Recherche Kunena

Mot-clé

Arrêt du vtt : qui a fini par reprendre ?

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 1 mois #135339 par Seb-@.
Arf, m'entrainer davantage suppose d'avoir plus de temps pour le faire. Je me cogne des semaines de travail de fou, et quand il y a 5 ans je pouvais bosser 70 ou 80h puis enquiller par 5 ou 10h de vélo et ne dormir que 4h30 par nuit, aujourd'hui je suis crevé après seulement 50h de boulot et j'ai besoin de... faire la sieste, le week-end. J'en rigolais en voyant mes parents la faire, désormais je me marre un peu moins :petard:

Pour ce qui est de l'entrainement, il y a tout de même une limite liée à l'évolution des qualités physiques. L'endurance, la puissance, ok : c'est jouable. La force explosive, c'est une autre paire de manches.

Quant au matos, tout mon vtt est prévu pour jouer les pétards. Même l'excellent F-Si m'a semblé "mou" (toutes proportions gardées car la bête est sacrément réussie) en accélération. Celui essayé n'était pas au top niveau roues, mais loin d'être mal équipé pour autant.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • skippy
  • Portrait de skippy
  • Visiteur
  • Visiteur
il y a 6 ans 1 mois #135343 par skippy
Réponse de skippy sur le sujet Arrêt du vtt : qui a fini par reprendre ?
Pas facile comme dilemme ! Quand l'envie n'est plus là.
Par chance tu as une autre passion semble t'il ?
Garde ton matos un moment. Je ne crois pas que tu en tireras grand chose. Racheter du bon matos neuf ça fait mal au porte-feuille :blink:

Vie ta nouvelle passion et si le vélo te manque reviens nous voir ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 1 mois #135346 par Seb-@.
T'inquiète Ivan, si je ne poste pas souvent, je passe malgré tout quand mon temps libre me le permet et pour ce qui est du matos, mouais : je me suis fait une raison, ce que j'en tirerais ne me payera pas beaucoup de pneus et plaquettes. Donc, pour le moment je le conserve.

J'ai quand même l'impression d'une fin de cycle. Pas le moindre manque et j'en suis surpris, mais ça fait un peu drôle malgré tout après plus de 20 ans de pratique.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1639
  • Remerciements reçus 267
il y a 6 ans 1 mois #135349 par Christoph3
En même temps, c'est la fin de saison, l'envie n'est peut-être plus trop là mais ça peut revenir au printemps après un hiver à faire autre chose.
Autrement dit, c'est un peu rapide pour bazarder tout le matos.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2396
  • Remerciements reçus 376
il y a 6 ans 1 mois - il y a 6 ans 1 mois #135350 par pasqup01
Bonjour Seb-@,

Avec ma délicatesse de psy improvisé, je vais tenter une réponse : il me semble que tu es atteint du syndrome kikinou ( Je voulais vous dire... ), lequel veut que l'on culpabilise à arrêter / restreindre le vélo. Syndrome classique chez les pratiquants assidus qui un jour, qqsoit la raison, sont amenés à plus ou moins divorcer de leur pratique. Je te rassure, je suis (fut) aussi forcément dans cette interrogation.

En effet, si j'ai compris ta situation :

(1) il m'apparaît que si ton travail (une partie ?) est en lien avec le vélo (moyeux...) il n'est toutefois pas corrélé avec ta pratique. Autrement dit, je ne vois pas où est l'obligation (mot fort, mais finalement ?) de faire du vélo. Or c'est l'origine de ton questionnement... il n'y a donc peut-être tout simplement pas de problème si ce n'est celui que tu veux y voir

(2) financièrement, es-tu dans le besoin ? : si non, mets ton vélo sous une bâche au grenier (c'est pas la peine de te le mettre sous le nez pour que tu te reposes cette question inutile tout les jours en passant devant). Tout le monde, tu le savais déjà, te dira que la revente est à perte.

Je résume : hormis si tu as besoin de la revente pour financer un truc important (qui pourrait poser le dilemme à terme de je garde / je garde pas), arrête de te poser des questions, écoute ton corps (jambes mais aussi tête).

Le seul truc que j'ai retenu (trouvé important), c'est que tu dis ne plus prendre de plaisir sur le vélo. Je te dirai alors - selon ma conception du cyclisme amateur - qu'il est urgent d'arrêter. Car l'important, c'est pas de pédaler, c'est d'être heureux ;-)

"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo
Dernière édition: il y a 6 ans 1 mois par pasqup01.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10337
  • Remerciements reçus 866
il y a 6 ans 1 mois #135353 par albator83

Bon, pour revenir au sujet initial "Qui a fini par reprendre ?"... J'en connais au moins 1 qui a repris : YungPeli. www.vo2cycling.fr/forum/general/38288-t-as-fait-...r&start=13780#126929

Après presque 5 mois difficile ça y est l'envie et la motivation refont surface en ce mois de décembre :)
Donc je reprends l'entrainement avec le couteau entre les dents (en espérant que l'envie tienne)

Mardi : 1h35 de route pause midi avec du travail de Force www.strava.com/activities/446532968

Jeudi : 1h37 de route pause midi avec deja le retour du coup de pédale :) www.strava.com/activities/447701525

Voila j'ai laissé passer la mauvaise passe et mon burnout du vélo maintenant ça va borner :)


Edit : Voire même un deuxième (kikinou ?)... mais il ne fait pas de VTT... enfin, il va peut-être s'y mettre au vtt, vu que sa nana en fait :lol:


Oui enfin va sa saison en élite l'an passé on ne peut pas dire que Flo ait vraiment raccroché en 2016 ^^
Disons que l'an prochain ça va (ré)avionner sévère dans la Creuse et dans le S-O.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 1 mois #135360 par Seb-@.
@pasqup01 : dans la mesure où j'ai perdu mes sensations, rouler ne m'apporte rien pour développer mes produits. De toute façon, pour les modèles route il a bien fallu que je m'en remette à mes testeurs et pour les modèles vtt, j'ai un peu de recul maintenant (depuis les premières études il y a 10 ans et demi, heureusement) sur les caractéristiques à cibler. Donc, non, aucune obligation à ce niveau.

Le hic, c'est que je ne me suis rendu compte que tardivement que je me forçais à rouler. C'est le problème de ces phénomènes progressifs et de leur caractère insidieux. Peut-être aussi un vague espoir que les sensations reviennent. Bon, là, j'ai bien compris qu'elles ne reviendront pas. Même si dans 5 ans je reprends, j'aurai d'autres sensations et les accélérations dragster n'en feront pas partie. J'avais besoin d'elles pour m'amuser. Le compte n'y étant plus, l'envie non plus.

Pour moi la question porte surtout sur la probabilité de reprise un jour. Les vélos ne m'encombrent pas trop, du moins tout rentre dans la cave donc pas de problème à ce niveau. Et je suis conscient du fait que revendre est forcément à perte par rapport à la valeur à neuf. Je n'attends aucun miracle. En revanche, la revente du matos dégagerait du budget pour acheter pneus et plaquettes, payer les frais d'inscription et d'assurance.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2396
  • Remerciements reçus 376
il y a 6 ans 1 mois - il y a 6 ans 1 mois #135361 par pasqup01

Pour moi la question porte surtout sur la probabilité de reprise un jour. Les vélos ne m'encombrent pas trop, du moins tout rentre dans la cave donc pas de problème à ce niveau. Et je suis conscient du fait que revendre est forcément à perte par rapport à la valeur à neuf. Je n'attends aucun miracle. En revanche, la revente du matos dégagerait du budget pour acheter pneus et plaquettes, payer les frais d'inscription et d'assurance.


Tu es donc prêt, tu as fait ton chemin. La seule question restante est donc : as-tu un vrai besoin financier de court terme ?

Je ne le ressens pas à te lire (sans comprendre que tu es milliardaire :petard: ), si tu n'es pas sûr, laisse toi le temps

D'ailleurs, je ne rends peut-être pas compte, je suis "routier", mais lâcher un bike pour des pneus (même boyau) et des patins... gloups :blink:
C'est un tel budget en VTT ?
Et puis, si tu arrêtes le VTT, si tu revends tes vélo (ou simplement si tu ne t'en sers pas) : quels seront les frais de plaquettes, pneus, d'inscription et d'assurance ?

"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo
Dernière édition: il y a 6 ans 1 mois par pasqup01.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10555
  • Remerciements reçus 939
il y a 6 ans 1 mois #135362 par jfd_
Nan, les nouveaux pneus dont il a besoin, il sont bcp plus gros, grands (en rapport avec son avatar même couleur mais pas même marque :petard:. Et en plus il n'en use qu'un coté à tourner toujours dans la même sens... Pfff. Pourrait touner dans l'autre sens quand même de temps à autre

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 1 mois #135363 par Seb-@.
Je me suis mal exprimé : pneus, plaquettes etc., c'est pour la voiture et rouler sur circuit. Ce que j'ai déjà vendu (et qu'objectivement j'aurais pu revendre avant car je ne m'en servais plus) me paye des roulettes plus adaptées au circuit que les roues d'origine. Donc, du financier à court terme, non, pas vraiment besoin.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 385
  • Remerciements reçus 28
il y a 6 ans 1 mois #135366 par StefB
Même si le vélo est l'unique sport que je pratique avec beaucoup de plaisir (malheureusement moins intensément à présent), j'avoue que je n'aurais aucun mal à le quitter si c'était pour faire un truc style karting. Je n'ai pas dû rater beaucoup de GP de F1 depuis le milieu des années 80 ce qui explique cela.

Par contre, si tu regardes les comptes Twitter de certains pilotes, on voit qu'ils sont quelques uns à faire du vélo pour améliorer leur condition physiques comme Alonso ou Grosjean (qui a un superbe vélo Time).

Bref, ce serait peut-être bien de garder au moins de tes vélos pour parfaire ton endurance. Même si on est assis derrière un volant, ça bouffe beaucoup d'énergie (et pourtant en karting, par exemple, on est loin de rouler à 300 km/h... :P )

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 1 mois #135369 par Seb-@.
Alors, je vois en effet un apport du vélo, en particulier pour les trajectoires. Côté endurance aussi, car même si nous n'avons pas des monoplaces (hélas !) et à défaut d'avoir une bête de course sous le capot, côté châssis c'est plutôt très réussi : du coup, mon pote a eu mal aux bras lors de sa 1ère journée piste. Moi, c'est au niveau du cou que c'est un peu limite parfois. Casque pas hyper léger, mais surtout je pense un manque de relâchement lorsque cela serait possible. Autre apport du vtt, la quantité d'informations à traiter en un temps très court, en particulier sur un single bien technique pris à bloc. Et, aussi, mais cela rejoint ce que j'écris à propos des trajectoires, une bonne capacité à se placer dans l'espace. En gros, éviter de mettre deux roues dans l'herbe mais utiliser toute la piste. A ce jour, pour parfaire ma condition et préserver mes réflexes, je pense reprendre le badminton, m'essayer à l'épée et/ou au fleuret, et reprendre les jeux vidéos.

La F1, j'en suis fan mais depuis un moment je suis désabusé de la gestion des pénalités (superbe bloque-passe de ROS sur VER sanctionné, ALO qui sort MAS et il n'y a rien, idem pour VER sur ROS, VET au Mexique sanctionné, officiellement, pour sa défense sur RIC alors que ce fut viril mais correct et que dalle pour VER à Spa et en Hongrie sur RAI, etc). Vive l'Indycar.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2396
  • Remerciements reçus 376
il y a 6 ans 1 mois #135370 par pasqup01

Je me suis mal exprimé : pneus, plaquettes etc., c'est pour la voiture et rouler sur circuit. Ce que j'ai déjà vendu (et qu'objectivement j'aurais pu revendre avant car je ne m'en servais plus) me paye des roulettes plus adaptées au circuit que les roues d'origine. Donc, du financier à court terme, non, pas vraiment besoin.


Je comprends mieux. Faut m'expliquer longtemps... :petard:

Au risque de paraître chiant (une fois encore :blush: ) où est alors le problème ?...

Tu veux arrêter le vélo car tu n'y prends plus de plaisir : tu arrêtes, no prob
Tu hésites à t'en séparer et n'a pas besoin de tunes : tu le gardes, no prob again
Tu as une autre passion et tu t'y eclates : fonce, no prob définitivement

Si tu ouvres un post ici, c'est quand même qu'il y a un truc pas si simple (que l'histoire du matos) derrière... je maintiens ma thèse du syndrome kikinou ;-)

"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 1 mois #135371 par Seb-@.
Mouais, il y a peut-être aussi le fait que "ça fait drôle" d'arrêter un sport pratiqué durant plus de 20 ans. Mais à la base, comme je suis incorrigible sur ce point, j'ai besoin de comprendre et d'anticiper. Grâce aux témoignages, j'essaye de savoir si l'arrêt est définitif ou s'il y a une probabilité de reprise dans quelques années. J'ai un collègue, ancien cycliste et coureur d'assez bon niveau, qui a tout stoppé et plus jamais touché au vélo depuis un bail.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 650
  • Remerciements reçus 193
il y a 6 ans 4 semaines #135376 par Cricridamour
Qui a repris le VTT après un arrêt ? Moi ! Et deux fois en plus.

1) Après des années de VTT, fin 2009, j’ai éprouvé de la saturation et aussi du dégout pour l’escalade technologique et financière liée au matériel. Et aussi de voir que des gars dans ma catégorie ne faisaient que progresser :icon_ohwell , alors que moi, 45 ans à l’époque, j’arrivais juste à maintenir mon (petit) niveau, au prix d’un investissement en temps et argent de plus en plus conséquent.

Bref, j’ai arrêté le VTT pendant deux ans et demi pour me consacrer à la course à pied et au trail. Mais j’ai gardé le 26’ pour rouler de temps à autre, pour épargner mes articulations.

Printemps 2012, on me prête un 29’ et c’est la révélation ! J’aime le trail et la course à pied, mais c’est le VTT que j’aime encore plus, pour son côté pilotage, et il me faut un 29’ !
Et c’est reparti de plus belle, avec un énorme plaisir. Car ce format de roues convient bien à mon unique qualité : un gros diesel qui franchit tous les obstacles sur sa lancée. De plus, le VTT est moins contraignant au niveau de mon dos fragile que la course à pied.

En 2012-2013-2014, grâce aux grandes roues, j’améliore tous mes chronos de référence, à pas loin de 50 balais ! :woohoo:

2) Fin 2014, gros problème de santé, arrêt jusqu’en mars 2016, dégouté du sport en général et de la compétition en particulier. Mais je continue le home trainer relax devant la télé et la marche nordique pour m’aérer les neurones, avec de la gym au sol plusieurs fois par semaine. Je prends beaucoup de poids.

Printemps 2016, je ressors le VTT pour m’amuser sur les singles dans les bois à côté de chez moi, le PIED : la nature, le pilotage, l’adrénaline. Je recroche de plus belle, je suis motivé, je m’entraine en puissance et plus au cardio, et diminue ma cadence de pédalage de 20 t/m. Je modifie mon alimentation, je perds 11 kilos. Autant dire que je vole. Et je bats de nouveau tous mes temps de référence, même ceux d’il y a 15 ans (et je ne bois que de l’eau clair…).

Je n’ai jamais vendu mes VTT, capitaliste sentimental que je suis, et heureusement car cela m’a permis de reprendre tout de suite lorsque l’envie s’est présentée : se changer, gonfler les pneus et go !

A+
Cricri
PS : @ Seb-@, c’est moi qui suis le moins concis sur VO2 ! :petard: ;-)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3634
  • Remerciements reçus 506
il y a 6 ans 4 semaines #135377 par teamdindon

Printemps 2012, on me prête un 29’ et c’est la révélation ! J’aime le trail et la course à pied, mais c’est le VTT que j’aime encore plus, pour son côté pilotage, et il me faut un 29’ !
Et c’est reparti de plus belle, avec un énorme plaisir. Car ce format de roues convient bien à mon unique qualité : un gros diesel qui franchit tous les obstacles sur sa lancée. De plus, le VTT est moins contraignant au niveau de mon dos fragile que la course à pied.


Tiens, moi aussi le 29'' a pas mal changé ma vision du VTT. J'ai du y passer fin 2013 et ça a clairement été une révélation. Ça m'a vraiment redonné du plaisir en descente là où j'étais jusqu'alors plutôt sur la défensive. N'en déplaise à ce qui est tartiné à longueur de pages dans la presse spécialisée, je m'amuse beaucoup plus en 29'' qu'avec des petites roues.
Bon, c'est clair qu'en l'enfourchant, on voit tout de suite la différence au niveau des accélérations "dragster" par rapport à un 26'' raide comme la justice, mais force est d'admettre en ce qui me concerne que même bien entrainé, les accélérations de dragster tiennent plus de la limace dès qu'on atteint une heure de roulage.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5510
  • Remerciements reçus 998
il y a 6 ans 4 semaines - il y a 6 ans 4 semaines #135385 par gillesF78
Un peu de méditation ne fait pas de mal... :lunettes:

Technique de Motivation par le gain :
1. Identifiez tout d'abord ce que vous voulez atteindre
précisément, concrètement. Quel est votre objectif spécifique.

2. Fermez les yeux et imaginez, sur votre écran mental, que vous
avez atteint votre objectif, que vous avez réussi. Faites-en une
image la plus précise et détaillée possible.

3. Grossissez cette image, rendez-la plus claire, plus colorée,
plus près de vous, de façon à faire monter l'excitation.

4. Imaginez un dialogue motivant qui accompagne cette image,
mettez-y de la musique stimulante de façon à rehausser
l'excitation.

5. Ouvrez les yeux et mettez-vous en mouvement tout de suite, en
posant un geste concret qui va vous rapprocher de cet objectif à
atteindre.


Je conçois qu'il faille éviter les plaisirs qui entraînent de grandes
douleurs et convoiter les douleurs qui débouchent sur de grands
plaisirs.

;-)

Bon, je n'étale pas la technique de motivation par la crainte de l'echec : elle n'est pas adaptée au sujet traité...

Région Grenobloise, GillesF78
Dernière édition: il y a 6 ans 4 semaines par gillesF78.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2847
  • Remerciements reçus 69
il y a 6 ans 4 semaines #135388 par Seb-@.
Merci cricri de ton retour, ça me conforte dans l’optique de ne pas vendre les vélos. Les trucs que j’ai "en trop", cela sera fait, mais pour le moment pas les vélos. Le 29, sans relancer le débat, est très clairement un atout pour les chronos surtout quand dans mon cas, le niveau de pilotage n’a fait que baisser au fil des 10 dernières années. Je retrouve davantage de vitesse en descente, la stabilité dans les virages permet de passer plus fort aussi, mais je perds le côté "catapulte" dont j’ai besoin pour m’amuser. Il ne me suffit pas d’avoir une vitesse élevée en permanence, j’ai besoin des variations de vitesse, cela contribue à mon plaisir de rouler.

Teamdindon, j’étais dans le même cas, je n’ai jamais été en mesure de produire les accélérations les plus fortes après 2 ou 3h… mais c’est justement là où se situe le problème : partir d’accélérations très satisfaisantes pour perdre au fil de la sortie, ce n’est pas catastrophique puisqu’en fin de sortie dans l’absolu cela reste correct. Mon problème, c’est que récemment je partais en début de sortie avec des accélérations inférieures (et de loin) à celles que je produisais avant en fin de sortie. Cela participe au ressenti de me trainer, car avoir en début de sortie des sensations qui, fatigue mise à part, sont celles que j’avais après 60 ou 70km bah… je ne peux pas.

Et puis, franchement, être aussi affûté à 35 ans qu’à 25, c’est hard. Avec 72kg pour 1m85 je ne suis pas gras mais pourtant les repères ne sont plus ceux que j’avais sous les 66kg. Alors en montée aussi, le ressenti est trop différent pour prendre du plaisir là où avant j’en avais. Disons que la sensation de facilité a "un peu" disparu.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 642
  • Remerciements reçus 16
il y a 6 ans 3 semaines #135423 par Lippes
Bonjour a tous,
Je profite de ce post pour "annoncer" que moi aussi j'ai arrêté!! et pas que le VTT, coté pro aussi! reconversion professionnel a venir!
Coté VTT, déjà depuis quelques années la difficulté a allé s'entrainer ce faisait sentir, surtout au début de l'année, pour la forestière j'arrivais toujours a me motiver. Et cette année le "déclic", plus l'envi de programmer, de faire un planning, de faire des compét...., le plaisir et j'ai toujours le plaisir de l'effort, je le prend plus a rouler( de moins en moins, l'hiver oblige! ) a courir et nager sans chrono au feeling, sans planning. Une page ce tourne après 33 ans de compétitions de sport d'endurance, naturellement, totalement :)
Vais je reprendre?.... j'aurais certainement plaisir a accompagner des copains sur quelques épreuves. A venir au weekend vo2 :)
;)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6602
  • Remerciements reçus 840
il y a 6 ans 3 semaines #135425 par stam
Moi aussi, ça y est, j'arrête :woohoo: !!... 3 semaines ! :petard:
La saison moche est arrivée, j'ai pris du plaisir en ce début d'automne, pas envie de faire les séances de trop qui poussent à la mélancolie. Stop, régénération ! Rien à voir avec les ruptures que vous évoquez, mais l'appréhension est la même : est-ce bien raisonnable d'arrêter, a-t-on le "droit" de trahir, même momentanément, un engagement sur le long terme avec notre petite reine ? Aura-t-on envie de reprendre, car après tout on pourrait prendre goût à ne rien faire ?
Début 2015 j'avais arrêté 4 semaines pour soigner mes ischios, et j'en étais revenu en super forme en me disant que désormais, je n'hésiterais plus à couper sérieusement. Eh bien 18 mois après, je suis revenu au stade où je m'interroge sur la pertinence d'arrêter. Ca signifie sans doute que je sais au fond de moi que l'envie inextinguible du trentenaire n'est plus là, et qu'un jour je n'aurai pas envie de reprendre l'entraînement, un beau matin de décembre sous la flotte à 4°C...

Bonjour a tous,
Je profite de ce post pour "annoncer" que moi aussi j'ai arrêté!! et pas que le VTT, coté pro aussi! reconversion professionnel a venir!
Coté VTT, déjà depuis quelques années la difficulté a allé s'entrainer ce faisait sentir, surtout au début de l'année, pour la forestière j'arrivais toujours a me motiver. Et cette année le "déclic", plus l'envi de programmer, de faire un planning, de faire des compét...., le plaisir et j'ai toujours le plaisir de l'effort, je le prend plus a rouler( de moins en moins, l'hiver oblige! ) a courir et nager sans chrono au feeling, sans planning. Une page ce tourne après 33 ans de compétitions de sport d'endurance, naturellement, totalement :)
Vais je reprendre?.... j'aurais certainement plaisir a accompagner des copains sur quelques épreuves. A venir au weekend vo2 :)
;)

Après 33 ans de sport en compét', je pense qu'on est marqué à vie. Tu vas t'arrêter, en profiter, et un jour tu croiseras un coureur avec une belle foulée et l'air de prendre son pied. Tu te demanderas si tu serais toujours capable de faire pareil, et normalement le lendemain tu iras t'acheter un nouveau short et une paire de pompes. Bonne route à toi, et au plaisir de te revoir... bientôt !

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.285 secondes
Propulsé par Kunena