Recherche Kunena

Mot-clé

TSS et reserve glycogène

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 1
il y a 9 mois 3 semaines #174297 par py
TSS et reserve glycogène a été créé par py
Hello tous,
Je me demandais si en fonction du TSS de chaque séance on pouvait évaluer le % utilisé en glycogene et à partir de ça connaître le temps de récupération complet ?
Je suppose que courbe CTL ATL prend cela en compte mais aussi la fatigue cardiaque.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5335
  • Remerciements reçus 931
il y a 9 mois 3 semaines #174301 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet TSS et reserve glycogène
Non, les TSS ne suffisent pas.

Le ctl et l'atl non plus.

La récupération dépend des intensités que tu as faites pendant ta sortie, de tes aptitudes à la récupération et aussi de ta vie en dehors du vélo : sommeil, diététique, etc.

Seule l'expérience te dira combien de temps tu as besoin pour récupérer...

Région Grenobloise, GillesF78
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10336
  • Remerciements reçus 855
il y a 9 mois 3 semaines #174302 par jfd_
Réponse de jfd_ sur le sujet TSS et reserve glycogène

.../...
Seule l'expérience te dira combien de temps tu as besoin pour récupérer...

100% en ligne avec cela :yaisse: Pas de jauge mathématique/numérique pour cela, fût-elle approximative.

On ne peut réellement savoir à priori de combien on a vidé le réservoir de "kérosène" car la capacité dudit réservoir est variable d'une personne à l'autre. Ce sont des caractéristiques physiologiques de son corps. Il faut donc en passer par l'expérimentation.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 45
  • Remerciements reçus 1
il y a 9 mois 2 semaines #174304 par py
Réponse de py sur le sujet TSS et reserve glycogène
c’est ce que je pensais aussi… Merci pour vos réponses !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5335
  • Remerciements reçus 931
il y a 9 mois 2 semaines - il y a 9 mois 2 semaines #174309 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet TSS et reserve glycogène
La température joue aussi, il me semble...
Rouler 4h avec zéro degrés sous la pluie prend un peu plus de glycogène et fatigue plus que par 20 degrés au soleil.

On ne peut pas agir sur tous les paramètres, mais il y a quand même des choses à faire pour optimiser la récupération...

Région Grenobloise, GillesF78
Dernière édition: il y a 9 mois 2 semaines par gillesF78.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9992
  • Remerciements reçus 772
il y a 9 mois 2 semaines #174313 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet TSS et reserve glycogène
Surtout que par-dessous tout ça, chacun ne réagit pas musculairement aux conditions difficiles (froid ou forte chaleur).
Par exemple depuis le début de la semaine je n'ai toujours pas l'impression d'avoir récupéré musculairement de ma Madeleine glaciale... pourtant en vacances, sommeil ok (8h par nuit), alimentation ok.
Dans l'intervalle je borne beaucoup certes, mais à i3 max... le corps n'est pas une science exacte, les mêmes charges passaient sans souci l'été dernier (avec l'altitude des Hautes-Alpes en plus).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2526
  • Remerciements reçus 252
il y a 9 mois 2 semaines #174317 par cycloflamand
Réponse de cycloflamand sur le sujet TSS et reserve glycogène
Ils ont évoqué un peu le sujet de la récupération musculaire au TdF avec un sujet sur la cryothérapie et les bains d'eau froide. Les jambières de compression sont entrées dans les habitudes des pro.
Je porte quotidiennement des chaussettes de contention, il paraît que les footeux en mettent maintenant après les matchs ; les traileurs courent avec depuis longtemps.
Concernant le glycogène, sujet initial, si tu élèves ton seuil des graisses et que tu habitues ton corps à taper dedans, le besoin de glycogène sera moindre, d'où le besoin de garder des sorties longues à rythme régulier.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10336
  • Remerciements reçus 855
il y a 9 mois 2 semaines #174328 par jfd_
Réponse de jfd_ sur le sujet TSS et reserve glycogène

Surtout que par-dessous tout ça, chacun ne réagit pas musculairement aux conditions difficiles (froid ou forte chaleur).
Par exemple depuis le début de la semaine je n'ai toujours pas l'impression d'avoir récupéré musculairement de ma Madeleine glaciale... pourtant en vacances, sommeil ok (8h par nuit), alimentation ok.
Dans l'intervalle je borne beaucoup certes, mais à i3 max... le corps n'est pas une science exacte, les mêmes charges passaient sans souci l'été dernier (avec l'altitude des Hautes-Alpes en plus).

Absolument d'accord avec toi. Du reste, il n'y a pas que le froid/chaud/repos/bouffe qui vont avoir une influence sur la consommation sur les filière énergétiques. Selon les période de la vie, un stress (hors sport), peut par exemple avoir une influence non négligeable sur le rythme de vidage de la réserve de glycogène.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6334
  • Remerciements reçus 771
il y a 9 mois 2 semaines #174330 par stam
Réponse de stam sur le sujet TSS et reserve glycogène

Ils ont évoqué un peu le sujet de la récupération musculaire au TdF avec un sujet sur la cryothérapie et les bains d'eau froide. Les jambières de compression sont entrées dans les habitudes des pro.
Je porte quotidiennement des chaussettes de contention, il paraît que les footeux en mettent maintenant après les matchs ; les traileurs courent avec depuis longtemps.

Je poursuis le HS : perso je ne sais pas trop quoi en penser. J'en ai utilisé en récupération, je suis incapable de dire si ça a un effet autre que "bien-être". Par contre, je me demande si favoriser le retour veineux, hors pathologie de la coagulation, est une bonne idée : les veines des jambes jouent le rôle de vase d'expansion et de radiateur, est-ce que c'est pertinent de perturber le fonctionnement de l'organisme ? On peut par exemple penser qu'avec un volume de sang "contraint" à circuler dans le haut du corps, la pression artérielle va augmenter, ou que d'autres "vases d'expansion" vont se créer ailleurs, à des endroits pas opportuns du tout (anévrismes, ...). Se mettre au frais ponctuellement me paraît, comme ça, de loin, une bien meilleure idée.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.108 secondes
Propulsé par Kunena