4 ans 6 mois #144777 par PEB
Bonjour à tous,

Plusieurs remarques sur ce sujet:

1) Le prix des cyclo: ne pas confondre
- l'organisation par un club local: que des bénévoles qui habitent sur place, qui peuvent se permettre de démarcher, une fois par ans les commerces locaux pour un peu de sponsoring => au final des coûts faibles, peu de risques de pertes (sinon la démotivation des bénévoles)
- avec l'organisation par une entreprise d'événementiel: salaires fixes à verser à l'année parfois, invitation d'un club de motards pour sécuriser -même s'ils sont bénévoles, il faut les défrayer (déplacement, hôtel, nourriture), voire parfois coût des forces de l'ordre également mobilisées pour sécuriser le parcours, un minimum de marge bénéficiaire pour pérenniser la boîte (et accessoirement compenser les pertes sur certaines épreuves -défaut de participants avec le pluie, voire annulation, où une partie des coûts restent à la charge de l'entreprise...)
Forcément, au final les coûts sont sans communes mesures, donc les prix pratiqués pour arriver à l'équilibre aussi. Même si, aux yeux du participant, c'est similaire. Enfin, ne pas oublier que certaines épreuves alpestres sont largement financées par des stations de ski qui veulent attirer des touristes l'été (L'équilibre économique de l'opération ne se calcul plus de la même manière puisque les nuités supplémentaires, les repas, etc. entrent dans l'équation). Donc il vaut mieux éviter les comparaisons hâtives et pointer du doigt d'éventuelles entreprises d'événementiel qui se feraient des bénéfices colossaux sur le dos de cyclos naïfs. Nombre d'organisateurs professionnels se contentent de survivre économiquement.... Ce qui ne veut pas dire que tout est parfait, non plus, quand c'est une boîte événementiel qui organise et qu'il n'y a jamais d'abus.

2) Multiplicité des parcours:
Ce forum n'est pas forcément représentatif du cyclo lambda. Il y a une très forte hétérogénéité de niveaux. Si un organisateur (associatif ou une SA) veux faire le plein, il lui faut "ratisser large" avec généralement un petit, un moyen et un grand parcours. Certes, ça démultiplie certains coûts (mais les signaleurs aux carrefours sont généralement des bénévoles du coin, même avec une entreprise privée, ou alors dédommagés pour un coût modique), mais cela permet -aussi et surtout- de mutualisme toute une série de coûts fixes (publicité en amont de l'épreuve, infrastructure de départ et d'arrivée, etc.).

3) Repas, ratvitos et goodies:
Là encore, ce forum n'est pas représentatif. 90% des participants n'ont pas le niveau pour faire la course (jouer la gagne ou une place). Du coup, ils s'arrêtent au ravitos (et gare, si ceux-ci sont insuffisants), sont attentif au repas final -qui permet de "refaire la course" et pas indifférents aux goodies qu'ils auront. L'organisateur qui fait l'impasse sur ces points se fera huer par 80% des participants...
NB: Concernant ceux qui jouent la gagne, j'en ai connu pas mal. Force m'est de constater qu'au-delà de certains discours sur l' "accumulation des coupes dans le garage" (à comprendre à double sens), ils sont généralement bien content de monter sur la boîte, de recevoir la coupe et le bouquet qui va avec. Je ne juge pas, c'est la nature humaine et je m'inclue dedans (j'ai aussi gardé mes coupes et médailles). De toute façon, c'est un poste de dépense marginal.

4) Relativiser le coût de l'inscription vs le coût du déplacement:
Nombre de participants font plusieurs centaines de km (AR) + nuit d'hôtel et resto pour participer à la cyclo. Finalement, ils versent plus d'argent au pompiste, à l'hotelier et au restaurateur qu'à l'organisateur...

Ce n'est pas comparable avec le vire-vire dans la zone industrielle à 10km de là où habite le jeune coursier. Pas les mêmes coûts, pas les mêmes plaisirs, pas les mêmes cibles...

Désolé pour le pavé :lunettes: ...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois #144778 par teamdindon

1) Le prix des cyclo: ne pas confondre
- l'organisation par un club local: que des bénévoles qui habitent sur place, qui peuvent se permettre de démarcher, une fois par ans les commerces locaux pour un peu de sponsoring => au final des coûts faibles, peu de risques de pertes (sinon la démotivation des bénévoles)
- avec l'organisation par une entreprise d'événementiel: salaires fixes à verser à l'année parfois, invitation d'un club de motards pour sécuriser -même s'ils sont bénévoles, il faut les défrayer (déplacement, hôtel, nourriture), voire parfois coût des forces de l'ordre également mobilisées pour sécuriser le parcours, un minimum de marge bénéficiaire pour pérenniser la boîte (et accessoirement compenser les pertes sur certaines épreuves -défaut de participants avec le pluie, voire annulation, où une partie des coûts restent à la charge de l'entreprise...)
Forcément, au final les coûts sont sans communes mesures, donc les prix pratiqués pour arriver à l'équilibre aussi. Même si, aux yeux du participant, c'est similaire. Enfin, ne pas oublier que certaines épreuves alpestres sont largement financées par des stations de ski qui veulent attirer des touristes l'été (L'équilibre économique de l'opération ne se calcul plus de la même manière puisque les nuités supplémentaires, les repas, etc. entrent dans l'équation). Donc il vaut mieux éviter les comparaisons hâtives et pointer du doigt d'éventuelles entreprises d'événementiel qui se feraient des bénéfices colossaux sur le dos de cyclos naïfs. Nombre d'organisateurs professionnels se contentent de survivre économiquement.... Ce qui ne veut pas dire que tout est parfait, non plus, quand c'est une boîte événementiel qui organise et qu'il n'y a jamais d'abus.


Le défraiement des motards, le coût éventuelles forces de l'ordre, la marge bénéficiaires pour pour éponger ou faire face à une année de moins bien, etc. , ce sont des coûts qui existent aussi dans les organisations par les clubs locaux.
Les seuls coûts que n'a pas une organisation bénévole, ce sont ceux liés aux salaires et diverses charges.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 488
  • Remerciements reçus 128
il y a 4 ans 6 mois #144779 par PEB
Oui, pour les forces de l'ordre. Pour les motards, ce sont généralement des proches, donc juste l'essence.
Ceci dit, les clubs organisateurs font généralement des cyclos sympa, pas cher. J'aimais bien. Mon propos était juste de dire qu'une entreprise privée repose sur un modèle économique différent, forcément plus coûteux. Pour autant, je ne suis pas sûr que ce soit un business extraordinairement lucratif, même si le prix de l'inscription peut paraître élevé (il est vrai que ça a très fortement augmenté : "de mon temps " c'était généralement autour de 20/25€)...
Regardez du côté du triathlon avec certaines épreuves à plus de 500€...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 134
  • Remerciements reçus 4
il y a 4 ans 6 mois - il y a 4 ans 6 mois #144781 par Orel

Le défraiement des motards, le coût éventuelles forces de l'ordre, la marge bénéficiaires pour pour éponger ou faire face à une année de moins bien, etc. , ce sont des coûts qui existent aussi dans les organisations par les clubs locaux.
Les seuls coûts que n'a pas une organisation bénévole, ce sont ceux liés aux salaires et diverses charges.

Sauf erreur de ma part, une différence MAJEURE entre une association et une entreprise, c'est que l'une est exonérée de taxe sur la valeur ajoutée et pas l'autre, non ? Ce qui ferait une différence, même si je ne connais pas le taux...
Dernière édition: il y a 4 ans 6 mois par Orel.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2284
  • Remerciements reçus 323
il y a 4 ans 6 mois #144782 par laurent.a
difference en faveur de l'entreprise d'environ 16% sur les depenses.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois #144783 par teamdindon

Le défraiement des motards, le coût éventuelles forces de l'ordre, la marge bénéficiaires pour pour éponger ou faire face à une année de moins bien, etc. , ce sont des coûts qui existent aussi dans les organisations par les clubs locaux.
Les seuls coûts que n'a pas une organisation bénévole, ce sont ceux liés aux salaires et diverses charges.

Sauf erreur de ma part, une différence MAJEURE entre une association et une entreprise, c'est que l'une est exonérée de taxe sur la valeur ajoutée et pas l'autre, non ? Ce qui ferait une différence, même si je ne connais pas le taux...


En effet, l'entreprise est uniquement taxée sur la valeur qu'elle ajoute alors que l'association est taxée sur toute la valeur qu'elle achète.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 4668
  • Remerciements reçus 153
il y a 4 ans 6 mois #144824 par Gawain
Pas nécessairement, il existe de multiples cas (je ne vais pas détailler ici) dans lesquels des associations sont assujetties à la TVA et à l'IS. C'est assez fréquent.

\\\\\\\"When I see an adult on a bicycle, I do not despair for the future of the human race.\\\\\\\"
H. G. Wells

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois #144825 par teamdindon
Dans le cas qui nous intéresse des organisations de course, on tombe quand même assez rarement dans les conditions qui font reverser de la TVA et payer l'IS, du moins pour les organisations que je connais.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois #144861 par teamdindon
Anecdote marrante : alors qu'on débat sur ce sujet à propos du bien fondé ou pas de tarifs d'inscription élevés au regard des prestations offertes par l'organisation (ravito, sécurité, goodies, etc.), je viens d'avoir un autre débat sur un groupe Facebook avec des gens qui baignent dans le milieu des courses sauvages, organisées quasiment gratuitement au sein de groupes plus ou moins informels.

C'est toujours enrichissant de voir ce qui se passe à l'autre extrémité de l'échelle.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10373
  • Remerciements reçus 862
il y a 4 ans 6 mois #144889 par jfd_
C'est une autre pratique ;-) En faisant cela, tu sais qu'il te faut tout gérer par toi même ou à peu de choses près. Il faut que chacun trouve chaussure à son pied pour moi :yaisse:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois - il y a 4 ans 6 mois #144890 par teamdindon
Il faut surtout accepter de passer de l'autre côté de la loi avec les risques que ça engendre.
Mon interlocuteur avait l'air confiant de par le fait qu'il faisait des événements de petite taille "avec des amis". Je le mets entre guillemets car par expérience, lorsqu'il y a mort d'homme ou blessé grave, il n'y a plus trop d'ami qui compte.
Dernière édition: il y a 4 ans 6 mois par teamdindon. Raison: correction des fôtes

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10373
  • Remerciements reçus 862
il y a 4 ans 6 mois #144891 par jfd_
C'est certain. Encore plus avec des "amis" que tu ne connais au départ que par le truchement de l'outil informatique (quel qu'il soit).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10051
  • Remerciements reçus 793
il y a 4 ans 6 mois #144904 par albator83
Voilà le genre de risque que je ne prendrais pas (en tant qu'organisateur et coureur)... déjà qu'en faisant les choses comme il faut on n'est jamais à l'abri, mais là... m'enfin chacun voit midi à sa porte.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 488
  • Remerciements reçus 128
il y a 4 ans 6 mois #144906 par PEB
Je me souviens avoir fait des "petites" cyclosportives, dans les années 90s, où tous les carrefours n'étaient pas sécurisés (juste des flèches au sol). Seuls quelques points névralgiques l'étaient. Pas cher, mais rétrospectivement, un petit côté "roulette russe" parce que forcément, quand on cherche à faire une place, voire la gagne, on devient un peu "con" et on oublie certaines règles de prudence :angry:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5424
  • Remerciements reçus 963
il y a 4 ans 6 mois #144908 par gillesF78
C'est vrai qu'on devient con lorsqu'on fait la course...

Mais, peux tu préciser ce que tu appelles des "petites cyclosportives" ?

Région Grenobloise, GillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 488
  • Remerciements reçus 128
il y a 4 ans 6 mois #144921 par PEB
Bonsoir,

Ce que j'appelle "petites" cyclosportives sont celles qui rassemblent 200 à 300 cyclistes (enfin, moins de 500) par opposition aux très grosses type "la marmotte", "l'ardéchoise", "l'étape du tour", etc. ou aux grosses qui attirent de plus de 500 personnes.
Rien de péjoratif là dedans, au contraire. Les parcours sont sympas, tout aussi exigeants (tant en km qu'en dénivelée) et ça reste à échelle humaine. Simplement, c'est organisé avec les moyens limités d'un club. On comprend donc qu'il leur soit difficile de mettre des signaleurs à tous les carrefour sur 150/180km...
D'où le rappel des organisateurs sur le fait que les concurrents doivent respecter le code de la route. Mais quand on a un dossard dans le dos...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois - il y a 4 ans 6 mois #144923 par teamdindon
Ce n'est pas une question de moyens l'imités d'un club ou pas. C'est la préfecture qui est souveraine pour décider si le dispositif de signaleurs mis en place est suffisant ou pas (et s'il ne l'est pas, la manifestation n'est pas autorisée). Par "suffisant", ça signifie "au moins un à toute intersection où la voie empruntée par la course n'est pas prioritaire"
Dernière édition: il y a 4 ans 6 mois par teamdindon.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 488
  • Remerciements reçus 128
il y a 4 ans 6 mois #144924 par PEB
Les préfectures sont devenues plus exigeantes. Ce qui peut se comprendre par rapport à certains comportements...
Les exemples que j'ai en tête datent des années 90s. Le feu vert était donné, a priori, plus facilement, à l'époque.
Ce que tu dis (concernant l'exigence de sécurité des préfectures avant d'autoriser la manifestation) me permet de comprendre pourquoi la plupart de ces "petites" cyclosportives ont disparu...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3588
  • Remerciements reçus 485
il y a 4 ans 6 mois #144925 par teamdindon
Et je peux t'assurer que ça ne va pas en s'améliorant.
Cette année, j'ai eu connaissance d'au moins 4 rallyes cyclotouristes (donc pas une course, avec des pratiquants qui sont dans l'écrasante majorité très raisonnables sur la route) autour de Lyon qui ont eu des problème d'autorisation à cause d'un manque de signaleurs sur certains carrefours. Deux d'entre eux ont même du annuler.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: PEB

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.187 secondes
Propulsé par Kunena