Recherche Kunena

Mot-clé
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157058

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 412
  • Remerciements reçus 7
  • Karma: 2
Bonjour,

Je lance un sujet qui, il me semble n'a pas été abordé "précisément" à savoir la compatibilité entre la pratique du vélo (route ou VTT) et la course à pied ou trail.

En effet, personnellement, depuis que je ne fais plus de compétition/cyclosportive vélo et avec des disponibilités plus restreinte, mais aussi par le besoin de varier, je me suis essayé à la course à pied puis petit à petit au trail.
Mais voilà, le problème c’est que ces disciplines pédestres ne s’abordent pas comme le vélo ; il faut de la prudence et du temps pour que le corps assimile les traumatismes. Autant le vélo est utile à traileur pour faire du volume et/ou de la récup, autant l’inverse est difficilement compatible !
Résultats pour moi, cette année qui devait être orientée principalement vers quelques objectifs trail montagnes (40km maxi), une blessure fin mars et pas de course à pied depuis (reprise depuis peu), mais du vélo ! (heureusement)

Ma question était de savoir s’il y avait d’autre forumeurs qui pratiquaient les 2 types d’activités, comment concilier les 2, niveau « performance », est-ce que vous ne perdez pas les qualités cycliste en courant ?
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157061

  • Gawain
  • Portrait de Gawain
  • Offline
  • Administrator
  • Messages : 4504
  • Remerciements reçus 107
  • Karma: 13
Salut,

Nous sommes plusieurs membres du forum à pratiquer les deux, dont certains cavalent sacrément bien. Le gros problème que tu as apparemment déjà bien identifié est le problème musculaire. Problème que je trouve un peu moins présent si tu pratiques le tout terrain.
Si je regarde mon cas personnel, une courte séance de 6km sur bitume est bien souvent plus traumatisante pour moi que 15km sur terre.
Mon expérience est que la qualité nécessaire au cyclisme que l'on perd le plus rapidement en privilégiant la course à pied est la force. Donc j'essaye d'y veiller en la travaillant régulièrement sur le vélo.
\\\\\\\"When I see an adult on a bicycle, I do not despair for the future of the human race.\\\\\\\"
H. G. Wells
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jean Christophe

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157062

  • Swed
  • Portrait de Swed
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 289
  • Remerciements reçus 6
  • Karma: 1
On va dire que je rentre dans la catégorie car depuis 2 ans je fais du triathlon.
Mon retour d'expérience sur ces 2 années. Comme tu l'as dit la CAP ou Trail c'est traumatisant pour les muscles. Une règle d'or pour cette discipline : la progressivité dans l'intensité et la charge. Perso, dès que j'ai voulu monter trop vite (charge ou/et intensité) les douleurs (puis blessures) apparaissent.
Autre point important je trouve (qui l'est peut être moins sur le vélo), c'est ce que j'appelle le "gainage général". Travailler le gainage statique (bas et haut du corps) est pour moi important et trop souvent délaissé par les coureurs. Avec la 3ème discipline du triathlon qu'est la natation, le gainage se fait en plus naturellement. Pour la CAP, on dit même qu'au lieu de faire 3 sorties semaines, c'est plus bénéfique de faire 2 sortie + 1 séance gainage. Je suis assez d'accord avec ça.
Le triathlon c'est aussi un max d'entrainement croisé. De mon côté, je vais même plus loin en intégrant en période hivernal, le skating et ski de rando (souvent en lieu et place du vélo). Sport qui "travaille" bien le gainage général vs le vélo, donc parfait pour la CAP.
Voilà, en résumé, pour moi pour la CAP et Trail : progressivité et gainage.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: lulu, Jean Christophe

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157063

  • Fredhamster
  • Portrait de Fredhamster
  • Offline
  • Admin
  • Messages : 1394
  • Remerciements reçus 83
  • Karma: 26
Pour ce qui est de la compatibilité, en ce qui me concerne je trouve que les deux disciplines sont très complémentaires. Faire de la cap ne fait pas baisser le niveau à vélo, je tendrais même à penser que c'est le contraire.
Par contre comme déjà dit faut faire gaffe quand on débute à ne pas trop en faire et ne pas hésiter à marcher dès que ça tire dans les jambes car c'est à ces moments là qu'on se blesse. Si on est débutant complet faut bien 3 ans pour pouvoir commencer à faire de la distance à un bon rythme.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jean Christophe

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157065

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 412
  • Remerciements reçus 7
  • Karma: 2
Swed écrit:
Perso, dès que j'ai voulu monter trop vite (charge ou/et intensité) les douleurs (puis blessures) apparaissent.
Autre point important je trouve (qui l'est peut être moins sur le vélo), c'est ce que j'appelle le "gainage général". Travailler le gainage statique (bas et haut du corps) est pour moi important et trop souvent délaissé par les coureurs. Avec la 3ème discipline du triathlon qu'est la natation, le gainage se fait en plus naturellement. Pour la CAP, on dit même qu'au lieu de faire 3 sorties semaines, c'est plus bénéfique de faire 2 sortie + 1 séance gainage. Je suis assez d'accord avec ça.
Le triathlon c'est aussi un max d'entrainement croisé. De mon côté, je vais même plus loin en intégrant en période hivernal, le skating et ski de rando (souvent en lieu et place du vélo). Sport qui "travaille" bien le gainage général vs le vélo, donc parfait pour la CAP.
Voilà, en résumé, pour moi pour la CAP et Trail : progressivité et gainage.

Même constat, le gainage est hyper important en course à pied et plus encore en trail. Et idem, je pratique le skating et ski rando l'hiver en complément aux autres sport; déjà, ça évite la saturation et puis ça fait bien bosser les autres qualités aérobie (altitude) et musculaire :good:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157066

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 412
  • Remerciements reçus 7
  • Karma: 2
Fredhamster écrit:
Pour ce qui est de la compatibilité, en ce qui me concerne je trouve que les deux disciplines sont très complémentaires. Faire de la cap ne fait pas baisser le niveau à vélo, je tendrais même à penser que c'est le contraire.
Par contre comme déjà dit faut faire gaffe quand on débute à ne pas trop en faire et ne pas hésiter à marcher dès que ça tire dans les jambes car c'est à ces moments là qu'on se blesse. Si on est débutant complet faut bien 3 ans pour pouvoir commencer à faire de la distance à un bon rythme.

Le plus de la course à pied par rapport au vélo, c'est le volume bien moindre mais d'avantage de qualité; du coup, l'hiver ça permet de bien bosser à des intensités élevées sans se cramer avec du long
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157068

  • stam
  • Portrait de stam
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 4554
  • Remerciements reçus 338
  • Karma: 26
Tout a déjà été dit, mais pour être l'exact inverse des autres (coureur à pied venu au vélo), je vais en rajouter une couche :P : parce que la càp requiert bien moins de force que le vélo, on pense qu'il est relativement facile de s'y mettre. Or, c'est vrai qu'il faut moins de force mais il n'en demeure pas moins essentiel de préparer quelques chaînes musculaires qu'on peut +/- négliger sur le vélo sans conséquence trop fâcheuse à court terme (gainage du bassin), et de préparer certains muscles à fonctionner différemment du vélo (travail excentrique des ischios et des mollets).
La natation et/ou le gainage en statique (planche, chaise) sont effectivement à recommander ; le protocole de Stanish pour les mollets, les exercices de renforcement du long fléchisseur de l'hallux aussi (et ce travail ouvre de nouvelles perspectives ensuite sur le vélo).
Bien étirer et assouplir les muscles des hanches : psoas, rotateurs internes (moyens et petits fessiers) et externes (piriforme & co). Un psoas qui fatigue après les premières séances de càp va peser sur les lombaires et donner les douleurs au dos qui arrêtent beaucoup de novices, des rotateurs en carafe vont modifier les mouvements du genou et la pose du pied, avec les douleurs genou/cheville/achille qui vont avec, plus la sciatique potentielle.
Après, de mon expérience de coureur je vois d'un oeil curieux l'engouement pour le trail et les très longues distances ; j'ai un peu de mal à comprendre qu'on ne passe pas par une phase d'apprentissage sur du 10K par exemple (sans même parler de 1500/3000 qui sont pour moi les vraies "gammes", mais là je peux comprendre qu'à 40 ans et + on n'ait plus envie de s'arracher la gueule). C'est ensuite tellement plus réjouissant de faire des longues distances quand on a acquis la technique, la gestuelle et le moteur... d'autant qu'avec l'expérience du vélo, passer de 10 à 20 ou 40K est assez facile du point de vue de la gestion de l'énergie. Ne jamais oublier que la càp, par la coordination neuro-musculaire spécifique qu'elle réclame, est un sport qui valorise bien une gestuelle économique : donc le travail de force max, d'éducatifs et de fréquence est aussi incontournable qu'à vélo.
Pour ce qui est des problèmes de compatibilités, je n'en rencontre que lorsque je prépare quelque chose de très long dans l'un des deux sports : la fatigue engendrée par de l'endurance de force devient alors limitante.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Jean Christophe

Compatibilité Vélo/Course à pied-Trail 2 mois 4 semaines ago #157071

  • Jean Christophe
  • Portrait de Jean Christophe
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 412
  • Remerciements reçus 7
  • Karma: 2
stam écrit:
Tout a déjà été dit, mais pour être l'exact inverse des autres (coureur à pied venu au vélo), je vais en rajouter une couche :P : parce que la càp requiert bien moins de force que le vélo, on pense qu'il est relativement facile de s'y mettre. Or, c'est vrai qu'il faut moins de force mais il n'en demeure pas moins essentiel de préparer quelques chaînes musculaires qu'on peut +/- négliger sur le vélo sans conséquence trop fâcheuse à court terme (gainage du bassin), et de préparer certains muscles à fonctionner différemment du vélo (travail excentrique des ischios et des mollets).
La natation et/ou le gainage en statique (planche, chaise) sont effectivement à recommander ; le protocole de Stanish pour les mollets, les exercices de renforcement du long fléchisseur de l'hallux aussi (et ce travail ouvre de nouvelles perspectives ensuite sur le vélo).
Bien étirer et assouplir les muscles des hanches : psoas, rotateurs internes (moyens et petits fessiers) et externes (piriforme & co). Un psoas qui fatigue après les premières séances de càp va peser sur les lombaires et donner les douleurs au dos qui arrêtent beaucoup de novices, des rotateurs en carafe vont modifier les mouvements du genou et la pose du pied, avec les douleurs genou/cheville/achille qui vont avec, plus la sciatique potentielle.

C'est bien résumé, quand on vient du vélo (sport porté) à la course à pied, on se découvre de nouveaux muscles et petites pathologie à blessures plus ou moins importantes; l'idéal, est d'être suivie régulièrement par 1 kiné, mais ça ne fait pas tout!
Après, de mon expérience de coureur je vois d'un oeil curieux l'engouement pour le trail et les très longues distances ; j'ai un peu de mal à comprendre qu'on ne passe pas par une phase d'apprentissage sur du 10K par exemple (sans même parler de 1500/3000 qui sont pour moi les vraies "gammes", mais là je peux comprendre qu'à 40 ans et + on n'ait plus envie de s'arracher la gueule). C'est ensuite tellement plus réjouissant de faire des longues distances quand on a acquis la technique, la gestuelle et le moteur... d'autant qu'avec l'expérience du vélo, passer de 10 à 20 ou 40K est assez facile du point de vue de la gestion de l'énergie. Ne jamais oublier que la càp, par la coordination neuro-musculaire spécifique qu'elle réclame, est un sport qui valorise bien une gestuelle économique : donc le travail de force max, d'éducatifs et de fréquence est aussi incontournable qu'à vélo.

Oui, l'idéal serait de faire ces gammes sur des courses courtes pour prendre la puissance puis, selon les objectifs, passer sur du long, mais comme tu le dis trés bien, passé un certain âge, on veut aller vite!...

Perso, je n'envisage pas d'ultra; j'ai pas le corps suffisant solide pour encaisser, et c'est beaucoup trop contraignant niveau prépa. Aprés quand je vois les vrais trailer enchaîner les épreuves longues sur l'année, en plus de la prépa, je me demande comment ils vont vieillir??

Pour moi, l'essentiel est de prendre plasir sur de belles sorties montagnes, sans forcement avoir un dossard dans le dos (idem à vélo maintenant).
L'autre gros avantage de la course à pied par rapport au vélo, c'est la possibilité de s'entraîner "plus facilement" le soir aprés le boulot à la frontale par exemple ou le matin de trés bonne heure; ça demande bien moins de temps pour effectuer une bonne séance efficace.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.136 secondes
Propulsé par Kunena