Recherche Kunena

Mot-clé

prudence avec les fractionnés ... !!

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois #105666 par alain38
prudence avec les fractionnés ... !! a été créé par alain38
Prudence sur les fractionnés !!!!!!

Chacun y a va des ouvrages de référence de son mentor , chacun tente de calibrer au watt ou à la puls près sa séance ,
Que d'encre coulée pour savoir si on doit passer à % du seuil 2 , et rester à % de sa FC max sur les temps de relachement ....

Et pourtant parfois on en oublie l'essentiel ..... la récupération !!

Je pense que l’évolution actuelle des plans d'entrainement pour des spécialistes des sports d'endurance néglige le travail en aérobie strict ou celui sur la zone du FTP (Fonctionnal Threshold Power) c'est à dire la zone dans laquelle l'accumulation d'acide lactique reste faible .

A mon sens, même si ce cadrage est très théorique et va dépendre du niveau d'optimisation de chacun , 2 séances de fractionnés en forte charge lactique sur 5 par semaines c'est déjà pas mal !!

Je constate d'ailleurs une vrai pression des athlètes pour "manger du fractionné à toutes les sauces"
...Enfin souvent il s'agit de la "même sauce lactique" appliquée uniquement sur des durées différentes et alors très caricaturalement on va parler de "PMA court" , " PMA long" , de Gimenez , de pyramide and co ...

Tout se passant comme si sans fractionnés à haute dose il n'y aurait pas de possibilité de performer sur un sport d'endurance ....

A vouloir s'enfiler à longueur de semaines des fractionnés bon nombre d'athlètes sont en état de fatigue anormale due à une mauvaise récupération de l'enchainement des séances de fractionnés .....

Encore tout récemment cette semaine, pour mieux cerner la fatigue persistante d'une athlète en surmenage par un travail très fatiguant imposant de courtes nuits de sommeil (fort ressenti de jambes dures dès le début d'une intensité soutenue) j'ai sollicité un test d'effort avec analyse de la charge lactique ; au bilan de celui-ci j'ai abordé le sujet avec le médecin Lykke Tamm, une vraie pointure en terme de physiologie de l'effort et médecin de l'équipe de ski de suède ( elle est présente dans l'équipe au JO) exerçant au service de cardiologie de Grenoble , son alerte sur des surcharges de fractionnés est sans aucun doute la marque de son expertise et de son vécu de médecin... ne pas en tenir compte serait à minima de l’arrogance

Alors bien sûr le médecin Lykke Tamm ne donne pas comme unique cause l'excès de fractionnés , dans les cas de grandes fatigues les causes sont multiples , le manque de sommeil , la diététique inadaptée souvent avec des carences sont aussi des éléments déclencheurs mais disons que lorsque l'on dort mal , lorsque l'on mange mal , l’enchaînement des séances de fractionnés sans des temps de surcompensation suffisants ne vont pas arranger la chose !!!

D'où l'importance d'utiliser pour ceux et celles qui le peuvent le test du RMSSD de la variabilité de la FC pour apprécier le niveau de récupération

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 335
  • Remerciements reçus 44
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105673 par alban
Réponse de alban sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

Prudence sur les fractionnés !!!!!!

Chacun y a va des ouvrages de référence de son mentor , chacun tente de calibrer au watt ou à la puls près sa séance ,
Que d'encre coulée pour savoir si on doit passer à % du seuil 2 , et rester à % de sa FC max sur les temps de relachement ....

Et pourtant parfois on en oublie l'essentiel ..... la récupération !!

Je pense que l’évolution actuelle des plans d'entrainement pour des spécialistes des sports d'endurance néglige le travail en aérobie strict ou celui sur la zone du FTP (Fonctionnal Threshold Power) c'est à dire la zone dans laquelle l'accumulation d'acide lactique reste faible .

A mon sens, même si ce cadrage est très théorique et va dépendre du niveau d'optimisation de chacun , 2 séances de fractionnés en forte charge lactique sur 5 par semaines c'est déjà pas mal !!

Je constate d'ailleurs une vrai pression des athlètes pour "manger du fractionné à toutes les sauces"
...Enfin souvent il s'agit de la "même sauce lactique" appliquée uniquement sur des durées différentes et alors très caricaturalement on va parler de "PMA court" , " PMA long" , de Gimenez , de pyramide and co ...

Tout se passant comme si sans fractionnés à haute dose il n'y aurait pas de possibilité de performer sur un sport d'endurance ....

A vouloir s'enfiler à longueur de semaines des fractionnés bon nombre d'athlètes sont en état de fatigue anormale due à une mauvaise récupération de l'enchainement des séances de fractionnés .....

Encore tout récemment cette semaine, pour mieux cerner la fatigue persistante d'une athlète en surmenage par un travail très fatiguant imposant de courtes nuits de sommeil (fort ressenti de jambes dures dès le début d'une intensité soutenue) j'ai sollicité un test d'effort avec analyse de la charge lactique ; au bilan de celui-ci j'ai abordé le sujet avec le médecin Lykke Tamm, une vraie pointure en terme de physiologie de l'effort et médecin de l'équipe de ski de suède ( elle est présente dans l'équipe au JO) exerçant au service de cardiologie de Grenoble , son alerte sur des surcharges de fractionnés est sans aucun doute la marque de son expertise et de son vécu de médecin... ne pas en tenir compte serait à minima de l’arrogance

Alors bien sûr le médecin Lykke Tamm ne donne pas comme unique cause l'excès de fractionnés , dans les cas de grandes fatigues les causes sont multiples , le manque de sommeil , la diététique inadaptée souvent avec des carences sont aussi des éléments déclencheurs mais disons que lorsque l'on dort mal , lorsque l'on mange mal , l’enchaînement des séances de fractionnés sans des temps de surcompensation suffisants ne vont pas arranger la chose !!!

D'où l'importance d'utiliser pour ceux et celles qui le peuvent le test du RMSSD de la variabilité de la FC pour apprécier le niveau de récupération


Ou bien on retourne le problème en disant que c'est les séances de foncier qui n'en sont pas. L'intensité fait progresser, et le foncier permet d'assimiler le fractionné. Trop de cyclistes roulent trop fort pour des séances d'assimilation et du coup trainent une fatigue résiduelle qui finit par scotcher sur les fractionnés. Personnellement je préfère 100 fois m'envoyer du fractionné que des séances de FTP genre 2x20 min qui me détruisent physiquement comme moralement ! :-) Même si un moment ou à un autre on est obligé d'en faire si on veut être performant sur des efforts longs.
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alban.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6104
  • Remerciements reçus 731
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105674 par stam
Réponse de stam sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

A mon sens, même si ce cadrage est très théorique et va dépendre du niveau d'optimisation de chacun , 2 séances de fractionnés en forte charge lactique sur 5 par semaines c'est déjà pas mal !!

+ que "pas mal", 2 sur 5 c'est une limite haute !... Et même pour moi c'est beaucoup trop, même si je pense comme Alban que tout dépend de l'intensité des séances en endurance autour de ces séances de fractionné.

A 2 séances de sport par semaine, pas besoin de fractionné : de la PPS, de la force max, quelques efforts continus à i4 par-ci par-là vont assurer la progression.
Une séance de fractionné, OK à partir de 3 séances par semaine. Mais on commence avec des séries courtes et de la récup totale entre séries (Gibala...).
Pour progresser grâce à une 2ème séance de fractionné hebdomadaire, il me semble qu'il faut d'abord avoir la caisse pour s'entraîner 6-7 fois par semaine.

Après, encore une fois, 100% d'accord avec Alban : avant d'apprendre à s'entraîner très dur, il faut apprendre à rouler/courir très lentement. Et ne surtout pas bannir le fractionné sous prétexte de surcharge pour, à la place, aller s'envoyer du fartlek à i4-i5 avec les copains lors de la sortie du dimanche !!

D'où l'importance d'utiliser pour ceux et celles qui le peuvent le test du RMSSD de la variabilité de la FC pour apprécier le niveau de récupération

J'ai lu des choses très contradictoires sur ces analyses... De ce fait je ne l'ai jamais fait, d'autant qu'en répondant objectivement à 2 questions tous les jours ou presque (quelles sont mes sensations ? de quelle humeur suis-je ?), j'arrive à bien cerner le problème.
Mais certains sur le forum l'utilisent ou l'ont utilisé : des retours ?
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par stam.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105676 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

Et ne surtout pas bannir le fractionné sous prétexte de surcharge pour, à la place, aller s'envoyer du fartlek à i4-i5 avec les copains lors de la sortie du dimanche !!

:icon_ohwell
J'ai du mal à comprendre ....
Quand on fait du fartlek ...on ne fait pas de fractionné ?
Au sens de la charge de "fatigue physiologique" du terme on fait bien du fractionné avec des changement d'allures impliquant évidemment des charges lactiques et d'importantes dérive cardiaque fortement sollicitatrice sur le plan du système nerveux autonome .
C'est bien cela le hic !!
Le fractionné ce n'est pas "que" sa séance spécifique tartampion ( casse, pyramidale, gimenez, gibala and co....)

.

J'ai lu des choses très contradictoires sur ces analyses ...

Qu'as-tu lu de contradictoires sur le RMSSD ?
Pourrais-tu nous faire un rapide compte rendu ou nous citer les liens des articles indiquants ces élément contradictoires sur l'intérêt de la variabilité de la FC , notamment ceux en lien aux marqueurs tempotels comme le RMSSD ??

S'il est juste d' argumenter la thèse selon laquelle l'arythmie sinusale respiratoire (ASR) réduit l'intérêt d'une lecture fréquentielle de la VFC , les marqueurs temporels comme le RMSSD ne sont du tout remis en cause en terme de fiabilité !

A ma connaissance il y a un vrai consensus entre les chercheurs sur la fiabilité du marqueur temporel du RMSSD qui n'est pas affecté par l'arythmie sinusale respiratoire comme l'est la mesure fréquentielle.

Il y a encore peu je me prenais la tête à extraire (via Kubios) sur un beau tableau excel les données d'ondes HF et LF des gars que je suivais de manière très rapprochés, depuis avec le RMSSD je me suis simplifier la vie sans rien perdre du suivi qualitatif de la fatigue des athlètes.

De ce fait je ne l'ai jamais fait, d'autant qu'en répondant objectivement à 2 questions tous les jours ou presque (quelles sont mes sensations ? de quelle humeur suis-je ?), j'arrive à bien cerner le problème.


Tant mieux pour toi , mais voilà malheureusement ce n'est pas toujours le cas !!
Certaines fatigues sont extrêmement sournoises ... sincèrement lorsqu'une skieuse de fond de l'équipe de Suède au niveau mondiale depuis plusieurs années, se retrouve en une hypertonie du système parasympathique avec sa saison finie en décembre.... on peut difficilement penser que l'évidence de la fatigue soit justement une évidence !!
Une athlète de ce niveau se connait parfaitement !
Ses entraineurs et ses préparateurs physiques sont des pointures connaissant parfaitement les fondamentaux de la récupération le cadre des enrtainements est donc en amont parfaitement calibré !
Et pourtant ....

Eh oui certaines fatigues sont extrêmement sournoise : la fatigue liée à une une hypertonie du système parasympathique par exemple ... (voir mon article pour en savoir plus )

Alors si effectivement les ressentis sont importants , je crois que de nos jours le RMSSD apportera un plus en restant un indicateur tout à fait pertinent pour celui qui , curieux, veut s'interesser au plus près à sa préparation physique et à la réaction de son organisme aux efforts qui lui sont imposés
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6104
  • Remerciements reçus 731
il y a 7 ans 11 mois #105677 par stam
Réponse de stam sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

Et ne surtout pas bannir le fractionné sous prétexte de surcharge pour, à la place, aller s'envoyer du fartlek à i4-i5 avec les copains lors de la sortie du dimanche !!

:icon_ohwell
J'ai du mal à comprendre ....
Quand on fait du fartlek ...on ne fait pas de fractionné ?

Si bien sûr, et on dit la même chose mais je me suis sans doute mal exprimé : si on fait une croix sur une séance de fractionné parce qu'on est fatigué ou qu'on craint la surcharge, il faut aussi savoir renoncer aux raidards montés à SV2 voire PMA lors de la sortie du dimanche. Et à choisir entre maintenir une séance de fractionné ou faire une sortie "règlement de comptes" avec les potes, je pense qu'il vaut mieux un fractionné bien calibré, suivi d'une bonne séance de récup active le lendemain.

Pourrais-tu nous faire un rapide compte rendu ou nous citer les liens des articles indiquants ces élément contradictoires sur l'intérêt de la variabilité de la FC , notamment ceux en lien aux marqueurs tempotels comme le RMSSD ??

Ouh là, je n'ai pas archivé les liens :lol: !!... En synthèse, j'en avais gardé l'idée que l'analyse HRV était un brin plus complexe qu'il n'y paraissait en première approche, que les indicateurs simples de premier ordre devait être pris avec des pincettes, et que pour une analyse poussée et fiable il fallait sans doute un niveau de compétences que je n'ai pas.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105678 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

Ouh là, je n'ai pas archivé les liens :lol: !!... En synthèse, j'en avais gardé l'idée que l'analyse HRV était un brin plus complexe qu'il n'y paraissait en première approche, que les indicateurs simples de premier ordre devait être pris avec des pincettes, et que pour une analyse poussée et fiable il fallait sans doute un niveau de compétences que je n'ai pas.


Ne pas nous donner tes sources ne permet pas d'amorcer un débat contradictoire.... et c'est vraiment dommage :(


C'est globalement ce que je reproche sur les forums ...
Chacun y va de "selon une étude.... blablabla blablabla " , ou "j'ai lu dans un article" ou encore "Tartampion a écrit..." .... sans bien sûr nous dire la référence de l'écrit et la date de parution de l'écrit ....

C'est pour cela que j'essaye toujours de corroborer ce que j'avance en citant mes sources afin que chacun puisse se faire sa propre opinion ....
Ce que je donne n'est pas forcément le gage de la vérité mais au moins cela permet aux lecteurs de se dire que je ne sors pas le truc de mon chapeau de tout petit coach ....
Je reste en revanche dans l'anonymat lorsque cela implique directement une personne à titre privée dans un élément de sa vie privée (style retour de courbe de séance par exemple)

Pour la prise du RMSSD Il est franchement aujourd'hui hyper simple de réaliser le test HRV et de repérer son évolution ...
Tu sais prendre sa FC au repos ....si on y regarde de plus près ...demande une analyse tout autant poussée pour savoir ce qu'elle veut bien nous révéler !!
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • skippy
  • Portrait de skippy
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois #105679 par skippy
Réponse de skippy sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

Ouh là, je n'ai pas archivé les liens :lol: !!... En synthèse, j'en avais gardé l'idée que l'analyse HRV était un brin plus complexe qu'il n'y paraissait en première approche, que les indicateurs simples de premier ordre devait être pris avec des pincettes, et que pour une analyse poussée et fiable il fallait sans doute un niveau de compétences que je n'ai pas.


Ne pas nous donner tes sources ne permet pas d'amorcer un débat contradictoire.... et c'est vraiment dommage :(


C'est globalement ce que je reproche sur les forums ...
Chacun y va de "selon une étude.... blablabla blablabla " , ou "j'ai lu dans un article" ou encore "Tartampion a écrit..." .... sans bien sûr nous dire la référence de l'écrit et la date de parution de l'écrit ....

C'est pour cela que j'essaye toujours de corroborer ce que j'avance en citant mes sources afin que chacun puisse se faire sa propre opinion ....
Ce que je donne n'est pas forcément le gage de la vérité mais au moins cela permet aux lecteurs de se dire que je ne sors pas le truc de mon chapeau de tout petit coach ....
Je reste en revanche dans l'anonymat lorsque cela implique directement une personne à titre privée dans un élément de sa vie privée (style retour de courbe de séance par exemple)

Pour la prise du RMSSD Il est franchement aujourd'hui hyper simple de réaliser le test HRV et de repérer son évolution ...
Tu sais prendre sa FC au repos ....si on y regarde de plus près ...demande une analyse tout autant poussée pour savoir ce qu'elle veut bien nous révéler !!


Sport & Vie N°135 page 12 à 19 ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois #105680 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!
:yaisse:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7179
  • Remerciements reçus 351
il y a 7 ans 11 mois #105682 par Charly42

Je constate d'ailleurs une vrai pression des athlètes pour "manger du fractionné à toutes les sauces"
...Enfin souvent il s'agit de la "même sauce lactique" appliquée uniquement sur des durées différentes et alors très caricaturalement on va parler de "PMA court" , " PMA long" , de Gimenez , de pyramide and co ...


PMA court et Giminez sont oui des entraînement tous les deux sur la base du fractionné, on peut pas dire que ce soit la même chose, et que l'on travail toute a fait la même chose non? c'est complémentaire plus tôt?

Tout se passant comme si sans fractionnés à haute dose il n'y aurait pas de possibilité de performer sur un sport d'endurance ....

A vouloir s'enfiler à longueur de semaines des fractionnés bon nombre d'athlètes sont en état de fatigue anormale due à une mauvaise récupération de l'enchainement des séances de fractionnés .....

Et bien oui, les gars ils lisent en travers les pseudos conseils de quelques magazines de vélo et hop dans le mur!
Après c'est en faisant que l'on apprend ;-)

Pour progresser grâce à une 2ème séance de fractionné hebdomadaire, il me semble qu'il faut d'abord avoir la caisse pour s'entraîner 6-7 fois par semaine.

porte ouverte souvent fermée pour beaucoup :P !! je m’évertue à essayer de le faire comprendre à bon nombre d'ancien copains de vélo (dont beau-papa) => comme une maison, il faut de bonne fondation(=foncier)

à bloc!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105684 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

PMA court et Giminez sont oui des entraînement tous les deux sur la base du fractionné, on peut pas dire que ce soit la même chose, et que l'on travail toute a fait la même chose non? c'est complémentaire plus tôt?


A chaque fractionné son objectif, ses contraintes .....

Sans parler du moment où se place la séance de fractionné au sein du plan annuel et du microcycle en particulier au sein de laquelle elle se situe , une séance de fractionné en elle même se définit par plusieurs paramètres.

L'individualisation d'une préparation doit nécessairement prendre en compte un à un chacun de ses paramètres pour ajuster au mieux

en voila quelques uns :

>> quel positionnement au sein de la séance du créneau dédié aux fractionné :
le ou les blocs de fractionnés début de séance eront -ils placés après un échauffement court mais progressif ? après un long temps de soutien du travail en aérobie strict (1h voir plus) ?

>> Quelle durée des temps d'intensité de chaque fractionné ?
J'entends souvent parler de VMA court ..mais cela ne veut pas dire grand chose ....le terme est déjà en lui même surprenant puisque Lapalisse le dirait mieux que moi la VMA est une vitesse !
Une vitesse courte est un concept qui me dérange ;-)
oups ....
30'' peut-être très très très très long pour un sprint à bloc répétés 6 fois :woohoo:
30'' peut s'avérer très très court pour un temps de soutien à son seuil 2 répété 6 fois ....

>> Quelle % d'intensité du max possible en terme cardiovasculaire et mobilisation musculaire de ces temps d'intensité des fractionnés ?
Les fractionnés seront-il un travail neuromusculaire sur de l'hypervélocité ?
S'agira-t-il d'un travail de mobilisation des fibres qui orientera la séance sur de l'endurance de force ?

>> Quelle durée, quelle % d'intensité et quelle type de motricité ( vélocité , souplesse de la foulée ?....) sur les temps de relâchement entre les temps d'intensité ?
Je préfère le terme de "relachement" que celui de "contre exercice" terme un peu à la mode (comme celui de contre-productif ) qui ne veut pas dire grand chose et qui me fait un peu penser à une nage à "contre courant "....

>> Quelle prise en compte (ou non) de la notion de progressivité au cours du bloc de fractionnés ?
A bloc dès le début ? Très progressif ?
Sommes nous sur une séance de maîtrise de la charge lactique ?
Sommes-nous sur une séance de développement de sa PMA ou VMA ?
Sommes-nous sur une séance orientée sur le VO2 et la cinétique de VO2 ?

***************
Bref la liste ( incomplète) est longue des éléments qui interviennent pour structurer un bloc de fractionnés...
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6104
  • Remerciements reçus 731
il y a 7 ans 11 mois #105689 par stam
Réponse de stam sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

C'est globalement ce que je reproche sur les forums ...
Chacun y va de "selon une étude.... blablabla blablabla " , ou "j'ai lu dans un article" ou encore "Tartampion a écrit..." .... sans bien sûr nous dire la référence de l'écrit et la date de parution de l'écrit ....

C'est pour cela que j'essaye toujours de corroborer ce que j'avance en citant mes sources afin que chacun puisse se faire sa propre opinion ....

C'est très louable de citer tes sources, maintenant tout le monde (et moi en premier) ne vient pas sur le forum avec une biblio complète et étayée. Désolé si j'ai paru péremptoire en rapportant avoir lu des choses contradictoires, mon but n'était pas d'affirmer que ces indicateurs étaient inutiles, mais au contraire de situer mon niveau d'incertitude sur le sujet.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3485
  • Remerciements reçus 439
il y a 7 ans 11 mois #105692 par teamdindon
Ça me rappelle méchamment un autre post où on parlait de l'importance à donner en terme de volume aux entrainements à basse intensité.
On en avait déduit que ça n'avait de sens que pour celui qui arrivait à se dégager suffisamment de temps pour s'infuser 20 heures d’entrainement pas semaine.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 7179
  • Remerciements reçus 351
il y a 7 ans 11 mois #105693 par Charly42

C'est globalement ce que je reproche sur les forums ...
Chacun y va de "selon une étude.... blablabla blablabla " , ou "j'ai lu dans un article" ou encore "Tartampion a écrit..." .... sans bien sûr nous dire la référence de l'écrit et la date de parution de l'écrit ....

C'est pour cela que j'essaye toujours de corroborer ce que j'avance en citant mes sources afin que chacun puisse se faire sa propre opinion ....

C'est très louable de citer tes sources, maintenant tout le monde (et moi en premier) ne vient pas sur le forum avec une biblio complète et étayée. Désolé si j'ai paru péremptoire en rapportant avoir lu des choses contradictoires, mon but n'était pas d'affirmer que ces indicateurs étaient inutiles, mais au contraire de situer mon niveau d'incertitude sur le sujet.

tu n'as peut être pas les référence Stam, mais je ne fais pas de soucis sur tes écris, tu dois suffisamment te renseigner/lire ;-) :good:

@teamdindon: pareil

à bloc!!!

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105698 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

C'est très louable de citer tes sources, maintenant tout le monde (et moi en premier) ne vient pas sur le forum avec une biblio complète et étayée. Désolé si j'ai paru péremptoire en rapportant avoir lu des choses contradictoires, mon but n'était pas d'affirmer que ces indicateurs étaient inutiles, mais au contraire de situer mon niveau d'incertitude sur le sujet.


Mais non , en aucun cas j'ai pris ton post avec un ton péremptoire !!
Rien de grave , je lis tes posts avec beaucoup d'intérêt et bien sûr ils sont extrêmement précis et totalement crédibles

C'est juste que sur ce sujet de la HRV les choses évoluent très vite , les marqueurs fréquentiels pertinents dans les années 2000 ne le sont plus ... duc oup je ne serais pas surpris d'avoir de nouvelles surprises sur le sujet des marqueurs de fatigue


Sur les sources citées ...
Disons que ma présence fréquente sur les forums fait je suis très vite "repéré" :blink:
Il est assez aisé de constater que cela suscite à minima de l'agacement , de l'irritation, parfois un brin de polémique s'en suit ....

Au début cela m'irritait maintenant j'avoue que souvent cela m'amuse ;-)
C'est vrai en postant des infos je m'expose aux critiques... et c'est assez normal d'être la cible de ceux qui parfois fautes d'argument sur le fond , exploite la piste de la polémique sur la forme ..

Voilà pourquoi n'ayant moi même aucun statut de "gourou de l'entrainement" ni encore moins celui de "le_coach_sais_tout" je me dois autant faire se peut , de citer mes sources .....

Alain
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10204
  • Remerciements reçus 824
il y a 7 ans 11 mois #105700 par jfd_
Réponse de jfd_ sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!
Y Clic

avec MàJ 2010.

Pour la vitesse d'évolution des critères d'analyse, c'est aussi peu ou prou l'époque qui veut cela. Tout, quoi que ce soit, doit aller/évoluer vite sinon, cela se teinte vite d'une part de 'has been'. Je ne suis pas convaincu à 100% qu'il faille réellement jeter aux orties l'analyse fréquentielle (hormis que, le fait de prendre le pb sous un autre angle, simplifie une partie au moins des pré-requis à avoir en tête pour analyser les phénomènes). Je vois cela plus sous un angle de complément/vérification entre les deux méthodes.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois #105703 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!
Le fréquentiel vient affiner le RMSSD si on observe une tendance marquée de dérives importantes à sa médiane personnelle

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105816 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!

Je ne suis pas convaincu à 100% qu'il faille réellement jeter aux orties l'analyse fréquentielle (hormis que, le fait de prendre le pb sous un autre angle, simplifie une partie au moins des pré-requis à avoir en tête pour analyser les phénomènes). Je vois cela plus sous un angle de complément/vérification entre les deux méthodes.


Bien que les indices fréquentiels aient été largement utilisés jusque dans les années 2010, leur fiabilité a été récemment remise en question par des chercheurs finlandais et repris par Saboul du fait de leur interaction avec la fréquence respiratoire chez le sportif.

Avec ces travaux il est désormais difficile de nier les liens étroits entre notre rythme respiratoire et notre fréquence cardiaque.

Pour faire court lorsque l'on inspire, de l'air riche en oxygène arrive dans nos poumons.
Que fait notre cœur ?
il accélère pour favoriser les échanges gazeux et permettent ainsi à l'oxygène de filer dans le sang. Quand nous expirons, c'est l'inverse se produit.
Notre FC ralenti pour limiter les échanges entre l'air et notre sang afin de limiter la teneur en dioxyde de carbone dans le sang.

C'est ce phénomène expliqué un peu caricaturalement que l'on appelle l'arythmie sinusale respiratoire.

Chez de nombreux compétiteurs Elite (typés sport endurance notamment) l'ASR étant très importante elle va perturber la mesure fréquentielle. Cela s'explique assez simplement par le fait que l'arythmie est pondérée par un nerf (le nerf vague) qui va fortement influencer les fréquences d"ondes des systèmes sympathique et parasympathique.

Pour moi il n'y a pas photo :yaisse:
Pourquoi faire complexe quand on peut faire simple avec un rendu plus fiable ?
:icon_tongue

Cela étant prudence sur les interprétations !!

Il convient donc de ne pas trop se focaliser sur les RMSSD en terme de vision à court terme au risque d'interpréter trop vite chaque variation.
De la même manière il serait simpliste de vouloir mettre en place une comparaison des valeurs brutes entre deux athlètes Le RMSSD reste une valeur individuelle qui doit être interprétée avec ses propres valeurs antérieures au sein d'un suivi longitudinal.

De plus il est assez logique (voir plutôt très bon signe !!) d'observer des grandes variations d'un jour à l'autre , ce sera un signe de bonne capacité d’adaptation physiologique aux différents types d’entraînement réalisés

Quelques tendances possibles pour lire les évolutions des valeurs du RMSSD :

>> le RMSSD va normalement diminuer lors des périodes de forte charge, stigmatisant ainsi une accumulation de fatigue.

>> le RMSSD va augmenter lors des périodes d’affûtage, il serait pertinent qu'il atteigne des valeurs supérieures à la normale juste avant la compétition (travaux de Plews sortis en 2012)

>> un RMSSD restant longtemps sur une même valeur médiane est synonyme d'une monotonie trop élevée dans les entrainements

>> un RMSSD avec des restant de manière durables et constantes valeurs anormalement élevées (ou basses) sera un signe d’une alternance charge/ récupération inadaptée

source :
Plews D (2012)
variability in elite triathletes, Is variation in variability the key to effective training? A case comparison.
édition : European Journal of Applied Physiology
Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 36
  • Remerciements reçus 0
il y a 7 ans 11 mois #105818 par Erwan
Réponse de Erwan sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!
Bonjour
Ce sujet m’intéresse fortement, je me fais chaque année un plan d'entrainement basé sur les plans du site avec pour objectif 2 périodes fortes dans l'année. Jusqu'ici j'avais mon plan pour la semaine et le week-end c'était fartlek seul ou avec des potes. Ne sachant que rarement me limiter sur ce genre de sortie cela venait perturber fortement le plan initial, avec récup incomplète etc...
Cette année j'intègre cette sortie du week-end dans le plan en en supprimant une (intensive) de la semaine même si ce n'est pas toujours équivalent, ça me permet de conserver le plaisir de rouler le week-end comme bon me semble. Cela restant "aux sensations" quand à la charge de la semaine passée.
Cela fait donc longtemps que je cherche une solution simple afin d'avoir un indicateur de ma récup/fatigue. Je suis donc régulièrement les sorties d'applications smartphone permettant de sortir un indice RMSSD. Certaines fonctionnent avec un cardio bluetooth polar que je ne possède pas, d'autres comme celle-ci : Cardio Scan , permettent de le faire via le capteur photo du smartphone, donc très simple. Je vais tester cette application durant quelques temps, je vais faire un tableau "charge entrainement de la veille/ressenti du jour/RMSSD du jour". Je pourrais faire un retour si certains sont intéressés

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • alain38
  • Portrait de alain38 Auteur du sujet
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 7 ans 11 mois - il y a 7 ans 11 mois #105856 par alain38
Réponse de alain38 sur le sujet prudence avec les fractionnés ... !!
Attention les RMSSD juste après un entrainement n'ont que très peu de valeur.
L'important est vraiment le suivi longitudinal ...
exemple ici :
(je n'arrive à placer l'image en plus grand sur le forum mais cela ne donnera un apercu )
Ce tableau illustre le niveau de récupération par le RMSSD
Il s'agit d'un planning de skieur alpiniste dans sa phase de préparation automnale avant l'entrée dans la saison
On observe l'impact sur la récupération des enchaînements d'entrainements de fortes charges (stage d'altitude notamment ) et les temps de surcompensation

Encore une fois il ne faut pas se focaliser sur les RMSSD en terme de vision à court terme au risque d'interpréter trop vite chaque variation :(

Dernière édition: il y a 7 ans 11 mois par alain38.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.144 secondes
Propulsé par Kunena