Recherche Kunena

Mot-clé
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : MB Race

MB Race 4 ans 1 mois ago #141124

  • Quickfluck
  • Portrait de Quickfluck
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 308
  • Remerciements reçus 18
  • Karma: 0
teamdindon écrit:
Un truc où j'ai noté être complètement à la rue en descente lors de cette MB Race, ce sont les parties sur piste large.

Par exemple, sur la descente du Jaillet, j'étais plutôt à l'aise sur la partie en sous bois et dans le pré à vaches en étant serein avec les appuis malgré le terrain très gras. Par contre, arrivé sur le bas sur la piste large de couleur grise, j'étais au ralenti avec l'impression de ne pas pouvoir tenir le vélo sur le sol fuyant. Une horreur : là j'avais clairement l'impression de risquer la chute dès que je lâchais un peu les freins. Et grosso modo, ça me l'a fait sur toutes les parties un peu larges ou pourtant le sol donner l'impression de se tenir.

Pourtant ça passait vite à cet endroit, c'est le moment où on pouvait enfin doubler un peu dans cette descente, peut-être la prise de vitesse facile qui te donnait cette impression, bon il faut pas trop toucher au frein avant à ce moment là car ça peut partir en cacahuètes rapidement :)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 4 ans 3 semaines ago #141268

  • Cricridamour
  • Portrait de Cricridamour
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 650
  • Remerciements reçus 193
  • Karma: 15
Le récit de la course du vainqueur de l'épreuve, Urs Huber. Tradaptation Cricri.
Merci et salutations à Urs pour son autorisation de publier ici. :good:

MB Race-victoire mystique.

Hier, j’ai entrepris pour la première fois la MB-Race dans la région du Mont Blanc, avec un départ à Combloux/FR. Trois distances au choix: 70 kilomètres, 100 kilomètres et le grand parcours de 140 kilomètres avec un énorme dénivelé de 7000 mètres. Il est possible de décider pendant la course quelle distance on choisit et à 70 ou 100 kilomètres on peut soit passer la ligne d’arrivée, soit bifurquer vers une plus longue distance.

Pour moi, il était clair avant le départ que je roulerai sur la distance reine et pendant les jours précédents, je me suis posé quelques questions sur le déroulement de la course. Jusqu’à maintenant, je n’avais jamais surmonté plus de 6000 m d+ en un jour, que ce soit avec le vélo de route ou à VTT. De plus, je m’attends à une durée de course d’environ 9 heures, et cela aussi serait un record personnel. Jusqu’à présent, je ne suis pas resté plus de dix fois en selle à l’entrainement sur 9 heures ou plus, et mon record personnel est de 13.5 heures. Ma course la plus longue jusqu’à maintenant a duré six heures et demie.

C’est pourquoi j’avais le plus grand respect envers ce défi MB Race.





Je me posais aussi toutes sortes de questions : que faut-il manger et boire sur cette distance monstrueuse ? Devrais-je éventuellement changer d’habits ou au moins les gants ? Valait-il la peine dans les trois zones de support- oui, il y a exactement trois zones de support pour une aussi longue course- de faire une petite pause et de repartir renforcé sur le tronçon suivant, ou devrais-je appréhender tout ça comme une course normale et ensuite tout simplement en faire une deuxième à la suite, alors que normalement je suis déjà à l’arrivée ?

Et comme si la distance n’était pas suffisante, il a plu toute la nuit précédant le départ, et pour la course les prévisions annonçaient de nombreuses précipitations.

L’ambiance au départ était extrêmement impressionnante. Un peu avant six heures, plus de 2000 coureurs attendaient le départ et tout autour il y avait beaucoup d’animation. Et surtout, on sentait de la part de chacun un extrêmement grand respect avant les prochaines heures.

Nous sommes partis à six heures et on part directement dans la première montée. Celle-ci n’était pas extrêmement raide. Le tempo ne fut jamais vraiment élevé, tout le monde essayait d’avancer en économisant le plus d’énergie possible, afin de ne pas regretter tôt ou tard d’avoir grillé des cartouches inutilement. Je me suis positionné assez devant et me calai sur le Français double vainqueur des années passées.





Courte descente, et voilà déjà la deuxième grimpée, cette fois plus longue et parsemée par des rampes incroyablement raides. Ici tout le monde a poursuivi à pied pendant plusieurs minutes, la pluie a refait son apparition, et le groupe de tête a fondu pour ne plus compter que cinq coureurs. A un moment, nous sommes quand même arrivés au premier vrai sommet, et j’étais accablé de constater à quel point les montées étaient raides par ici.

La descente arriva et je fus alors encore plus perplexe. Celle-ci était l’une des plus exigeante que j’ai jamais vue sur une course marathon. De longues traverses tapissées de racines, quelques épingles très serrées, des parties très raides, quasiment de la chute libre dans un pâturage à vaches avec hautes herbes et trous profonds, des passages boueux bien épais et la plupart du temps c’était un mélange de tous ces ingrédients en même temps.

Le sol argileux rendu glissant par la pluie ne rendait pas le tout plus agréable et je me demandais comment on pouvait surmonter toute cette affaire, car nous avions à peine parcouru les 30 premiers kilomètres et cela faisait déjà deux heures que nous étions partis.





Peu après, cela devint encore pire, car Arnaud Rapillard fut freiné par un soucis mécanique, son coéquipier l’aida et c’est ainsi que je me retrouvais avec uniquement le coureur français. Après 40 kilomètres, celui-ci connu aussi de gros problèmes et ne put pas suivre mon rythme.

Je me sentais peu sûr de moi, peut-être que j’avais entrepris cette affaire de manière trop offensive. Pourtant je ne roulais pas à une vitesse qui me faisait penser que je roulais trop vite. Mais c’est quand même précisément cela que je voulais éviter, me retrouver ainsi si tôt tout seul en tête, car il me manque en fait l’expérience d’une aussi longue course. Je décidai de ne pas me laisser déstabiliser et de continuer simplement sur ce rythme, lequel j’étais persuadé de pouvoir maintenir encore longtemps.

Ce fut à partir de là une course en solitaire. Mes deux seuls accompagnateurs durant les prochaines heures furent les deux motos ouvreuses qui visiblement prirent du plaisir dans ces conditions. Moi par contre j’eu d’autant plus de peine. La boue par endroit profonde jusqu’à la cheville, les rampes brutalement raides qui se présentaient régulièrement devant moi au moment où j’avais l’impression d’être parvenu à un sommet, ainsi que les descentes extrêmement exigeantes, tout cela requit tout de moi.

A cause de la pluie, cela ne fut pas seulement épuisant de continuer à avancer, les descentes furent aussi beaucoup plus exigeantes et il fallut garder une concentration très élevée continuellement afin de ne commettre aucune erreur.

Après 70 kilomètres je suis passé une première fois dans l’aire d’arrivée, et le dénivelé en était aussi qu’à la moitié. Déjà à ce moment j’avais de la peine à y voir clair et me suis concentré d’autant plus à boire et manger tout le temps.

Je parvins à me reprendre et les kilomètres suivants furent vite avalés. Depuis un bon moment déjà je fonctionnais machinalement. Je ne regardais plus le kilométrage ni le chrono, je travaillais une montée après l’autre, en tout il y en eu dix, et essayai de survivre aux descentes sans dégâts.

J’étais très content d’avoir décidé de partir avec un tout-suspendu, car aujourd’hui ce fut très clairement un avantage. Malgré les conditions extrêmes, je n’eus ce jour-là aucun problème mécanique. Les pneus étaient devenus aussi volumineux que des pneus ballons, régulièrement la roue arrière se bloquait un peu à cause de toute cette boue, et à chaque fois que je dus pousser le bike, je sentais bien qu’il devait peser presque 20 kilos avec toute cette gadoue, mais il fonctionna parfaitement à chaque instant.

Je franchis le kilomètre 100 et j’étais encore en très bonne condition. Encore deux montagnes me séparaient de l’arrivée. Plus tard ce ne furent plus que 20 kilomètres et une montagne, qui fut encore une fois vraiment raide.

Ça ne voulait pas se terminer, à aucun moment ce n’était roulant et au moment où j’ai bifurqué vers le chemin de montagne avant la descente finale, je suis arrivé sur les derniers 12 kilomètres qui étaient déjà ceux du parcours des 70 kilomètres. Je savais alors ce qui allait encore venir. J’y ai dépassé les derniers coureurs qui en étaient à leurs premiers 60 kilomètres. Il y en a eu 2000 qui étaient déjà passé par là et par conséquent le terrain était complètement défoncé. Il a donc encore fallu se démener dur aussi sur les derniers kilomètres.






Mais après la dernière descente je suis finalement parvenu sain et sauf à Combloux. Encore descendre complètement au bas du village, encore 100 mètres de descente où j’aurais pu tout me démonter encore une dernière fois, et ensuite, comme il convient pour une telle course aussi monstrueuse, encore une grimpée bien raide vers l’arrivée.

A ce moment pour un court instant, quelques larmes de soulagement, mais aussi de satisfaction coulèrent sur mes joues encroutées de boue.

Après exactement 9:57.23 je parvins en vainqueur de ce tracé mystique. Ce fut incroyable d’être escorté par deux quads et d’être accueilli à l’arrivée par les nombreux participants des plus petits parcours.




Franchement, après l’extrêmement longue distance et les nombreux mètres de dénivelé, je ne savais pas ce qui allait me tomber dessus. Que les particularités du parcours en font aussi une course extrême, et que la météo en a encore rajouté du piment. Mais finalement, il était peut-être préférable de ne pas savoir avant le départ dans quelle entreprise j’allais me lancer.


A mon grand étonnement, j’ai pu surmonter tout ça sans gros problèmes. 70 autres coureurs ont pu faire pareil et boucler le parcours complet. Grand respect à tous ces finishers !

Urs Huber
Dernière édition: 4 ans 3 semaines ago par Cricridamour. Raison: photos
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: jfd_, Charly42, albator83

MB Race 4 ans 3 semaines ago #141271

  • Gawain
  • Portrait de Gawain
  • Offline
  • Administrator
  • Messages : 4657
  • Remerciements reçus 152
  • Karma: 14
Merci Cricri!
\\\\\\\"When I see an adult on a bicycle, I do not despair for the future of the human race.\\\\\\\"
H. G. Wells
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 4 ans 3 semaines ago #141275

  • Eric
  • Portrait de Eric
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1814
  • Remerciements reçus 82
  • Karma: 8
Grand merci Cricri. J'adore....il se pose les mêmes questions que nous . Et la déscription de la "jolie" descente ....excellent ....la belle galère ...
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 4 ans 3 semaines ago #141276

  • Llloic
  • Portrait de Llloic
  • Offline
  • Senior Boarder
  • Messages : 98
  • Remerciements reçus 16
  • Karma: 0
Merci Cricri pour la traduction :good:
Presque soulagé de voir qu'il va juste plus vite que nous mais en bave autant ! ;-)
VTT XC Blog : ma pratique du VTT Cross Country, avec des récits de course, des conseils pour progresser, des tutoriels, etc...
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 4 ans 3 semaines ago #141301

  • Charly42
  • Portrait de Charly42
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 7134
  • Remerciements reçus 337
  • Karma: 20
Merci cricri :good:

Une machine ce gars!!
à bloc!!!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 2 semaines 4 jours ago #174000

  • Rodolphe59
  • Portrait de Rodolphe59
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 375
  • Remerciements reçus 63
  • Karma: 5
Aujourd’hui, rien mais hier, MR Race :petard:
Petit résumé : de la boue, de la boue et de la boue… liquide, collante, en flaques plus ou moins grandes, en coulées… Bref ce fut humide, usant et glissant (très) dans les descentes :pafmur:
Mais pas surprenant, vu la météo depuis plusieurs semaines et les derniers jours n’ont rien arrangé. Arrivée sur place mercredi midi, il pleuvait et la pluie n’a quasi pas cessé jusqu’à vendredi midi. J’avais fait quelques recos qui n’incitaient pas à l’optimisme et alors même que le troupeau de vététistes n’était pas encore passé :lol:
En revanche, nous avons pu faire la course sous le soleil et sans pluie annoncée ;-)
Départ 6h pour le 70 kms/3500 m de D+ (annoncé par l’organisateur, mon GPS en trouve plutôt 3100) avec une 1ère partie (quelques kilomètres) sur la route pour étirer le peloton des 1100 participants.
J’attaque la 1ère difficulté de la journée, l’ascension du Col du Jaillet avec 8 kms et un peu plus de 700M de D+. Je démarre doucement en veillant à ne pas me mettre dans le rouge, comme un certain nombre d’entre vous me l’avait conseillé, même si ça me double de partout. Ascension avec déjà quelques passages entre 15 et 20%.
Vient ensuite la descente de la Giettaz et là, bonjour le chantier. J’ai vraiment assuré sur certaines parties en étant à pied mais en veillant à tenir un bon rythme. Un peu de bouchons au démarrage de cette descente
Ravito à La Giettaz (assurée par ma chérie :cheer: ). Ensuite 2 « bosses » avec environ 400M de D+ chacune. Les descentes à chaque fois restent très glissantes.
2ème ravito à Praz (tjs assurée par ma chérie :cheer: ). Certains plongent carrément leur vélo dans le lavoir pour dégager la boue dans la transmission.
Je démarre la dernière grosse difficulté de la journée : ascension du Mont de Vorès avec 1000M de D+ sur une dizaine de kilomètres. Je me sens bien et je monte à un rythme régulier, je double beaucoup plus souvent que je ne me fais doubler. Je constaterai après que j’ai bien remonté au classement dans cette partie.
Reste ensuite Ban Rouge avec des parties à 15/20% dans des chemins de pâtures défoncés. Une partie à pousser le vélo et même en poussant le vélo c’est dur. Mais même là j’ai grapillé quelques places.
Poursuite sur quelques kilomètres sur un plateau avec quelques bosses. Nous sommes à 2000m d’altitude environ. Les paysages sont magnifiques
Je termine enfin par la descente vers Megève.
Parcours réalisé en 8h25 (tps de roulage 7h40). Très satisfait de moi, vu l’état du terrain. J’étais déjà venu en 2016 sur le 70 kms. A l’époque, pas d’entrainement structuré et conditions météo similaires et j’avais mis 12h. Merci les VO2 pour les conseils !!! :good: :good: :good:
Je pense qu’avec un terrain plus sec et poursuite de l’entrainement, le faire en moins de 8h pour continuer sur le 100 kms est réalisable. Ça me tente pas mal pour l’année prochaine. :yaisse:
En résumé : difficile mais organisation sympa, bénévoles au top, paysages magnifiques.

A noter, Urs HUBER gagne sur le 140 en un peu plus de 9h et vu l'état du terrain, chapeau!!!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: stam, albator83, teamdindon, gillesF78, cycloflamand

MB Race 2 semaines 4 jours ago #174004

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6156
  • Remerciements reçus 532
  • Karma: 21
Félicitations Rodolphe !!
Pour l’avoir bouclée en bon état et pour les progrès des dernières années ! :good:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Rodolphe59

MB Race 2 semaines 3 jours ago #174014

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 9472
  • Remerciements reçus 678
  • Karma: 16
Chapeau à toi et tous les finishers, j'ai vu passer quelques photos sur Strava... ça devait être un enfer boueux (et Urs sur une autre planète visiblement :wahoo; ).
A noter le top 10 scratch de vinssout, qui monte sur le podium des France Masters (l'épreuve étant support du championnat XCM) ;-)
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Rodolphe59

MB Race 2 semaines 3 jours ago #174018

  • Rodolphe59
  • Portrait de Rodolphe59
  • Offline
  • Gold Boarder
  • Messages : 375
  • Remerciements reçus 63
  • Karma: 5
albator83 écrit:
Chapeau à toi et tous les finishers, j'ai vu passer quelques photos sur Strava... ça devait être un enfer boueux (et Urs sur une autre planète visiblement :wahoo; ).
A noter le top 10 scratch de vinssout, qui monte sur le podium des France Masters (l'épreuve étant support du championnat XCM) ;-)

Top 10 sur le 140! :woohoo: :woohoo: ça, c'est un autre monde pour moi ;-) Y a des sacrée machine, ici!
Je serai vraiment emballé de voir les tops pilotes dans la descente de la Giettaz. Avec les pluies des dernières semaines et le ravinement des terres, ce n'était plus qu'un amas de branches dans tous les sens avec des hauteurs de paliers importantes.. Pour ma part, jamais vu une descente aussi technique sur un parcours. Après les organisateurs ont bien rappelé la veille d'être prudent dans cette partie qui n'était pas non plus très longue donc même à pied, la perte de temps était limitée.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 2 semaines 3 jours ago #174027

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6156
  • Remerciements reçus 532
  • Karma: 21
Mon fidèle co-équipier de l'équipe des 3 P'tits Cochons (pour ceux qui se rappellent de mes CR du raid des Monts d'Ardèche) et ami proche est champion en M2 .... et sa femme l'est aussi dans sa caté !! !!
Leurs gamins fiers comme tout de leurs parents, y a de quoi !

Ils m'ont confirmé que c'était vraiment une boucherie cette course. Encore bravo aux finishers.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Rodolphe59

MB Race 2 semaines 3 jours ago #174044

  • vinssout
  • Portrait de vinssout
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 263
  • Remerciements reçus 31
  • Karma: 0
albator83 écrit:
Chapeau à toi et tous les finishers, j'ai vu passer quelques photos sur Strava... ça devait être un enfer boueux (et Urs sur une autre planète visiblement :wahoo; ).
A noter le top 10 scratch de vinssout, qui monte sur le podium des France Masters (l'épreuve étant support du championnat XCM) ;-)

Tu me vieillis rodolphe ! C'était le championnat elite. Je ne suis "que" senior :lol:

Bon effet, c'était vraiment difficile. Surtout les 40 derniers kilomètres qui étaient terribles. Grand bravo à tous les finishers, à tous les participants.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Rodolphe59

MB Race 2 semaines 1 jour ago #174105

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 9472
  • Remerciements reçus 678
  • Karma: 16
Oups désolé ^^ ça fait tellement longtemps que tu cours... j'avais lu "Masters" quelquepart, je suis tombé dans le panneau :lol:
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 2 semaines 1 jour ago #174115

  • vinssout
  • Portrait de vinssout
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 263
  • Remerciements reçus 31
  • Karma: 0
D'ailleurs on m'avait demandé depuis combien je te connaissais et pfiou je n'ai pas su répondre.

Entre les 3 cotes du Ventoux avec david au rassemblement vo2 et la dromoise 2009 ou 2010.

J'avais même un souvenir de l'ancien parcours de la dromoise quand je tenais un carrefour.

Mais bon j'approche dangereusement des masters quand meme.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 1 semaine 4 jours ago #174165

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 9472
  • Remerciements reçus 678
  • Karma: 16
oui ça doit dater de la Drômoise 2010... on avait poncé le Ventoux au week-end VO2 2012 je crois.
comme tu dis ça rajeunit pas :lol:
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

MB Race 1 semaine 1 jour ago #174218

  • jfd_
  • Portrait de jfd_
  • Offline
  • Administrator
  • Messages : 10018
  • Remerciements reçus 761
  • Karma: 27
Pour info, je n'avais pas jeté un coup d’œil sur les résultats mais Robiii74 en a claqué une belle : il gagne le scratch sur le 70 ;-)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Rodolphe59

MB Race 2 jours 8 heures ago #174268

  • Charly42
  • Portrait de Charly42
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 7134
  • Remerciements reçus 337
  • Karma: 20
Bravo Rodolphe59 et Vinssout!!
sacré condition comme souvent à la MB!!
Un pote fait 17ème scratch sur le 140 avec une mega gamelle dans ces fameuses racines (entorse cheville)
à bloc!!!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Rodolphe59
Temps de génération de la page : 0.174 secondes
Propulsé par Kunena