• Banniere_1.jpg

Chaque cycle du sommeil est constitué de trois étapes :

Le sommeil léger : la conscience passe de la phase active à la phase passive, des pensées et des images de la journée écoulée surgissent, les muscles commencent à se relâcher la tension artérielle et le rythme cardiaque diminuent.

Le sommeil profond : la respiration est ralentie, la tension artérielle et le rythme cardiaque sont bas, le système hormonal au contraire est très actif, le corps secrète alors de grandes quantités d’hormones de croissance, essentielles pour la régénération des tissus cellulaires.

Le sommeil paradoxal : c’est la phase pendant laquelle on rêve. Le cerveau redevient très actif. La circulation sanguine s’intensifie, le rythme cardiaque et la respiration s’accélèrent.

Chacun de ces stades doit être présent pour assurer un sommeil de qualité qui soit récupérateur et pour être en forme au réveil ! Chaque cycle a une durée de l’ordre de 90 minutes et leur nombre varie de quatre à six soit un total allant de 6 à 10 heures de sommeil. L’essentiel est de dormir suffisamment pour remplir ses besoins de récupération.

A noter que se réveiller durant la nuit est normal. Le corps doit pouvoir se retourner pour assurer une bonne circulation sanguine.

Programmation quotidienne et sommeil :

Lorsque la charge de travail (sport) est importante, le stress pour l’organisme est important. Durant la période suivant un entrainement, l’organisme reste plusieurs heures dans cet état de stress dû à un taux élevé de catécholamines circulantes. Ceci explique pourquoi certains éprouvent des difficultés à s’endormir.

Pour ces raisons, il est préférable de placer les séances d’entraînements intenses dans la journée plutôt qu’en soirée.

Importance de la régularité des horaires de sommeil :

Des études en chronobiologie ont montrés que les périodes les plus favorables à l’endormissement se situent entre 23h et 7h ainsi que vers 13h (sieste). Les périodes de 10h à 11h30 et de 17h à 20h sont, à l’inverse, propices à l’activité (physique ou intellectuelle).

Pour limiter les risques d’insomnie, il est conseillé de se coucher et se lever à peu près à la même heure chaque jour (y compris le w-e). Une sieste (20min max) sera préférée à une grasse matinée (décalage de l’horaire et donc risque de fatigue ultérieure en perturbant le sommeil des jours suivants).

Le froid est de plus en plus piquant chaque matin. Le temps de protéger les extrêmités de votre corps est largement arrivé.

Les parties les plus sus

...
...
« La crise, et...

Samedi 3, dimanche 4 et lundi 5 avril 2010 (Pâques) à Cavaillon, Beaumes-de-Venise et Pernes-les-Fontaines.1ére édition du Tour du Vaucluse VTT. 3 étapes, dans 3 mass

...

Voici un nouveau concept de casque pour les cyclistes dit « urbains », ces pratiquants pourront voir avec eux un casque à l’encombrement réduit, que c

...

Sondage "Coupure annuelle ?"

Sur un échantillon de 97 votants 50% font une coupure active. Comme bibi Wink
Plus

...