Recherche Kunena

Mot-clé
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Cimes du lac d'Annecy

Cimes du lac d'Annecy 3 ans 9 mois ago #125530

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 8205
  • Remerciements reçus 457
  • Karma: 15
Et hop, peut-être le dernier de la saison : www.rodolphe-passions.info/wordpress/2015/10/cimes-du-lac-dannecy-5/
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Cimes du lac d'Annecy 3 ans 9 mois ago #125536

  • CrossClimber
  • Portrait de CrossClimber
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 866
  • Remerciements reçus 67
  • Karma: 2
Bravo les gars!
Zeo je ne t'ai pas aperçu mais tu sors une sacré perf qd même y'a de bons gars autour et le top 20 est très relevé!
Rodolphe je t'ai vu après l'arrivée mais tu étais plongé dans une discussion passionnante avec un Scott, pas voulu te déranger.

Belle cyclo, je ne regrette pas d'avoir choisi l'option du petit parcours vu le mois de Septembre plus léger en vélo et moins en "a-côtés" :whistle:
Comme sur l'Arvan Villards je trouve l'organisation LVO au top et vais tenter à l'avenir de privilégier ces épreuves en fct des possibilités et du calendrier. L'ambiance reste sympathique, pas de grosse prise de tête et les prestations sont très bonnes pour le prix. Par dessus ça il y a de beaux plateaux au départ c'est chouette.

Je m'étais par contre un peu mis le doigt dans l'oeil sur le niveau des petits parcours, en sous-estimant un peu le truc. Au fond j'espérais p-e un top 10 mais malgré de bonnes jambes c'était injouable hier sur les Cimes.
Sur des parcours de haute-montagne ça doit être à ma porté mais sur des terrains plus polyvalent c'est différent et ce we il me semble que c'était particulièrement dense (et je ne parle même pas du gd parcours, lui aussi de très haute voltige).

C'était l'occasion de retrouver les routes de ma jeunesse et plein de souvenirs ont rejaillit en arrivant là, d'autant que j'ai croisé lors du retrait des dossards de vieilles connaissances avec qui je roulait en cadet.juniors espoirs.

A part l'entame de course tout s'est bien passé. En effet le départ est le seul pt négatif que j'ai vu dans l'organisation. Nous partons pour près de 10mn de fictif à 15-20 km/h...quel est l'intérêt?
Sans surprise et comme déjà constaté précédemment lors de la Serre Che ce "non-échauffement" me bloque complètement les muscles et dès les premières rampes je sens que ça ne va pas le faire.

Nous partons très fort dans cette côte de Puget que je faisais en fractionné qd j'étais gamin (si on m'avais dis que le Tour passerait là...!!) heureusement ça temporise plusieurs fois. Je reprends les places perdues mais au sommet de la première c'est limite et comprend déjà qu'il n'y aura pas de top 10 ou même top 20 ajd.
La relance en bas de la petite descente à St Eustache est plus que tendue...je vais devoir mettre 95% de mon CP5 record pdt 2mns...autant dire que le mal de jambes et cette sensation d'être bloqué n'est pas prêt de passer! je vois tout le monde qui est à bloc, des trous se forment mais décide de couper cet effort vain, il reste encore 2km à 7% je sais que ça ne va pas tenir et je n'ai pas la tête à me mettre totalement minable dès maintenant.
Il doit rester à ce moment facilement 30 à 35 mecs devant.
Une fois digéré l'échec il faut se remobiliser et reprend un rythme correct en remettant pour objectif de faire une belle gestion d'épreuve et prendre du plaisir en jouant le negative split...en espérant pourquoi pas rattraper les "morts"?

Après avoir laissé encore filer qq gars je m'accroche à qqun vers la Chapelle St Maurice (juste avant que la pente ne redevienne plus calme donc), puis le relaie et nous allons effectuer un bon bout de chemin ensemble, jusque au sommet de Plainpalais. Il me semble moins fort mais est volontaire dans les relais et sympathique donc ça fait un bon compagnon.
Entre Leschaux et Lescheraines à part des randonneurs nous ne reprenons évidemment personne et j'aperçois un gros groupe qui entre dans Lescheraine, ils ont exactement 2 minutes d'avance ça s'annonce dur pour nous.
Le pied de Lescheraine est une petite délivrance: rapidement le coup de pédale revient, toutes les douleurs disparaissent et reprend enfin un état normal! Du coup j'imprime le tempo et ne demande pas vraiment d'aide pour etre certain de maintenir une allure constante et lissée. Mon compagnon passe néanmoins quelque fois par bonne volonté et nous discutons même un peu. Comme il n'est pas du coin je le briefe sur les difficultés restantes.
Au sommet je sens qu'il est un peu au-dessus de sa zone mais de toute façon il s'arrête pour un ravito. N'étant pas encore à ce moment-ci revenu dans un objectif de classement je comptais l'attendre mais ne voyant pas revenir je continue à petit rythme la descente pour ne pas me refroidir.
Nous sommes sur une belle route large avec peu de virages qui mène au village de St Jean d'Arvey. Peu avant ce carrefour, un trio revient mais sans mon ex-compagnon, surement de ceux arrêtés au ravito car il n'y avait pas l'ombre d'un mec derrière nous dans Plainpalais. Une voiture grille une priorité et manque de faire un strike avec les 2 premiers du groupe...un peu flippant même si il y avait encore une petite marge.

Dès la reprise de l'ascension au pied des Prés j'appuie et ça répond bien. 2 des gars sautent tout de suite, un autre reste avec mais qd je vois son gabarit et le style je me dis qu'il ne va pas tenir longtemps...erreur il est costaud le bougre!
A la sortie de Thoiry nous reprenons un petit groupe qd je réalise enfin qu'à partir de maintenant ceux que nous doublons sont des gars du parcours et non des randonneurs :P Je me cale directement en tête pour maintenir le tempo, je n'ai pas envie de me reposer ou profiter d'un groupe. Une fois que la pente se cabre bien ça saute sans nécessairement accélérer et il reste juste mon compagnon d'Embrun avec. Je pense qu'il va finir par sauter ici avec des pentes entre 8 et 10% mais il reste calé dans la roue. La je commence à prendre un gros plaisir avec une puissance en hausse par rapport au Plainpalais et la sensation qu'il en reste encore dans le moteur.
Peu avant le sommet nous reprenons Romain F, vainqueur de l'Arvan Villards sur le petit parcours...je suis assez étonné car c'est un tout bon mais il ne doit pas être dans un grand jour...
Jusqu'au sommet je prends quasi 100% des relais et pense qu'il est tant de prendre un gel, le bon petit Powerbar que j'avais réservé pour l'occas...bim je fais mon maladroit il tombe à terre alors que nous sommes à bonne allure. Pas le genre de laisser un papier à terre d'autant que le gel est plein évidemment mais pas envie de m'arrêter avec en plus les deux compagnons dans la roue.
Le compagnon d'Embrun montre de belles qualités de descendeur et doit nous attendre à Aillon le Jeune.
La nous bifurquons vers Aillon le Vieux et il est assez généreux dans les portions roulantes. Notre 3e passe quelques relais mais ne semble pas au mieux et fais ce qu'il peut.

Je commence à sacrément me faire plaisir et dans les faux-plat j'appuye gros plateau sans broncher, en sentant tjs de la réserve.

Après une descente assez technique que nous abordons prudemment (virages humides et feuilles) nous arrivons déjà au pont qui marque le début de l'ascension de Leschaux via le Châtelard...c'est un versant avec beaucoup de successions de montées, descentes, faux-plat. J'en ai de vagues souvenir car nous passions (qd j'étais jeune ^^) parfois de ce côté (sans toute fois le prendre depuis le début) mais sans jamais réussir à mémoriser tellement il y a de virages et de chgts de pentes sur une dizaine de kms.

Je me cale en tête pour la première ascension d'1.6km et ça envoie tjs bien. Je peux mettre quasi 20w de plus que dans les Prés ce qui est logique vu qu'on est sur une bosse de 4mn mais qd même encourageant car dans le passé je me suis aperçu que ce n'était pas tjs si évident que ça une fois les cartouches envolées. A la sortie du Châtelard nous reprenons un petit groupe, personne ne prend de relais à part mon Embrunman et moi :) A vrai dire on ne leur demande rien et sur notre lancée nous ne les movitons pas en appuyant assez sauvagement malgré les quelques difficultés restantes. Dès la reprise de la penteon appuie plus fort et nous nous retrouvons seulement à 3: les 3 mêmes! les 5-6 autres ont tous disparu d'un coup :woohoo:
Ca tourne tjs bien et nous reprenons encore 1 gars qui s'accroche sur cette partie plus roulante.
Au col de Leschaux il reste une petite côte de 6 à 700m, je reste sur le gros plateau et met une bonne cartouche pour tenter de faire sauter les 3 autres...malheureusement je n'ai pas suffisamment de force pour enclencher le turbo qd la pente se radoucit et je dois laisser revenir les 2 autres...le 4e a définitivement sauté.
1mn30 quasi à PMA après déjà 2h40 bien remplis je commence à presque savourer ça ne m'étais jamais arrivé et c'est assez plaisant.

L'embrunman s'énerve de ne pas voir rouler le 3e et sachant que c'est le meilleur descendeur il appuye un grand coup à la sortie de la Chapelle Saint-Maurice, profitant de nos lacunes techniques il nous distance.
Nous repronons un gars et rapidement je me retrouve avec lui, pas loin derrière l'Embrunman. L'ancien 3e larron de la RO Sanaryenne nous laisse filer.
Je relance comme un sauvage dans les sorties de virages pour tenter de limiter la casse et qd la pente se calme je met de grands coups de vis en voyant que je me rapproche dès qu'il faut vraiment écraser les pédales...par contre mon compagnon n'est d'aucune aide :(
Il y a quelques portions bien roulantes, je connais par coeur, nous avions pour habitude avec les copains de jouer la pancarte de St Jorioz en bas de cette descente.
Pas question de chipotter avec les cannes qui sont tjs la, autant "tout mettre" et je me dis que vu que mon compagnon se contente de regarder ma roue arrière il n'ira pas me disputer un éventuel sprint (je ne sais pas trop pour quelle place nous arrivons à ce moment).
Nous nous rapprochons finalement d'Embrunman mais à l'occasion d'un rd pt il n'est plus dans notre champ de vision...bizarre il naviguait 5 à 10s devant et nous sommes de nouveau dans un endroit avec visibilité lointaine. Je me demande si il ne s'est pas trompé de route au rd pt car c'était pas forcément clair en arrivant très vite. Par chance j'étais arrivé de par là en voiture et avait bien repéré la veille grâce à la trace 2014 de Rodolphe :petard:

Nous arrivons finalement pour la 19 et 20e place et comme prévu il ne dispute pas le sprint. Je vois en face de moi le gaillard d'Embrun, il a du arriver par le mauvais sens, dommage pour lui pas récompensé de ses efforts. (il sera classé 21e un peu derrière nous).
Pas de regrets sur le classement, le 18e pointe à 3m30s devant, il a surement fait partie du groupe sans trop craquer donc aucune chance de reprendre cet écart en ayant très peu profité d'aspiration.

Au final malgré un surpoids évident, +2kg (pas du muscle malheureusement des restes de divers plaisirs cumulés pdt 2 mois), je sors un WNP record pour la saison sur une durée de + de 3h.
Rarement pris autant de plaisir déjà parce que le cadre avec la météo était magnifique. Ca reste pour moi une des plus belles régions mais mon avis est évidemment totalement biaisé :yaisse:
Ensuite parce que la gestion negative split c'est assez jouissif. A part à l'entrainement et sur des courses de circuit de 1h30-2h me semble pas que je connaissais ces sensations de pouvoir encore appuyer sur la fin. Bien entendu le fait de faire le petit parcours avec l'habitude d'enchainer des 5/6h cet été a surement été un élément important. Sur le grand parcours j'aurais moins fait le malin c'est évident.
J'avais pris du plaisir sur des épreuves comme l'EDT ou l'Arvan Villards mais à chaque fois la dernière heure était qd même un sacré combat mental avec plus gd chose dans le sac et des puissances en mode "minimum syndical".

C'était aussi une petite fierté personnelle d'avoir pu rapidement remettre un objectif motivant une fois que j'étais largué du groupe de tête, plutôt que de m'enterrer mentalement j'ai profité des expériences passées pour rendre la suite agréable et ça s'est avéré payant.
P-E qu'il faudrait arriver à se faire un peu plus violence qd les jambes sont mauvaises à ce pt en début de course mais autant sur des épreuves en circuit j'admet de pouvoir me mettre minable d'entrée de jeu, autant sur les cyclos ça me parait un peu suicidaire de s'accrocher à n'importe quel prix qd il reste encore de longues ascensions à effectuer (dans une épreuve avec des côtes plus courtes la stratégie est différente....)

www.strava.com/activities/406224730/overview
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: lulu, Christoph3

Cimes du lac d'Annecy 2 ans 9 mois ago #134519

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 8205
  • Remerciements reçus 457
  • Karma: 15
Cuvée 2016, je me rends compte que j'ai fait toutes les éditions (bon y'en n'a que six ^^) :
www.rodolphe-passions.info/wordpress/2016/10/cimes-du-lac-dannecy-6/
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Cimes du lac d'Annecy 1 an 10 mois ago #142431

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 8205
  • Remerciements reçus 457
  • Karma: 15
Et de sept, une de mes courses les plus abouties :
www.rodolphe-passions.info/wordpress/2017/08/cimes-du-lac-dannecy-7/

Dommage de ne pas arriver à basculer avec le duo de tête au col des Prés, je pense qu'on filait à trois jusqu'à la ligne... où j'aurais probablement fait trois au sprint :whistle:
Sensations top d'un bout à l'autre et un bon petit Baracchi à deux avec un super gars (Cédric Richard) toujours généreux sur le vélo... que demande le peuple :good:
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Cimes du lac d'Annecy 10 mois 3 semaines ago #151286

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 8205
  • Remerciements reçus 457
  • Karma: 15
Bon ben cette année j'accroche le bon wagon... incapable de m'en extirper pour finir 5 au sprint :whistle: :
www.rodolphe-passions.fr/wordpress/2018/08/cimes-du-lac-dannecy-8/

Comme je regrette les éditions où on arrivait aux balcons de Sévrier, en haut d'une côte de 2 km @ 8 % :yaisse:
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: jfd_

Cimes du lac d'Annecy 10 mois 3 semaines ago #151287

  • Christoph3
  • Portrait de Christoph3
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 685
  • Remerciements reçus 48
  • Karma: 1
M'en rappelle. C'était sur les 1ères éditions.
J'avais attaqué la bosse au sprint dans un petit groupe.
Forcément, ça l'a pas fait :blush:
Dernière édition: 10 mois 3 semaines ago par Christoph3.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Cimes du lac d'Annecy 10 mois 3 semaines ago #151288

  • ArnaudF.
  • Portrait de ArnaudF.
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 336
  • Remerciements reçus 55
  • Karma: 0
Et bien moi j'étais bien content car j'étais carbo à l'arrivée.

Mais je comprends que pour y jouer la gagne c'était une arrivée décevante car il y avait trop de trous et bosses.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Cimes du lac d'Annecy 10 mois 3 semaines ago #151290

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 8205
  • Remerciements reçus 457
  • Karma: 15
Oui c'est surtout ça le truc... au-delà de l'aspect sprinteur/pas sprinteur, les trous/bosses + plots et ralentisseurs à 50m de la ligne ne m'inspiraient guère de toute manière ^^
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.129 secondes
Propulsé par Kunena