Recherche Kunena

Mot-clé

Mobilités du quotidien / pollution / etc, etc,..

  • Messages : 3605
  • Remerciements reçus 492
il y a 1 an 11 mois #166336 par teamdindon
N'empêche, quand on arrive au point d'être obligé de respirer au travers d'un filtre à charbon actif l'air qu'on a soi-même pollué, je me dis qu'on a quand même merdé quelque part.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2771
  • Remerciements reçus 373
il y a 1 an 11 mois #166341 par Circus

Ici, les loyers et le prix des appartements permettent à tout le monde d'habiter proche de son travail.


Grenoble serait bien la seule ville de France dans ce cas-là... Je vais essayer de trouver quelques chiffres.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 629
  • Remerciements reçus 111
il y a 1 an 11 mois #166342 par Rodolphe59
Moi suis pas un bon élève avec mes 70000 kms/an pour le travail :( . Pourtant, avec ma femme, nous sommes sensibles à l'écologie depuis plusieurs années.
J'ai cru qu'avec le confinement et le développement des "visites visio", on allait pouvoir réduire nos kilomètres.. c'est peine perdu, les habitudes ont la vie dure... aussi bien au niveau des clients, que des directions commerciales.
Seul point légèrement positif, nous devrions prochainement passer la flotte auto en hybride.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 5479
  • Remerciements reçus 983
il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166344 par gillesF78
Circus :
www.seloger.com/prix-de-l-immo/vente/rhone-alpes/isere.htm



Beaucoup de gens préfèrent payer cher, mais habiter dans une maison, quitte à faire des longs trajets. Les terrains et maisons proches de Grenoble sont chers, mais les appartements sont abordables.

Par exemple, dans mon quartier à St egreve (donc à 15 minutes de vélo du centre ville) le prix de mon appartement de 72m2 ne permet même pas de payer le terrain pour construire une maison de 80m2 à étage, sans jardin, sans parking (garage seul).

Tu comprends bien que les gens qui sont accrochés à leur rêve de maison sont prêts à acheter un terrain ou une maison à 30km dans la campagne, ou en montagne (et faire les trajets en bagnole).

Région Grenobloise, GillesF78
Pièces jointes :
Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par gillesF78.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2366
  • Remerciements reçus 361
il y a 1 an 11 mois #166346 par pasqup01

Pour le taf, ne pourrais-tu pas utiliser un VAE ?
Pour la petite dernière : tu la mets dans une remorque à vélo... C'est ce que je fais quand j'amène mon gamin chez mes parents (je fais le reste à pied).

Vu l'intensité du traffic aux heures embauche/débauche sur la départementale qu'il me faut suivre (inévitablement) sur environ la moitié du trajet, cela serait suicidaire... et risqué sur le reste
Ma petite a 9 ans, un vrai cartable, j'ai mon sac ordi, le VAE a intérêt à être velu avec les bosses du trajet (avec des passages à l'Aller et le Retour à plus de 8%). Et je te dis pas quand j'ai mon grand (18 piges) et Mme :petard:
Heureusement que ma grande a quitté la maison. Et, elle, en bonne citoyenne, en prend le tram nantais pour aller à l'U :P

Je suis contre l'étalement urbain.
Ici, les loyers et le prix des appartements permettent à tout le monde d'habiter proche de son travail.
Le problème, c'est que les gens veulent habiter dans une maison, et que l'espace disponible autour des lieux d'activité économique est très limité. Il y a plus de demande que d'offre.

Sur la bse de ton raisonnement, et des chiffres que tu indiques ci-dessus, je dirais alors que tu as de la chance qu'il y ait ces rurbains. En effet, s'il décident demain de tous suivre ton conseil et d'habiter en ville pour limiter les déplacements, vu leur niveau de vie élevé (comme l'indique leur résidence dans des zones chères), c'est l'explosion garantie du coût du logement à Grenoble. ;-)


Enfin, j'ajouterais qu'il ne faut pas négliger le coût social qu'aurait une société où "tout le monde" résiderait en ville dans des apparts en quantité circonstanciée. Cela pourrait assez vite ressembler à certaines mégalopoles où les habitants n'ont qu'une idée, les fuir...
De toute évidence l'équation n'est pas simple.

"poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10170
  • Remerciements reçus 820
il y a 1 an 11 mois #166348 par albator83
Bien sûr que l'équation n'est pas simple, car chacun a ses propres aspirations et contraintes quotidiennes (pro, perso, enfants...).

Circus :
www.seloger.com/prix-de-l-immo/vente/rhone-alpes/isere.htm



Beaucoup de gens préfèrent payer cher, mais habiter dans une maison, quitte à faire des longs trajets. Les terrains et maisons proches de Grenoble sont chers, mais les appartements sont abordables.

Par exemple, dans mon quartier à St egreve (donc à 15 minutes de vélo du centre ville) le prix de mon appartement de 72m2 ne permet même pas de payer le terrain pour construire une maison de 80m2 à étage, sans jardin, sans parking (garage seul).

Tu comprends bien que les gens qui sont accrochés à leur rêve de maison sont prêts à acheter un terrain ou une maison à 30km dans la campagne, ou en montagne (et faire les trajets en bagnole).


Et donc ? on interdit aux gens de rêver d'une maison et d'un bout de jardin pour vivre au calme ?
Tu t'accommodes bien de la vie en appartement, tant mieux ; c'est aussi mon cas (peu d'entretien, un petit espace vert compris dans les charges, le tram à côté... même mes voisins sont sympas et peu bruyants). Mais il existe des personnes qui ne s'y font pas (mes parents, ma sœur par exemple... qui ont toujours vécu en maison, en zone périurbaine).

Ce n'est pas parce que pour toi ça fonctionne, que ça doit fonctionner pour tout le monde... et surtout qu'on doit imposer cette solution à tout le monde.
Ou alors réfléchir en amont à étaler l'activité industrielle, commerciale, professionnelle... tout ce génère des emplois, ailleurs que concentré dans une métropole où l'immobilier flambe forcément (surtout avec des taux de prêt à 1-1,5 %).
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_, lebad

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 10443
  • Remerciements reçus 878
il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166349 par jfd_
@GillesF78 : il me semble qu'il faut prendre gaffe de ne pas faire une loi générale d'un cas quelque peu particulier comme effectivement l'est Grenoble. Du reste, si tu dé-zoomes la carte au niveau du département de l'Isère, c'est bcp moins flagrant et le seul point qui attire l’œil est l’Oisans.
Après, il est vrai que Grenoble n'est globalement pas aussi cher que d'autres villes (Lyon, Toulouse, Bordeaux,...). En regardant de près, le prix d'achat ou de la location en zone d'urbanisation dense (neuf ou ancien), est moins onéreux effectivement. Mais, découle pour partie de la forte présence un peu partout de grandes barres datant des années ~60 (effet JO 1968 pour partie) qui sont assez nombreuses en regard du nombre total d'habitants. Cette architecture rebute énormément en 2020, c'est un fait. Et on peu avoir envie d'autre chose aussi que l'habitat en appart.

Pour ma part, je suis en appart dans une résidence de 120 lots datant de 1989. Ce n'est pas un choix volontaire mais une contrainte financière qui fait que je n'ai pas le choix si je veux rester à porté de vélo du taf quand je voix le prix moyen du m² (~1200€ de plus que la moyenne de Grenoble) dans le coin où je taffe. Choix fait au début des années 90 à une époque on ne se posait pas toutes ces questions du reste.

../...le nucléaire, c'est peut-être pas écolo, mais au moins ça fait pas de particules ni de CO2 :blush: :whistle:

Disons quand même sur cette nature d'énergie qu'au lieu d'être "emmerdés" nous mêmes, nous reportons nos "merdes" sur des dizaines de générations à venir....

La donne est différente coté CO2, c'est certain. Mais cette absence d'émission très souvent mise en avant ne représente pour moi que quelque part une forme de refus sociétal de devoir prendre en compte que toutes nos ressources, dont l'énergie, ne sont pas infinies mais finies. Vaste sujet mais bien réel.Sans parler des aspects de sécurité sur le type de réacteurs dont nous disposons (alors qu'il existe une solution pour faire du nucléaire sans les risques actuels, les réacteurs à sels fondus).

.../...
Perso, et j'essaye pourtant de m'informer, j'ai souvent bien du mal à discerner les bonnes pratiques... :icon_ohwell
Typiquement, parce que se profil un renouvellement de voiture, je finis par être perdu...
On me dit : Thermique = vieille technologie -> pollution donc beurk, OK !
Alors Électrique = super propre ? Terre rares... recyclage batterie... encore augmenter sa consommation de nucléaire... double beurk ?
(NB si vou avez des idées sur la question, je suis preneur :yaisse: )

Le tout dans une région où, vu son caractère rural, son relief, sa météo et la situation des transports en commun (voir le post de Stam ci-avant), si t'as pas de voiture t'es mort...

Sur le buzz de l'électrique, mon opinion est que l'on est à ce jour au point où nous entions avec le gasoil il y a 25-30 ans. On ne regarde qu'une partie du problème.

Gasoil : moins de CO2 par kilomètre parcouru => on taxe les voitures essence qui émettent plus. Oui mais on ne regarde que l’émission au roulage, pas le cycle complet des émission de CO2 entre le pétrole à extraire, son extraction, le transport maritime, les raffinages (oui, ça émet du CO2 ça aussi...) et enfin, le seul point regardé les émissions durant le roulage.

Électrique : pas d’émission de CO2 => Génial!!! Oui mais, il y a le pb des batteries effectivement qui à lui seul est pour plusieurs années en prenant le cycle complet minerai ->utilisation->recyclage techniquement insoluble (p'têt pas totalement mais...). Ensuite, il faut produire cette électricité :
  • Panneau solaire :
  • intermittent, pas la nuit et plus de CO2 émis pour la fabrication du panneau qu'il n'épargne d'en émettre sur 30 ans d'usage (durée maximale actuelle d'un panneau).
  • Eolien :
  • marche plutôt bien surtout avec les générateurs synchrones lents ne nécessitant quasiment pas de maintenance. Mais avec la généralisation des pièces carbone au niveau des pales, le pb du CO2 remonte pas mal. Il faut également varier les zones d’implantation pour avoir toujours une zone productrice. Or, il devient compliqué d'implanter des zones de production importante (recours, procès pour gêne visuelle, bruit (?),...), voire même de simplement renouveler une installation existante quand les machines sont à plus de 25 ans d'exploitation.
  • Hydraulique de grande capacité :
  • Pourrait être une très bonne idée mais impossible à réaliser en France en 2020 face aux divers courants de pensée (comme du reste, il est devenu quasi impossible de doter notre pays de nouvelles grosses installations structurantes comme cela a pu être réalisé durant les années des 30 glorieuses) et nécessiterait une canalisation de bcp de cours d'eau et la condamnation de vallées entières en montagne. Gros bémol : avec l'évolution climatique, la ressource en eau n'est plus garantie comme il y a quelques dizaines d'années.
  • Thermique fossile :
  • L'équipement de la France est devenu anecdotique en terme de volume de production car c'est un très gros émetteur de CO2 même si c'est dans une moindre mesure pour le gaz que pour le mazout/charbon.
  • Nucléaire :
  • Notre source électrique principale en France. Coté CO2, RAS c'est vrai. C'est sur d’autres plans que se posent d'incommensurables problèmes qui d'ores et déjà toucheront nos descendants pour une très très longue période se montant en milliers (dizaines de) d'années. Nombre de nos centrales sont actuellement relativement anciennes du reste. Notre capacité à en construire de nouvelles pose pas mal de problèmes et de dérives financières absolument énormes. Et nombre de nos centrales doivent en été baisser largement leur production car débit du cours d'eau trop faible pour les refroidir si elles fonctionnent à pleine puissance.


    Bref, pour moi, la voiture électrique est, sur le plan économie d'émissions de CO2 une erreur. Elle présente d'autres avantages comme déplacer l'endroit et le moment des émissions et en ce sens concours à améliorer les choses en zone urbaine mais bon...

    Bref tu n'es pas plus avancé :P :P
Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par jfd_.
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: albator83, pasqup01, IceMole

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 3605
  • Remerciements reçus 492
il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166350 par teamdindon

Mais cette absence d'émission très souvent mise en avant ne représente pour moi que quelque part une forme de refus sociétal de devoir prendre en compte que toutes nos ressources, dont l'énergie, ne sont pas infinies mais finies. Vaste sujet mais bien réel.


Le nœud du problème est là.
L'indicateur regardé pour la majorité des décisions est la croissance, qu'on s'évertue à vouloir garder positive dans un système aux ressources finies.
Qui plus est, c'est la croissance du PIB qu'on regarde, ce qui est totalement biaisé. Un bilan fait honnêtement devrait prendre en compte tout ce qui a été puisé dans les ressources naturelles et l'ajouter à notre passif. En comptant comme ça, on s'aperçoit qu'on est en récession depuis le début de l'ère industrielle.
Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par teamdindon. Raison: typo
Les utilisateur(s) suivant ont remercié: Fredhamster, albator83

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 2771
  • Remerciements reçus 373
il y a 1 an 11 mois #166354 par Circus
Jfd, je te réponds que sur la question de la voiture électrique :
face à un pb systémique, il faut résoudre les éléments de l'équation sur lesquels tu peux jouer et non chercher à changer de système. Actuellement, l'urgence est de régler le réchauffement climatique car ses conséquences sont catastrophiques. C'est une équation du problème sur laquelle on peut jouer. Que la voiture électrique fabrique de la pollution et des atteintes à l'environnement, on s'en fout car il n'existe pas de solution technologique qui fasse sur un court terme un aussi grand bénéfice sur la limitation du réchauffement climatique.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 1683
  • Remerciements reçus 151
il y a 1 an 11 mois #166358 par Fredhamster
On reconnait la santé économique d'un pays à la vitesse à laquelle il remplit ses poubelles...

Concernant le nucléaire, les installations ne sont pas neutres en émissions de gaz à effet de serre avec l'émission de gaz beaucoup plus néfastes que le CO2 :
www.sortirdunucleaire.org/France-Flamanville-Fui...mum-autorise-depasse

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 653
  • Remerciements reçus 102
il y a 1 an 11 mois #166359 par sandatos

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 653
  • Remerciements reçus 102
il y a 1 an 11 mois #166361 par sandatos

Bref, pour moi, la voiture électrique est, sur le plan économie d'émissions de CO2 une erreur.


bah oui c'est évident. On va pas éviter le réchauffement climatique en passant à l'électrique.
Pour moi le soucis 1er d'une voiture, c'est que tu déplaces 2 tonnes de métal, juste pour bouger 70 kg de viande.

Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

  • Messages : 595
  • Remerciements reçus 92
il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166363 par IceMole

  • Hydraulique de grande capacité :
  • Pourrait être une très bonne idée mais impossible à réaliser en France en 2020 face aux divers courants de pensée (comme du reste, il est devenu quasi impossible de doter notre pays de nouvelles grosses installations structurantes comme cela a pu être réalisé durant les années des 30 glorieuses) et nécessiterait une canalisation de bcp de cours d'eau et la condamnation de vallées entières en montagne. Gros bémol : avec l'évolution climatique, la ressource en eau n'est plus garantie comme il y a quelques dizaines d'années.


    jfd, lorsque tu parles d'hydraulique, tu envisages l'hydraulique des cours d'eau ou également celui des courants marins ?
    Je ne suis pas spécialiste de la question, loin de là, n'habitant en plus pas dans une région idéale pour cela (pour les courants marins), mais lors d'un déplacement touristique en Normandie à l'extrême nord de la presqu'ile du Cotentin, j'ai eu l'occasion de suivre une petite expo.
    Cette expo expliquait grosso modo qu'une agence française avait mis en place une étude avec des relais et capteurs dans les fonds marins reliés à des capteurs terrestres afin d'analyser la puissance et récupérer l'énergie produite, et voir si cela était transposable à plus grande échelle.
    Cela me semble être pour le coup une bonne idée d'utiliser cette énergie, et qui plus est, à l'inverse de l'éolien, serait visuellement plus facile à faire accepter. Mais quid de la pollution par les matériaux à utiliser ?

    Soutiens le Coq du XV, du Hockey / Roller Hockey et du Hand.
    Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par IceMole. Raison: corrections

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5479
    • Remerciements reçus 983
    il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166364 par gillesF78

    Pour le taf, ne pourrais-tu pas utiliser un VAE ?
    Pour la petite dernière : tu la mets dans une remorque à vélo... C'est ce que je fais quand j'amène mon gamin chez mes parents (je fais le reste à pied).

    Vu l'intensité du traffic aux heures embauche/débauche sur la départementale qu'il me faut suivre (inévitablement) sur environ la moitié du trajet, cela serait suicidaire... et risqué sur le reste

    A mon avis, c'est la voiture qui doit faire de la place au vélotaf et vélo-loisirs, pas l'inverse. Il n'est pas acceptable que l'on oblige les gens à prendre leur bagnole en mettant leur vie en danger s'ils faisaient autrement...

    Ma petite a 9 ans, un vrai cartable, j'ai mon sac ordi, le VAE a intérêt à être velu avec les bosses du trajet (avec des passages à l'Aller et le Retour à plus de 8%). Et je te dis pas quand j'ai mon grand (18 piges) et Mme :petard:
    Heureusement que ma grande a quitté la maison. Et, elle, en bonne citoyenne, en prend le tram nantais pour aller à l'U :P


    9 ans ? Mais elle est capable de pédaler cette grande fille ! Tu peux l'aider en l'accompagnant en vélo-remorque et en transportant son sac. Allez, hop !
    Faut qu'elle fasse comme elle :
    us.kids4school.org/gifts/bicycles-for-africa/

    Je suis contre l'étalement urbain.
    Ici, les loyers et le prix des appartements permettent à tout le monde d'habiter proche de son travail.
    Le problème, c'est que les gens veulent habiter dans une maison, et que l'espace disponible autour des lieux d'activité économique est très limité. Il y a plus de demande que d'offre.

    Sur la bse de ton raisonnement, et des chiffres que tu indiques ci-dessus, je dirais alors que tu as de la chance qu'il y ait ces rurbains. En effet, s'il décident demain de tous suivre ton conseil et d'habiter en ville pour limiter les déplacements, vu leur niveau de vie élevé (comme l'indique leur résidence dans des zones chères), c'est l'explosion garantie du coût du logement à Grenoble. ;-)


    Enfin, j'ajouterais qu'il ne faut pas négliger le coût social qu'aurait une société où "tout le monde" résiderait en ville dans des apparts en quantité circonstanciée. Cela pourrait assez vite ressembler à certaines mégalopoles où les habitants n'ont qu'une idée, les fuir...
    De toute évidence l'équation n'est pas simple.

    Et donc ? on interdit aux gens de rêver d'une maison et d'un bout de jardin pour vivre au calme ?
    Tu t'accommodes bien de la vie en appartement, tant mieux ; c'est aussi mon cas (peu d'entretien, un petit espace vert compris dans les charges, le tram à côté... même mes voisins sont sympas et peu bruyants). Mais il existe des personnes qui ne s'y font pas (mes parents, ma sœur par exemple... qui ont toujours vécu en maison, en zone périurbaine).

    Ce n'est pas parce que pour toi ça fonctionne, que ça doit fonctionner pour tout le monde... et surtout qu'on doit imposer cette solution à tout le monde.
    Ou alors réfléchir en amont à étaler l'activité industrielle, commerciale, professionnelle... tout ce génère des emplois, ailleurs que concentré dans une métropole où l'immobilier flambe forcément (surtout avec des taux de prêt à 1-1,5 %).


    Oui, il y a des laboratoires de sciences économiques et sociales qui ont des équipes de spécialistes qui travaillent sur ces questions. De nombreux chercheurs publient des thèses sur ces problématiques. (je peux faire une brève étude bibliographique, mais je ne suis pas certain que ça en vaille la peine).

    Mais je vous donne clairement mon opinion, et je n'essaye pas de me cacher derrière certaines excuses bidon que j'entends :
    - oui, mon épouse et moi faisons 2h de trajets chaque jour pour descendre à Gre, mais nous, au moins, on cultive nos légumes et on achète local. (Je précise que ce couple a chacun sa voiture pour diverses raisons, donc 4h de voiture qui émet chaque jour)
    - oui, mais il n'y a plus de place pour avoir une belle baraque dans la vallée, et les prix sont trop chers.
    - oui, mais tu ne crois pas que je vais habiter dans un immeuble avec des logements sociaux, et de la racaille !
    - oui, mais t'as vu les problèmes liés au traffic de drogue ? et les rallyes de voitures volées ?
    - oui, mais ma fille s'est fait agresser dans le tram par une autre gamine. On s'est fait vandaliser la bagnole... Alors on part loin de la racaille !
    - oui, mais la carte scolaire affectait mes enfants dans des collèges et des lycées mal notés. Alors on a déménagé pour fuir ces établissements peu porteurs.

    La voiture : ça pue, ça pollue, et ça rend nerveux.

    Je vais essayer de montrer le bon exemple à ma nombreuse descendance :yaisse:
    ==> Etre responsable, savoir vivre en société, et savoir apprécier ce que la société nous donne.

    Edit : c'est la semaine européenne de la mobilité pour bouger les lignes
    particuliers.ademe.fr/parents/ecole/la-semaine-e...ur-bouger-les-lignes
    Alors bougeons ! Faites participer votre entreprise au challenge de la mobilité !

    Région Grenobloise, GillesF78
    Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par gillesF78.
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: pasqup01

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 2366
    • Remerciements reçus 361
    il y a 1 an 11 mois #166367 par pasqup01
    Amis VO2, merci pour cet échange qui m'éclaire

    Et, même si Jean-François résume bien le tout : :lol:

    Bref tu n'es pas plus avancé :P :P


    Je le comprends comme un "tu as raison pasqup01 d'être un peu perdu, et cela ne prouve pas que tu es mal informé, c'est juste qu'il n'y a effectivement pas de bonne solution simple..."


    Merci aussi à Gilles de tenir un discours sans doute un peu "décalé" et engagé, ce qui permet de nourrir le débat car tout ceci se fait respectueusement :good:
    D'ailleurs, @Gliles, non, vraiment pas possible de mettre un enfant sur cette route aux heures d'embauche / débauche. Ce serait irresponsable. Et je laisse en attendant qui voudra convaincre les usagers en voiture comme les politiques de changer de comportement (chimère ?) et les infrasctutures (sur le territoire économiquement inimaginable). Bref, une chose est sûre : si j'embarque la petite à vélo pour aller à l'école le matin, avant même de lui expliquer de s'accrocher dans les bosses à +8%, avant même le portail, avant même d'être écrasé sous une voiture : sa mère me décapite en raison de la dangerosité du projet :petard:


    Pour prolonger j'ajouterais qu'habiter près de son TAF est toujours une question ponctuelle :

    - soit en raison d'une mobilité pro : ton E déplace ton poste / ta nouvelle prise de fonction sur un autre site, ton projet pro t'amène à changer de bâtiment, etc... sur le long terme, mais parfois aussi des missions de plusieurs mois. Typiquement, j'ai fait plusieurs sites dans mon institution, je ne me vois pas démanger à chaque fois et les éloignements pouvaient être considérables si non motorisé (alors que ma ville n'est pas si grande)

    - il faut vivre seul ou vivre avec une personne qui travaille au même endroit. Je ne vois pas non plus dire à Miss Pasqup01 "je te plaque car avec mon nouveau poste tu n'est plus velotaf compatible avec moi" :petard:
    Et je ne parle même pas du cas (désormais courant) de devoir refaire sa vie : ou alors il faut mettre un champ ad hoc sur les sites de rencontre :lol:

    Ainsi, oui aujourd'hui je prends la voiture pour mon Taf à 12 bornes, mais je la prends d'une part souvent à 3 voire 4, et d'autre part, quand la petite dernière aura grandi, alors je pourrais envisager de velotaffer (même s'il me faut un itinéraire bis). Mon pavillon basique de rurbain, faisant de moins un pollueur ( :blush: ), deviendra alors la résidence du bon élève ( B) )
    Bon, je caricature, j'en fait trop, mais vous aurez compris l'idée ;-)

    "poi Dio creò la bicicletta perché l'uomo ne facesse strumento di fatica e di esaltazione nell'arduo itinerario della vita", Madonna Del Ghisallo
    Les utilisateur(s) suivant ont remercié: jfd_, albator83

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10170
    • Remerciements reçus 820
    il y a 1 an 11 mois #166373 par albator83
    Exactement... même quand on vit (et encore plus quand on est en couple), vivre à proximité de son job pendant l'intégralité de sa carrière pro me semble illusoire.
    Ca fonctionne pour moi jusqu'à présent (15 ans de boîte), mais j'estime faire figure d'exception avec des contraintes extrêmement réduites par rapport à une famille moyenne.

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1580
    • Remerciements reçus 241
    il y a 1 an 11 mois #166374 par Christoph3

    Pour moi le soucis 1er d'une voiture, c'est que tu déplaces 2 tonnes de métal, juste pour bouger 70 kg de viande.

    Je croyais être le seul à le penser (mais j'aurais remplacé "viande" par "gras") ! :pinch:

    Le jour où on paiera l'énergie à son vrai coût, tout le monde trouvera une solution pour se passer de sa bagnole.

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 5479
    • Remerciements reçus 983
    il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166375 par gillesF78

    Exactement... même quand on vit (et encore plus quand on est en couple), vivre à proximité de son job pendant l'intégralité de sa carrière pro me semble illusoire.


    Oui, tu es bien accroché à ton nid ! Personnellement, j'ai déménagé à l'intérieur de l'agglomération : en 2008, 2009, en 2010, en 2013, et en 2018...
    Et je risque de déménager encore d'ici quelques années ! (même si on travaille au même endroit)

    www.homebox.fr/magazine/les-statistiques-du-demenagement-en-france

    Chaque année, trois millions de Français de tous âges et de toutes origines sociales choisissent de déménager, soit 10 % des foyers.
    ...
    En effet, les Français choisissent leur nouveau domicile suivant plusieurs critères :

    La proximité avec le lieu de travail,
    Les opportunités professionnelles,
    Les services et commerces disponibles,
    Les risques de catastrophes naturelles,
    La pollution,
    Les nuisances sonores,
    La criminalité.

    En 2014, 49 % des déménagements faisaient suite à des changements de situation personnelle. Parmi les Français concernés :

    29 % déménageaient suite à l’acquisition d’un bien,
    15 % pour suivre un conjoint,
    9 % après un mariage.

    Les raisons professionnelles intervenaient, quant à elles, dans 38 % des cas avec :

    Un déménagement dans le cadre des études dans 19 % des cas,
    Un nouveau travail dans 17 % des cas,
    Une entrée dans le monde du travail dans 11 % des cas,
    Une mutation dans 10 % des cas.


    Région Grenobloise, GillesF78
    Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par gillesF78.

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 10443
    • Remerciements reçus 878
    il y a 1 an 11 mois - il y a 1 an 11 mois #166376 par jfd_

    jfd, lorsque tu parles d'hydraulique, tu envisages l'hydraulique des cours d'eau ou également celui des courants marins ?
    Je ne suis pas spécialiste de la question, loin de là, n'habitant en plus pas dans une région idéale pour cela (pour les courants marins), mais lors d'un déplacement touristique en Normandie à l'extrême nord de la presqu'ile du Cotentin, j'ai eu l'occasion de suivre une petite expo.
    Cette expo expliquait grosso modo qu'une agence française avait mis en place une étude avec des relais et capteurs dans les fonds marins reliés à des capteurs terrestres afin d'analyser la puissance et récupérer l'énergie produite, et voir si cela était transposable à plus grande échelle.
    Cela me semble être pour le coup une bonne idée d'utiliser cette énergie, et qui plus est, à l'inverse de l'éolien, serait visuellement plus facile à faire accepter. Mais quid de la pollution par les matériaux à utiliser ?

    Non,je ne pensais ni à l'énergie de la houle ni à celle des marées.

    Pour la houle, il n'existe rien dans le monde qui soit à l'échelle réalisation pratique de taille plus grande que le démonstrateur. C'est une voie qui est à développer (si les volontés arrivent à être présentes...).

    Pour les marée, c'est un peu mieux mais pas grand chose de réel n'existe puisque seulement deux installations au monde existent avec une puissance >200MW, la Rance en France (240MWe) et une autre en Corée du Sud (j'ai oublié le nom, ~256MWe de mémoire). Quatre autres sont entre 1 et 4MWe et une autre à ~20MWe. Tout le reste sont des projets dont certains un peu farfelus (une étude a eu lieu en Russie de 1972 à 196 pour une centrale de plus de 85000MWe :woohoo: au fond du Kamchatka mais éloignée de toutes zones habitées...)
    Dernière édition: il y a 1 an 11 mois par jfd_.

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    • Messages : 1809
    • Remerciements reçus 213
    il y a 1 an 10 mois #166507 par cyclo13
    pour info des grenoblois

    Pour info, ça ne devrait pas être très long : www.autrans-meaudre.fr/actualites/experimentatio...e-tunnel-du-mortier/

    Connexion ou Créer un compte pour participer à la conversation.

    Temps de génération de la page : 0.332 secondes
    Propulsé par Kunena