Recherche Kunena

Mot-clé

Impacts Coronavirus

  • Messages : 490
  • Remerciements reçus 129
il y a 1 an 8 mois #168552 par PEB
Réponse de PEB sur le sujet Impacts Coronavirus
2 remarques:

1°) Sur les Lois "infantilisantes": comme je l'avais dit précédemment, c'est un peu le propre des Lois: si tout le monde se comporte spontanément de manière responsable, en tout lieu et en toute situation, elles n'auraient pas de raison d'être. Quelque part, une loi est une réaction collective (dans l'hypothèse où la puissance publique est garante de l'intérêt générale) à la connerie individuelle (souvent l'égoïsme). Donc, forcément, les lois embêtent les 90% qui se comportent a priori de manière responsable et, étant générique à l'ensemble d'une population très diverse, elles sont inadaptées à plein de cas particuliers (est-il nécessaire que je m'arrête au feu rouge d'un petit village à 3h du matin alors que personne ne traversera la route?).

2°) Sur le vaccin: en théorie des jeux, c'est le problème du passager clandestin: personne n'a intérêt à se faire vacciner, mais tout le monde à intérêt à ce que les autres se fassent vacciner (et essuient les éventuels "plâtre") (c'est comme dans le bus, si personne ne paie son ticket, à la fin, il n'y a plus de bus...). Là encore, c'est une question de responsabilité et de solidarité. Les arguments "complotistes" sont généralement là pour justifier une réaction individuelle égoïste (que je comprends parfaitement au demeurant, mais il faut l'assumer comme telle et ne pas se cacher derrière son petit doigt). Dans le même genre, on pourrait dire "j'arrête de payer mes impôts car certains abusent avec l'argent public": c'est vrai, mais si plus personne ne paient d'impôts...

Heureusement, l'histoire nous montre que la majorité de la population sait se comporter de manière responsable, sinon :pafmur: et on va enfin pouvoir pédaler dehors :good:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Charly42, lebad, stam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2771
  • Remerciements reçus 373
il y a 1 an 8 mois #168554 par Circus
Réponse de Circus sur le sujet Impacts Coronavirus

Certes... mais même en remplissant ces deux (grosses) conditions concernant le vaccin, il en reste une autre capitale : qui va accepter de se faire vacciner en premier (et "essuyer les plâtres" d'une certaine manière).
Par principe les Français sont majoritairement contre la vaccination (même quand c'est obligatoire), donc loin d'être gagné... à moins de mesures autrement plus répressives (si pas vacciné, interdiction de sortir de chez soi) mais extrêmement compliquées à appliquer.

Sinon pour les saisonniers en station... no comment : je ris jaune, les mecs communiquent et ne maîtrisent rien du tout :pafmur:
J'aimerais pas être à la place des saisonniers en tout cas...


Quand le vaccin sera dispo, je me ferai vacciner. Je n'ai toujours pas peur de la maladie, mais je pense que le vaccin sera sans effet secondaire. Dans ma vie, j'ai toujours fait confiance à la science et aux scientifiques (les labos ne sont pas exempts de scandales inadmissibles, je le sais aussi). Les procédures ont été respectées, les 3 phases cliniques également, donc je ne vois pas pourquoi je ne ferai pas ce que j'ai fait gamin sans me poser aucune question.

A un moment, faut arrêter de douter de tout et de verser dans le complotisme ou simplement les peurs irrationnelles.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5478
  • Remerciements reçus 982
il y a 1 an 8 mois #168555 par gillesF78
Réponse de gillesF78 sur le sujet Impacts Coronavirus
1°) Justement, il faut éduquer les gens pour qu'ils agissent intelligemment. Au lieu de pallier à la connerie individuelle en informant les gens des modes de transmission et des conséquences sur la santé des gens symptomatiques, le gouvernement nous prends pour du bétail.

Région Grenobloise, GillesF78

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3603
  • Remerciements reçus 491
il y a 1 an 8 mois #168556 par teamdindon
Réponse de teamdindon sur le sujet Impacts Coronavirus

Certes... mais même en remplissant ces deux (grosses) conditions concernant le vaccin, il en reste une autre capitale : qui va accepter de se faire vacciner en premier (et "essuyer les plâtres" d'une certaine manière).
Par principe les Français sont majoritairement contre la vaccination (même quand c'est obligatoire), donc loin d'être gagné... à moins de mesures autrement plus répressives (si pas vacciné, interdiction de sortir de chez soi) mais extrêmement compliquées à appliquer.


Il suffit de faire courir le bruit qu'il y a une pénurie de vaccin et tout le monde voudra se faire vacciner. ;-)
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_, stam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6487
  • Remerciements reçus 805
il y a 1 an 8 mois #168557 par stam
Réponse de stam sur le sujet Impacts Coronavirus

2 remarques:

1°) Sur les Lois "infantilisantes": comme je l'avais dit précédemment, c'est un peu le propre des Lois: si tout le monde se comporte spontanément de manière responsable, en tout lieu et en toute situation, elles n'auraient pas de raison d'être. Quelque part, une loi est une réaction collective (dans l'hypothèse où la puissance publique est garante de l'intérêt générale) à la connerie individuelle (souvent l'égoïsme). Donc, forcément, les lois embêtent les 90% qui se comportent a priori de manière responsable et, étant générique à l'ensemble d'une population très diverse, elles sont inadaptées à plein de cas particuliers (est-il nécessaire que je m'arrête au feu rouge d'un petit village à 3h du matin alors que personne ne traversera la route?).

Pour reprendre ton analogie : le feu rouge n'est pas là pour restreindre ta liberté, il est là pour organiser l'utilisation de la liberté de circuler ; ce n'est qu'après, si tu enfreins les règles de circulation, que tu t'exposes à la restriction de tes libertés.
Dans le cas du confinement / des gestes barrières, on a échoué à l'organisation collective, sans doute parce que c'était inéluctable (les égoïsmes auxquels tu fais référence), peut-être parce qu'on a raté l'éducation et la responsabilisation, et on est passés à la restriction des libertés, collective parce qu'impossible d'isoler les seuls irrespectueux. Mon problème face à ça n'est pas qu'il y ait des restrictions de libertés, mais qu'elles ne soient pas proportionnées et qu'elles n'aident pas à l'éducation / responsabilisation.
On a ainsi mis dans le même sac le fêtard et le cycliste, puisque de mars à mai leurs comportements étaient tout aussi verbalisables, au déconfinement on a dit que le risque s'appréciait en mètres carrés / occupant, qu'à moins de 6 dans une réunion familiale tout serait OK, que les positifs devaient s'isoler en famille en portant le masque et qu'ainsi l'épidémie était sous contrôle...
Pour Noël, des gens pleins de bonnes intentions feront leurs courses "en présentiel", seront confortés par les chiffres rassurants qui devraient tomber jusque là, et opèreront le brassage familial permis à partir du 15 décembre puisque les déplacements seront autorisés. C'est exactement ce qu'il faudrait éviter, mais au final on se rend compte qu'il y a ce qui est inutile mais facile à faire admettre à une majorité (les restrictions de liberté de circuler), et ce qui est utile mais qu'on ne cherche pas à mettre en place (une vie sociale plus frugale, de l'activité physique en extérieur, une alimentation saine).
Légiférer de manière restrictive est certes inévitable, mais je ne vois pas dans les décisions actuelles ce qui évitera d'en revenir au même point dans 2 ou 3 mois... et j'ai l'impression qu'on n'apprend pas de nos erreurs récentes. On a pourtant tout un tas de données aujourd'hui sur la transmission du virus pour alerter sur les comportements à risque et contribuer à l'éducation collective. Je crois beaucoup en la dynamique de groupe : si on convainc une partie de la population qu'elle agit correctement, elle se sentira fondée à combattre les égoïsmes. Mais si toute la population est réduite à attendre la fumée blanche ou noire des interventions présidentielles, on n'ira pas loin...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Charly42, lebad, PEB

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6487
  • Remerciements reçus 805
il y a 1 an 8 mois #168558 par stam
Réponse de stam sur le sujet Impacts Coronavirus

Certes... mais même en remplissant ces deux (grosses) conditions concernant le vaccin, il en reste une autre capitale : qui va accepter de se faire vacciner en premier (et "essuyer les plâtres" d'une certaine manière).
Par principe les Français sont majoritairement contre la vaccination (même quand c'est obligatoire), donc loin d'être gagné... à moins de mesures autrement plus répressives (si pas vacciné, interdiction de sortir de chez soi) mais extrêmement compliquées à appliquer.


Il suffit de faire courir le bruit qu'il y a une pénurie de vaccin et tout le monde voudra se faire vacciner. ;-)

Pas de bol, on est sur une communication de type "Bachelot" où le gouvernement s'efforce de convaincre qu'il a tout bien fait et qu'il y en aura laaargement pour tout le monde. On devrait donc atteindre un bon 30% de couverture vaccinale. :petard:
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 490
  • Remerciements reçus 129
il y a 1 an 8 mois #168559 par PEB
Réponse de PEB sur le sujet Impacts Coronavirus

2 remarques:

1°) Sur les Lois "infantilisantes": comme je l'avais dit précédemment, c'est un peu le propre des Lois: si tout le monde se comporte spontanément de manière responsable, en tout lieu et en toute situation, elles n'auraient pas de raison d'être. Quelque part, une loi est une réaction collective (dans l'hypothèse où la puissance publique est garante de l'intérêt générale) à la connerie individuelle (souvent l'égoïsme). Donc, forcément, les lois embêtent les 90% qui se comportent a priori de manière responsable et, étant générique à l'ensemble d'une population très diverse, elles sont inadaptées à plein de cas particuliers (est-il nécessaire que je m'arrête au feu rouge d'un petit village à 3h du matin alors que personne ne traversera la route?).

Pour reprendre ton analogie : le feu rouge n'est pas là pour restreindre ta liberté, il est là pour organiser l'utilisation de la liberté de circuler ; ce n'est qu'après, si tu enfreins les règles de circulation, que tu t'exposes à la restriction de tes libertés.
Dans le cas du confinement / des gestes barrières, on a échoué à l'organisation collective, sans doute parce que c'était inéluctable (les égoïsmes auxquels tu fais référence), peut-être parce qu'on a raté l'éducation et la responsabilisation, et on est passés à la restriction des libertés, collective parce qu'impossible d'isoler les seuls irrespectueux. Mon problème face à ça n'est pas qu'il y ait des restrictions de libertés, mais qu'elles ne soient pas proportionnées et qu'elles n'aident pas à l'éducation / responsabilisation.
On a ainsi mis dans le même sac le fêtard et le cycliste, puisque de mars à mai leurs comportements étaient tout aussi verbalisables, au déconfinement on a dit que le risque s'appréciait en mètres carrés / occupant, qu'à moins de 6 dans une réunion familiale tout serait OK, que les positifs devaient s'isoler en famille en portant le masque et qu'ainsi l'épidémie était sous contrôle...
Pour Noël, des gens pleins de bonnes intentions feront leurs courses "en présentiel", seront confortés par les chiffres rassurants qui devraient tomber jusque là, et opèreront le brassage familial permis à partir du 15 décembre puisque les déplacements seront autorisés. C'est exactement ce qu'il faudrait éviter, mais au final on se rend compte qu'il y a ce qui est inutile mais facile à faire admettre à une majorité (les restrictions de liberté de circuler), et ce qui est utile mais qu'on ne cherche pas à mettre en place (une vie sociale plus frugale, de l'activité physique en extérieur, une alimentation saine).
Légiférer de manière restrictive est certes inévitable, mais je ne vois pas dans les décisions actuelles ce qui évitera d'en revenir au même point dans 2 ou 3 mois... et j'ai l'impression qu'on n'apprend pas de nos erreurs récentes. On a pourtant tout un tas de données aujourd'hui sur la transmission du virus pour alerter sur les comportements à risque et contribuer à l'éducation collective. Je crois beaucoup en la dynamique de groupe : si on convainc une partie de la population qu'elle agit correctement, elle se sentira fondée à combattre les égoïsmes. Mais si toute la population est réduite à attendre la fumée blanche ou noire des interventions présidentielles, on n'ira pas loin...


Ce que tu dis est vrai. Le problème est la capacité d'un gouvernement (quel qu'il soit) à disposer des moyens de mettre en place des règles parfaitement adaptées pour chacun, plutôt qu'une règle générale vécue par beaucoup comme une "punition collective". Nous sommes tous, ici, parfaitement d'accord sur le fait qu'un cycliste seul ne contaminera jamais qui que ce soit, contrairement à tous ceux qui iront faire leurs courses (et dont je fais également partie). Je pense juste qu'un "système démocratique", malgré toutes les bonnes volontés est "mécaniquement " obligé de couper à la hache pour gérer plus de 60 millions d'individus (ce n'est pas un jugement de ma part, ni une justification, juste une observation empirique).
NB: Je ne parle pas d'un "système non démocratique" où nous n'oserions pas émettre la moindre critique :( ...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Charly42

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6487
  • Remerciements reçus 805
il y a 1 an 8 mois - il y a 1 an 8 mois #168560 par stam
Réponse de stam sur le sujet Impacts Coronavirus
Disons, pour caricaturer, que j'attends du gouvernement qu'il arrête de pondre des règles, son pouvoir est théoriquement "exécutif", faire des lois ce n'est pas le sien, en tout cas pas le premier... Il aurait eu un impact 100x plus bénéfique sur l'épidémie s'il avait mis en oeuvre des actions pour inciter à l'activité physique et s'il avait prévenu contre les dangers des restaurants, par exemple, plutôt que de définir des règles de distance et des protocoles qui ne signifient pas grand chose pour 95% de la population, et qu'on peut transgresser allègrement "parce que bon, c'est qu'une fois, hein".
L'exemple qui me vient à l'esprit (désolé pour elle, je ne lui en veux pas spécialement), c'est notre ministre des Sports, interrogée sur ce que ça change d'aller courir au Bois de Vincennes en dépassant la limite plutôt que boulevard Montparnasse. Elle aurait pu répondre qu'il valait mieux une sortie hors des clous que pas de sortie du tout, que ça devait être exceptionnel car ça n'était pas une preuve de civisme. Elle a répondu "une amende", il n'y avait rien de plus bête à dire, mais elle l'a dit.
On répète souvent, surtout en ce moment, que "gouverner c'est prévoir" (pour prévenir, pour agir), mais en France, "gouverner c'est légiférer". Le ministre qui ne laisse pas son nom à une loi a peur d'être oublié.
Dernière édition: il y a 1 an 8 mois par stam.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 901
  • Remerciements reçus 117
il y a 1 an 8 mois #168561 par david38
Réponse de david38 sur le sujet Impacts Coronavirus

Disons, pour caricaturer, que j'attends du gouvernement qu'il arrête de pondre des règles, son pouvoir est théoriquement "exécutif", faire des lois ce n'est pas le sien, en tout cas pas le premier... Il aurait eu un impact 100x plus bénéfique sur l'épidémie s'il avait mis en oeuvre des actions pour inciter à l'activité physique et s'il avait prévenu contre les dangers des restaurants, par exemple, plutôt que de définir des règles de distance et des protocoles qui ne signifient pas grand chose pour 95% de la population, et qu'on peut transgresser allègrement "parce que bon, c'est qu'une fois, hein".
L'exemple qui me vient à l'esprit (désolé pour elle, je ne lui en veux pas spécialement), c'est notre ministre des Sports, interrogée sur ce que ça change d'aller courir au Bois de Vincennes en dépassant la limite plutôt que boulevard Montparnasse. Elle aurait pu répondre qu'il valait mieux une sortie hors des clous que pas de sortie du tout, que ça devait être exceptionnel car ça n'était pas une preuve de civisme. Elle a répondu "une amende", il n'y avait rien de plus bête à dire, mais elle l'a dit.
On répète souvent, surtout en ce moment, que "gouverner c'est prévoir" (pour prévenir, pour agir), mais en France, "gouverner c'est légiférer". Le ministre qui ne laisse pas son nom à une loi a peur d'être oublié.


C'est marrant, il y a 3 semaines tu écrivais:

Un ministre ne devrait pas être là pour répondre aux demandes particulières des citoyens, groupes, lobbies... mais pour écrire et faire appliquer les textes de lois promulgués par le parlement et le gouvernement... Si la loi est bien écrite et fondée, elle ne doit pas susciter de telles levées de boucliers dans une situation aussi dramatique qu'on nous la décrit ; en voyant le remue-ménage actuel, je me demande si la proposition de Lebad n'est pas mieux écrite :lol: ...


Région Grenobloise

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6487
  • Remerciements reçus 805
il y a 1 an 8 mois #168562 par stam
Réponse de stam sur le sujet Impacts Coronavirus
Oui, et j'ai bien précisé dans mon message initial "écrire et faire appliquer des lois", et dans le second qu'il était caricatural. Je pense que le gouvernement s'est beaucoup exercé à en écrire, sans se soucier de l'étape suivante, qui est que ces lois définissent le cadre de son action, elles n'en sont pas le seul but. Ecrire une loi, c'est le job du ministre quand la loi manque pour appliquer sa politique ; en l'écrivant, on doit penser à ce qu'on va faire pour l'appliquer. Ensuite on débat au Parlement, la loi est adoptée et on mène les actions qu'elle permet.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10164
  • Remerciements reçus 819
il y a 1 an 8 mois #168563 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Impacts Coronavirus

Certes... mais même en remplissant ces deux (grosses) conditions concernant le vaccin, il en reste une autre capitale : qui va accepter de se faire vacciner en premier (et "essuyer les plâtres" d'une certaine manière).
Par principe les Français sont majoritairement contre la vaccination (même quand c'est obligatoire), donc loin d'être gagné... à moins de mesures autrement plus répressives (si pas vacciné, interdiction de sortir de chez soi) mais extrêmement compliquées à appliquer.

Ca, ça ne dépend pas (que) du gouvernement, si déjà ils réussissent le défi de mettre en place la chaîne d'appro et de mise en place des vaccins, ce sera à mettre à leur crédit. Ils pourraient en effet s'appuyer sur les entreprises et les EHPAD pour contraindre à la vaccination : pas de vaccin, pas de certificat d'aptitude au travail en présentiel / pas d'hébergement en EHPAD (comme le BCG pour l'accueil des enfants en crèche). Mais ça veut dire pas avant mai-juin pour les entreprises. J'attends néanmoins avec impatience les images de Manu et Jeannot allant se faire vacciner pour montrer l'exemple :whistle: ...


Tu veux dire, comme pour l'utilisation de l'application StopCovid (ou équivalente) ? :lol:

Entièrement d'accord avec toi, il existe des moyens +/- coercitifs dans les secteurs clés (= où la circulation du virus est active + personnes "sensibles" exposées). Genre écoles, entreprises, EHPAD... à ceci près qu'en entreprise il n'est même pas obligatoire de prendre sa température en arrivant (fortement recommandé uniquement), et je suis à peu près certain que la médecine du travail (qui me "voit" une fois tous les 3 ou 5 ans) vérifie mes vaccinations.
Je me mets des rappels pour le BCG (ou DTPolio, je ne me souviens plus... tous les 10 ans c'est facile d'oublier) mais c'est une démarche purement perso.

Comme tu dis, qu'ils s'occupent déjà de la logistique à grande échelle ce sera déjà pas mal (surtout vu les exemples récents pour les masques et tests de dépistage :whistle: ce dernier point n'étant toujours pas réglé).

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6487
  • Remerciements reçus 805
il y a 1 an 8 mois #168564 par stam
Réponse de stam sur le sujet Impacts Coronavirus

Je me mets des rappels pour le BCG (ou DTPolio, je ne me souviens plus... tous les 10 ans c'est facile d'oublier) mais c'est une démarche purement perso.

Le calendrier vaccinal a changé, c'est tous les 20 ans maintenant le DT-Polio, tu feras ton prochain rappel à 45 ans.


J'ai appris ça l'an dernier à la... médecine du travail !
(ca tombait bien, je ne les avais pas vus depuis 7-8 ans, mon rappel décennal était prévu pour 2022, et j'aurai 45 ans en 2021)

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10164
  • Remerciements reçus 819
il y a 1 an 8 mois #168565 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Impacts Coronavirus
Exact, j'ai ressorti le carnet de santé... dernière piqûre en 2015 => rappel en 2028 à 45 ans :yaisse:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1580
  • Remerciements reçus 241
il y a 1 an 8 mois - il y a 1 an 8 mois #168570 par Christoph3
Réponse de Christoph3 sur le sujet Impacts Coronavirus
- Nous voulons ouvrir tous les dimanches dès décembre dans le strict respect des conditions sanitaires.
pbs.twimg.com/media/EnnFLKFWMAENkyl?format=jpg&name=small
Dernière édition: il y a 1 an 8 mois par Christoph3.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2589
  • Remerciements reçus 272
il y a 1 an 8 mois #168571 par cycloflamand
Réponse de cycloflamand sur le sujet Impacts Coronavirus
Les vaccins précommandés proposeront une protection pour 2 à 3 mois (durée constatée de présence des anticorps IGg dans le sang après avoir contracté le virus).
Il faudra attendre entre 4 et 5 semaines après vaccination pour une protection efficace.
Je ne suis pas contre l'idée de me faire vacciner :
1) mais cela sera t-il bien utile, si il faut retourner se faire piquer tous les 2 mois ?
2) cela empêchera t-il la transmission du virus d'un vacciné à un vacciné/non vacciné ? A priori non, on contractera toujours le virus, mais on sera protégé. Sera t'on contagieux ? Un peu la même question que pour le cas actuel des asymptomatiques qui doivent être très peu contagieux...
3) Le covid a subi de nombreuses mutations depuis le mois de mars. Une dizaine au bas mot de "variants" circulent. Quelle efficacité du vaccin face à chacun de ces variants ?
4) cela sera t-il obligatoire pour pouvoir se déplacer librement ? Vu le nombre de pays qui ont fermé leur frontières, une sorte de passeport sanitaire sera t-il mis en place ?
5) Ce vaccin sera t-il démocratisé pour que la planète entière en profite au plus tôt ? Des voix s'étaient élevées réclamant que le premier vaccin efficace et sûr tombe dans le domaine public et soit produit à l'échelle mondiale à prix coûtant : les bonnes volontés des #stopcovid seront elles suivies ? Peu probable vu l'actuelle ruée au virus et le nombre de big pharmas qui promettent actuellement le Graal...
6) Nos héros du gouvernement ont précommandés chez 6 boutiques, mais où trouvent ils cet argent ? Quand ils n'ont pas été capable d'augmenter les places en réa, ils sortent de l'argent virtuel qui fera la joie de nos enfants...
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: stam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6327
  • Remerciements reçus 650
il y a 1 an 8 mois #168572 par lebad
Réponse de lebad sur le sujet Impacts Coronavirus

- Nous voulons ouvrir tous les dimanches dès décembre dans le strict respect des conditions sanitaires.
pbs.twimg.com/media/EnnFLKFWMAENkyl?format=jpg&name=small

:lol: :lol: :lol:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10164
  • Remerciements reçus 819
il y a 1 an 8 mois - il y a 1 an 8 mois #168573 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Impacts Coronavirus

Les vaccins précommandés proposeront une protection pour 2 à 3 mois (durée constatée de présence des anticorps IGg dans le sang après avoir contracté le virus).
Il faudra attendre entre 4 et 5 semaines après vaccination pour une protection efficace.
Je ne suis pas contre l'idée de me faire vacciner :
1) mais cela sera t-il bien utile, si il faut retourner se faire piquer tous les 2 mois ?
2) cela empêchera t-il la transmission du virus d'un vacciné à un vacciné/non vacciné ? A priori non, on contractera toujours le virus, mais on sera protégé. Sera t'on contagieux ? Un peu la même question que pour le cas actuel des asymptomatiques qui doivent être très peu contagieux...
3) Le covid a subi de nombreuses mutations depuis le mois de mars. Une dizaine au bas mot de "variants" circulent. Quelle efficacité du vaccin face à chacun de ces variants ?
4) cela sera t-il obligatoire pour pouvoir se déplacer librement ? Vu le nombre de pays qui ont fermé leur frontières, une sorte de passeport sanitaire sera t-il mis en place ?
5) Ce vaccin sera t-il démocratisé pour que la planète entière en profite au plus tôt ? Des voix s'étaient élevées réclamant que le premier vaccin efficace et sûr tombe dans le domaine public et soit produit à l'échelle mondiale à prix coûtant : les bonnes volontés des #stopcovid seront elles suivies ? Peu probable vu l'actuelle ruée au virus et le nombre de big pharmas qui promettent actuellement le Graal...
6) Nos héros du gouvernement ont précommandés chez 6 boutiques, mais où trouvent ils cet argent ? Quand ils n'ont pas été capable d'augmenter les places en réa, ils sortent de l'argent virtuel qui fera la joie de nos enfants...


Déjà débattu en partie mais... augmenter les places en réa/chu (à condition d'en avoir la volonté réelle, bien sûr) ne se fait pas "juste" en injectant des millions/milliards dans les hôpitaux. Les gens faut les former, et ça prend un temps incompressible. Évidemment, on peut déjà arrêter de rationaliser la carte hospitalière et annuler les décisions prises avant Covid-19 : pour ça il n'y a aucune inertie, mais visiblement certaines ARS continuent le dé-tricotage programmé :whistle:
Au passage vu qu'il y a tant d'argent à dispo, le gouvernement pourrait aussi verser les primes aux intérimaires soignants du premier confinement... car ils ne les ont toujours pas perçues (juste 6 mois après avoir livré bataille jusqu'à épuisement dans les hôpitaux, normal :whistle: ).

L'argent est déjà virtuel depuis des dizaines d'années, vu que la France (et d'autres membres du G20, entre autres) vit constamment à crédit depuis "un certain temps" (et ne risque pas de réduire son déficit à court/moyen terme)... les générations futures paieront cela tôt ou tard, c'est certain. Peut-être même avant si une crise économique de grande ampleur suit la crise sanitaire (car là pour tous les "petits" qui n'arrivent pas à tirer les marrons du feu des aides gouvernementales, ça pue depuis 6 mois).

Aucun vaccin "sûr" ne tombera dans le domaine public, faut pas rêver... les gouvernements n'ont aucun pouvoir vis-à-vis des labos privés et l'OMS ne fait qu'émettre des "recommandations" depuis le début de l'année.
Dernière édition: il y a 1 an 8 mois par albator83.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_, stam

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3603
  • Remerciements reçus 491
il y a 1 an 8 mois #168574 par teamdindon
Réponse de teamdindon sur le sujet Impacts Coronavirus

- Nous voulons ouvrir tous les dimanches dès décembre dans le strict respect des conditions sanitaires.
pbs.twimg.com/media/EnnFLKFWMAENkyl?format=jpg&name=small


On s'est fait exactement la même remarque avec ma compagne lorsqu'on a vu cette intervention. :lol:

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 6487
  • Remerciements reçus 805
il y a 1 an 8 mois #168575 par stam
Réponse de stam sur le sujet Impacts Coronavirus

1) mais cela sera t-il bien utile, si il faut retourner se faire piquer tous les 2 mois ?

Evidemment, si les vaccins ne sont pas robustes face aux mutations du virus, ça va commencer à saler l'addition... et s'il faut aller chez le médecin 3-4 fois par an rien que pour ça, ça va faire long feu...
Mais si le vaccin est abordable en tarif, s'il n'est pas nécessaire de l'adapter aux nouvelles souches et s'il est distribué comme celui de la grippe, ça ne me poserait aucun problème. Pendant 4 ans je me suis piqué tout seul tous les mois dans le cadre d'un protocole de désensibilisation (je sais : c'est pas bien, geste médical, risque de choc, bla bla), pour le vaccin anti-grippe pareil, le risque de choc en moins, et je pique toute ma famille (d'autant + cette année que ce n'est pas le moment de faire déplacer une infirmière ou d'aller faire la queue dans une pharmacie). Donnez-moi 4 doses de vaccin anti-covid chaque trimestre, je m'occupe du reste. Avec un minimum de formation (stockage du vaccin, geste d'injection, élimination de la seringue), on doit pouvoir former un bon pourcentage de la population française, c'est moins compliqué qu'un massage cardiaque.
Mais encore une fois, ce serait responsabiliser la population et enlever des prérogatives à l'industrie française de la santé... donc pas du tout envisageable.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: albator83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10164
  • Remerciements reçus 819
il y a 1 an 8 mois #168576 par albator83
Réponse de albator83 sur le sujet Impacts Coronavirus
On n'en est évidemment pas là... mais il me semble que pour la grippe le vaccin peut être administré directement en pharmacie, sans passer par la case médecin.
Cela éviterait déjà de surcharger les généralistes (et la sécu avec les remboursements de consultations).
Mais c'est difficilement envisageable pour un tout nouveau vaccin, développé dans l'urgence (clairement) et dont on ne connaît absolument pas les effets à court/moyen/long terme sur des millions de patients potentiels.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

Temps de génération de la page : 0.703 secondes
Propulsé par Kunena