• Banniere_1.jpg

Ce que l’on trouve dans sac d’un coursier

Un sac compartimenté suffisamment grand pour pouvoir mettre et contenir toutes les affaires d’un compétiteur (ou non)se déplaçant sur diverses épreuves au cours d’une année.

On peut accrocher des épingles à nourrice au fermeture à glissière du sac (8 peut des fois rendre service)

La partie administrative :

Le plus important et qui prends le moins de place, mais qui peut être oublié très facilement et poser de gros problème le jour de retrait des dossards : la licence ou le certificat médical.

une fiche "d'identification" plastifiée avec le groupe sanguin (ça peut être utile), les coordonnées des personnes à prévenir en cas de besoin et toutes les informations que juger pouvoir être utile (notamment médicale);

L’éventuel mail de confirmation de votre inscription.

Une carte routière à défaut de GPS.

De l’argent pour régler les frais d’inscriptions s’ils n’ont pas été réglés à distance.

La partie vestimentaire : (les nombres varient en fonction de nombre de jour d’épreuves)

Le casque (impératif).

Des sous vêtements pour avant, pendant et après l’épreuve.

Maillots manches longues et / ou maillots manches Courtes.

Jambières et manchettes (pour les temps changeant de printemps par exemple).

Cuissard et /ou corsaire.

Veste de Pluie et / ou coupe vent.

Des couvre chaussures.

Des chaussures bien sur.

Les chaussettes (indispensables).

Une casquette peut être utile (le soleil tape des fois et hors épreuve il y a tant de choses à faire dehors) ou un bandana pour mettre sous le casque. (Certains apprécient) .

Des gants longs et courts (à chacun sa saison).

Des lunettes (incolore elle protège de la pluie et des corps étrangers voulant agresser vos yeux).

Un tour de cou peut être utile.

Un bandana pour mettre sous le casque. (Certains apprécient)

L’alimentation : (stock à renouveler au fur et à mesure)

Un minimum de deux bidons ou Une poche à eau pour les vététistes ou les randonneurs peut être utile.

Des barres (voir les recettes de A roche et ne pas jeter les emballages dans la nature)

De quoi faire des boissons d’attente, énergétiques, de récupérations etc…

Des gels.

Une poche à eau pour les vététistes ou les randonneurs peut être utile.

L’outillage :

Une pompe à pied et une pompe de poche.

Un multi outil.

De quoi réparer une crevaison, ou un boyau (voir deux) de rechange et des chambres à air.

Un dérive chaine rend parfois bien service.

Pourquoi pas une clé à rayons en cas de voile gênant.

Un pied pour poser son vélo ailleurs que contre un mur ou la voiture.

Pour l’après épreuve.

Un gant de toilette avec une lotion lavante ou une eau de Cologne.

Une petite serviette pour essuyer la sueur à l’arrivée et une grande pour le « lavage » d’après course.

Des sacs à déchets pour les emballages par exemple.

Des bas de compression ou un électrostimulateur.

Bon ok avec tout cela le sac est énorme mais je ne pense pas avoir oublié trop de choses.

  • Musculation

Voici les exercices que je pratique 2 fois par semaine lors de la PPG. Je ne travaille pas le haut spécifiquement car il est

...
...
Bio-énergie Valeurs
3 mai
Valeurs
21 juin
unité Commentaires
PMA (W) 360 385 Watt Amélioration avec entraînement spécifique PMA. 25 Watts
VO2max 73 68 ml/min/kg En baisse mais pas inquiétant
PMA W/kg 5,53 6,11 Watt/kg
FC Repos 42-45 42-45 bat/min 42 au pic de forme.
FC 250 W 160 160 bat/min
FC 280 W 16
...

TRISTE NOUVELLE Frown

 

L'échantillon B confirme la présence d'EPO chez Patrick Blanc membre de l'équipe de France de ski alpinisme. Cette nouvelle affecte tout le ski alpinis

...