• Banniere_1.jpg

A l’approche des fêtes de fin d’année, le cycliste, comme tous les grands enfants, va faire sa lettre au père Noël.

Il lui commandera soit un vélo soit du matériel soit des vêtements.

Mais la sinistrose ambiante associée à la crise économique, réduira cette année la taille de la hotte du grand barbu.

Les temps sont durs et il n’est donc pas interdit d’être malin ailleurs qu’en course.

Le cycliste moderne doit donc chercher à réduire la facture annuelle de sa passion.

Si notre sport est populaire, il faut avoir le portefeuille bien garni pour le pratiquer.

Il suffit d’aller chez un vélociste, par exemple d’un réseau de distribution qui vient d’être racheté, pour halluciner sur les tarifs pratiqués. Les prix de vente maximum conseillés sont ceux pratiqués. Théoriquement, il compense ses prix prohibitifs par un service hors pair.

Malheureusement ce n’est pas systématiquement le cas. Allez faire un tour dans une de ses grandes surfaces franchisées dédiées au vélo que l’on trouve en zone commerciale près d’un hypermarché. Une fois à l’intérieur vous comprendrez vite que vous n’êtes considéré que comme des dollars sur deux pattes. Si en plus vous vous retrouvez face au patron aussi aimable qu’une porte de prison, je ne vous conseille qu’une chose : la fuite !

Non, vraiment, ce type d’établissement n’est adapté ni à l’esprit cycliste ni à sa bourse.

Il reste 3 solutions pour dépenser moins (et n’espérez pas économiser c’est utopique pour le passionné que vous êtes) :

  • La vente par correspondance (VPC) : c’est-à-dire Internet
  • Les magasins « discount »
  • Les soldes

J’exclue volontairement le marché de l’occasion. En effet, pour les vêtements et les consommables (pneus, patins de freins, etc.), il ne devrait même pas exister. Pour le matériel, il pourrait être risqué d’acheter une paire de roues, par exemple, qui s’avèrerait rincée donc dangereuse. Les vélos d’occasion, une fois révisés et les pièces sensibles changées, peuvent représenter une opportunité…….surtout pour le vendeur. L’idéal serait de connaître l’ex-propriétaire et sa pratique.

LA VPC

Internet a révolutionné nos vies et le commerce tout particulièrement. La VPC s’est très bien développée. De nombreux magasins et e-commerçants (Ventes faites uniquement sur Internet) proposent des gammes complètes à prix très intéressants.

Il est impossible de lister tous les sites. Je ne parlerai que de ceux que j’ai pu testé. Dans tous les cas, il faut privilégier ceux qui sont réputés pour leur réputation ! Evitons aussi les sites hors Europe.

En France, www.sergedutouron.com affiche des tarifs alléchants. Un seul exemple de prix : le pneu route VELOFLEX Record noir 700x20 (130 gr) est vendu à 33€ TTC pièce ! Ce passionné de la petite reine (il a participé à Paris-Brest-Paris en 2007) a créé sa propre marque FERRUS. Des cadres aux vêtements on y trouvera son bonheur à prix très serré. Seul bémol, pour l’avoir vécu, cette entreprise reste en configuration artisanale. S’ils sont en rupture de stock sur un plateau 50 dents Dura Ace, vous pouvez poireauter des mois sans info de leur part !

Vous trouverez sur www.velo101.com d’autres très bons sites français qui y font de la publicité. Vous pouvez y trouver la perle rare, l’objet que vous ne trouvez pas depuis un moment.

Sur www.ebay.fr le meilleur peut côtoyer le pire. Je me suis toujours axé sur les magasins de cycles français que j’ai directement contacté par téléphone. Ils déstockaient vêtements, matériel et vélos (SCOTT, BH à des prix fous !). Les bons coups se font souvent sur les vélos de la gamme précédente.

Les sites andorrans www.jormabike.com et www.dandybike.com sont aussi très biens placés en prix et on un excellent service. Vous trouverez au téléphone systématiquement un interlocuteur qui parle français.

LE VELOCISTE DISCOUNT

Dans les quatre coins de France, il existe un magasin pas trop loin de chez vous qui pratique les prix les plus bas autorisés. Discuter avec vos collègues de sortie dominicale qui vous donnerons l’adresse.

Par exemple, dans le sud ouest, la concurrence s’est organisée contre Serge DUTOURON. Des magasins de cycles indépendants se sont regroupés pour développer leur puissance d’achat. Ils achètent souvent des lots de vélos complets à les revendent à des prix alléchants.

L’idéal est d’y aller une à deux fois par an pour y faire le « plein ».

Pour les chanceux qui habitent une zone frontalière, il est facile de trouver moins cher chez nos voisins européens sans aller très loin dans les terres. C’est notamment le cas en Belgique (près de Lille) et en Italie à Bordighera.

LES SOLDES

Dans tous les types de commerce (traditionnel, VPC, discount), la période des soldes est l’occasion de bénéficier de réductions de prix. Ces dernières deviennent intéressantes à partir de -30%. Elles portent malheureusement et trop souvent sur des produits qui ont du mal à se vendre ou la taille XXXL.

Le cycliste averti et malin peut même pousser le vice en devenant radin : il suffit pour lui d’attendre les fins de soldes et d’aller faire le plein chez un vélociste discount.

Enfin, je n’ai jamais pu trouver la marque ASSOS en discount sur le net, à l’étranger, en magasin. Alors si vous avez un bon plan, je suis preneur sur les nombreux forums de www.vo2cycling.fr

Avec toutes ces adresses, le Père Noël n’aura aucune excuse pour ne pas vous gâter.

Christophe Machado - Rédacteur VO2 Cycling

Cette partie est très théorique, mais il y a quelques bons principes.

  • Comment intégrer mes mésocycles dans un plan d'entraînement ?

    1. Commencez avec le dernier mésocycle de la
...

Voici les sorties qui font parties intégrantes de mon programme. Libre à chacun de modifier ou d'inventer de nouvelles sorties. On a l'habitude d'entendre que 2

...

un ergomètre est un appareil conçu et utilisé en ergométrie (etude et mesure du travail des muscles)pour mesurer le travail foruni par certains muscles ou cer

...