Recherche Kunena

Mot-clé

faut-il rouler le mailllot ouvert ?

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 8 ans 6 mois - il y a 8 ans 6 mois #98772 par alain38
faut-il rouler le mailllot ouvert ? a été créé par alain38
Tout d'abord je m'excuse par avance si le post n'est pas dans la bonne rubrique mais j'ai pensé que la tenue vestimentaire peut directement impacté la bonne gestion de l'entrainement parfois .


Faut-il ouvrir le maillot par très forte chaleur ?

La question peut paraître saugrenue et pourtant ....

Certains l'ont peut-être constaté mais sur la montée du Semnoz les Froome Nairo Quintana et Joaquim Rodriguez avaient les maillots fermés alors que derrière un brin en agonie on avait le maillot grand ouvert en ruiselant de sueur comme pour mieux rafraichir le goudron avec toute cette eau perdue :S

Ok je ne suis pas une truffe la potion magique de ce brave trio ne vient pas du maillot fermé :roll: mais quand même .... on est chez des pros et donc tout est sous controle ( ou devrait l'être ... car lorsque j'entends des gars se plaignant d'hypoglycémie alors qu'ils étaient missionné du jour pour porter les bidons je m'interroge ...)

Bon revenons au sujet ..

Ouvrir le maillot permet d'accroître l'efficacité du refroidissement lorsque la température reste modérée , cela en favorisant la circulation de l'air au contact de la peau (principe de la convection)

Toutefois à partir d'une température de l'air supérieure à 35-37°C impliquant une très forte transpiration il n'est pas conseillé d'ouvrir le maillot en plein !
La sueur va juste ruiseler sans avoir eu le temps de s'évaporer .... ce qui n'optimisera pas le rafraîchissement de l'organisme :cry:
En quelques sorte cette perte d'eau sera "inefficace" en terme de thermolyse
Ce qui est un peu bête car du coup vous buvez et avaler des barres de céréales juste pour arroser le goudron !!!
Sans parler de l' épuisement progressif de l'organisme qui dépense de l'énergie pour rien !!
Au contraire le maillot légèrement permettra de retenir la sueur sans empêcher son évaporation .

Un coût énergétique !!
L'évaporation d'un litre d'eau nécessite environ 550 kcal. ( il s'agit de Kcal de chaleur corporelle )
A quoi servent toutes ces calories ?
Juste à faire passer l'eau de l'état liquide à l'état gazeux ( vaporisation de l'eau).
Pour faire court l'eau pour changer d'état et s'évaporer, emprunte des "calories" à la peau qui se refroidit.

En revanche, plus l'atmosphère est humide plus l'évaporation sera réduite. Elle peut devenir quasi inexistante si l'air est totalement saturé en vapeur d'eau .

il y a une corrélation directe entre la chaleur et les puls!
La dérive cardiaque et la montée progressive de la FC sont un phénomène physiologique classique avec les fortes chaleurs.
la sudation induite par la chaleur pour compenser l'augmentation de la température interne du corps impose une dépense énergétique à l'organisme .

Pour en savoir plus il faut s’intéresser à ce que l'on appelle la vasodilatation cutanée

Lorsque l'organisme doit évacuer une grande quantité de chaleur on observe en effet une augmentation du diamètre des vaisseaux sanguins au niveau cutanée.
Cette vasodilatation est bien faite , elle va entraîner un accroissement de la déperdition de chaleur par convection et par rayonnement. Un phénomène de refroidissement qui sera bien sûr compléter par l'évaporation de l'eau transpirée .

Cette augmentation du diamètre des vaisseaux périphérique entraîne une augmentation importante du débit sanguin au niveau de la peau.
C'est cette dépense qui impose une sollicitation supplémentaire au rythme cardiaque et donc une augmentation de la FC
Ce flux sanguin augmenté va fournir aux glandes sudoripares l'eau nécessaire à la production de sueur.

Ne perdez pas de vue que votre débit sudoral (quantité de sueur produite par heure) peut atteindre 1,5 l/h en phase extrême d'effort sous forte chaleur ce qui représente environ 7g de "sel" perdu par heure !!!
la sueur contient environ 5g/l de chlorure de sodium ( un peu moins pour un sportif particulièrement bien acclimaté à la chaleur)

L'idée ne sera pas de compenser ces pertes avec ces fameuses pastilles de sels beaucoup trop concentré pour être absorbé tranquillement par l'organisme , mais plutôt par une prise toute aussi régulière que se fait la perte pour perpétuellement garder la même concentration en sel dans le flux sanguin.


Tout est lié !!
Le sang qui circule au niveau de la peau est lui même refroidie par l'évaporation de la sueur.
Il repartira donc vers l'intérieur de notre organisme à une température "rafraichie" ce qui permettra de diminuer efficacement la température dite "centrale" du corps .


La température de notre organisme
Contrairement aux idées reçues la valeur de la température interne n'est pas uniforme dans l'organisme !
Ce n'est pas parce que l'on aura pris 37°C avec un thermomètre auriculaire ou rectal que l'on aura tapé dans le mille !

Il faut distinguer la température centrale (des organes internes) avec celle de ce que l'on pourrait appeler "écorce" c'est à dire la peau en particulier ultime barrière avec la chaleur de l'environnement .

La température centrale (en pratique on l'assimile à la température auriculaire ou rectale) est assez peu affectée par la température ambiante tant que celle-ci ne dépasse pas 37°. Au delà c'est une autre histoire !!
Hors lorsque vous pédalez ou courez en plein soleil à 14h on est en plein été bien au dessus des 37°.
N'oubliez pas que le goudron monte à plus de 60 degré ..... et que vos pédales ne sont qu'à quelques centimètres au dessus !!

La température de la peau est inférieure à la température centrale , en revanche elle varie fortement avec la température de l'air ambiant :
lorsque celle-ci passe de 22 à 35°C la température moyenne de la peau passe de 30° à 34°C

la transpiration en deux mots
Il faut se rappeler que lorsque vous êtes allongé au repos complet vous éliminez 1/2 litre d'eau par 24 heures car l'air expiré par voie pulmonaire est saturé en vapeur d'eau.
De plus une quantité à peu près équivalente d'eau sera évaporé à travers la peau même si à la sensation la peau reste sèche


On trouve d'excellentes études dans différents PRECIS DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL ( ceux de l'équipe de J. SCHERRER , édition Masson ou de GUELAND du CNRS d'aix en Provence ) .
Etudes menées dans le cadre de la médecine du travail où parfois des travaux de force sont réalisés dans des conditions de chaleurs extrême (en sidérurgie ou dans les BTP )
Dernière édition: il y a 8 ans 6 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9851
  • Remerciements reçus 749
il y a 8 ans 6 mois #98778 par albator83
J'ajouterais à cette (très complète) explication, que le maillot ouvert est moins efficace aérodynamiquement (bon dans un col à 15-20 km/h, ce n'est pas capital).
C'est vrai que si les fabricants travaillent autant sur la matière (légèreté, évaporation optimisée, etc), dommage de s'en priver... d'un autre côté l'aspect psychologique est important, et "ouvrir en grand" dans un col en plein cagnard fait du bien à la tête ;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 326
  • Remerciements reçus 14
il y a 8 ans 6 mois #98785 par Rocky Rider
Vous pensez quoi des maillots en nid d'abeille ?
Vous les mettez quand il fait chaud ou justement pour avoir plus chaud ?
J'en ai un (un decath donc qualité pas optimale) que je n'ai pour ainsi dire jamais mis !

Calendrier des triathlons et duathlons longue distance : www.t2area.com/calendrier.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9851
  • Remerciements reçus 749
il y a 8 ans 6 mois #98791 par albator83
Tu veux dire le maillot "troué" à porter sous un maillot MC ? Moi oui, j'en ai que je mets tout l'été, dès que la température dépasse 25°C.
Sinon c'est maillot moulant technique un peu plus chaud ; dans tous les cas je ne porte jamais le maillot "extérieur" à même la peau, je n'aime pas la sensation... (et puis paie les coups de soleil sur le torse bien pâle quand tu ouvres le maillot ^^).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 9041
  • Remerciements reçus 259
il y a 8 ans 6 mois #98792 par phil

Vous pensez quoi des maillots en nid d'abeille ?
Vous les mettez quand il fait chaud ou justement pour avoir plus chaud ?
J'en ai un (un decath donc qualité pas optimale) que je n'ai pour ainsi dire jamais mis !


Tu peux faire voir a quoi ca ressemble :wonder:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 0
il y a 8 ans 6 mois #98793 par gregv31

Un coût énergétique !!
L'évaporation d'un litre d'eau nécessite environ 550 kcal.
C'est beaucoup puisque cela représente pas loin d' 1/3 du métabolisme dit basal d'un homme qui alité au repos complet).
A quoi servent toutes ces calories ?
Juste à faire passer l'eau de l'état liquide à l'état gazeux ( vaporisation de l'eau).
Pour faire court l'eau pour changer d'état et s'évaporer, emprunte des "calories" à la peau qui se refroidit.


De ce que je me souviens de mes cours de bio (y'a longtemps), on n'utilise pas des calories pour évaporer l'eau, c'est l'inverse. On transpire pour refroidir le corps et donc diffuser cette chaleur (ces calories). Donc bon, le coût énergétique...

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 326
  • Remerciements reçus 14
il y a 8 ans 6 mois #98796 par Rocky Rider

Vous pensez quoi des maillots en nid d'abeille ?
Vous les mettez quand il fait chaud ou justement pour avoir plus chaud ?
J'en ai un (un decath donc qualité pas optimale) que je n'ai pour ainsi dire jamais mis !


Tu peux faire voir a quoi ca ressemble :wonder:


C'est ce dont parle albator, des maillots "troués" comme les sacs de clémentines, d'oranges ou de citrons ;)

Calendrier des triathlons et duathlons longue distance : www.t2area.com/calendrier.html

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 8 ans 6 mois - il y a 8 ans 6 mois #98797 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet Re: faut-il rouler le mailllot ouvert ?

De ce que je me souviens de mes cours de bio (y'a longtemps), on n'utilise pas des calories pour évaporer l'eau, c'est l'inverse. On transpire pour refroidir le corps et donc diffuser cette chaleur (ces calories). Donc bon, le coût énergétique...




oups une précision est nécessaire .... :icon_ohwell

1 litre de sueur permet d’éliminer un peu plus de 500 Kcal de chaleur corporelle !

La sueur qui s’évapore à la surface de la peau s'élève part d' un processus physique assez simple :

Pour convertir un liquide en gaz, il faut une certaine « température d’évaporation » ce qui signifie une certaine quantité d’énergie disponible sous forme de chaleur.


Pour ma part les infos que je donne ici sont issus du Manuel pratique de la gestion des risques réalisés par le professeur Michel Lesbats.
Lesbats est professeur à l'IUT et agrégé de biologie... je suppose que les savoirs qu'ils transmets à ces étudiants sont assez récents ;-)
Ayant été chargé de prévention dans la maison Education Nationale ( élaboration des DUER) c'est ainsi que j'ai pu prendre connaissance dans mes formations des travaux de Lesbats

Source :
Michel Lesbats
édition Collection: Parcours IUT, Dunod
"Manuel pratique de la gestion des risques"
dispo à la FNAC
Dernière édition: il y a 8 ans 6 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10204
  • Remerciements reçus 824
il y a 8 ans 6 mois - il y a 8 ans 6 mois #98799 par jfd_

Un coût énergétique !!
L'évaporation d'un litre d'eau nécessite environ 550 kcal.
C'est beaucoup puisque cela représente pas loin d' 1/3 du métabolisme dit basal d'un homme qui alité au repos complet).
A quoi servent toutes ces calories ?
Juste à faire passer l'eau de l'état liquide à l'état gazeux ( vaporisation de l'eau).
Pour faire court l'eau pour changer d'état et s'évaporer, emprunte des "calories" à la peau qui se refroidit.


De ce que je me souviens de mes cours de bio (y'a longtemps), on n'utilise pas des calories pour évaporer l'eau, c'est l'inverse. On transpire pour refroidir le corps et donc diffuser cette chaleur (ces calories). Donc bon, le coût énergétique...

Très juste :yaisse: Tu as parfaitement raison. Certains aspects traitant de la partie physique pure sont un peu...


Edit : Oups, réponse loupée en même temps.
Dernière édition: il y a 8 ans 6 mois par jfd_.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.110 secondes
Propulsé par Kunena