• Banniere_1.jpg

Actuellement, sur Paris Nice des équipes testent la possibilité de transmettre des informations entre directeurs sportifs et coureurs par SMS. Une manière d'essayer de contourner le réglement concernant l'interdiction de l'utilisation des oreillettes en course. Auront on des coureurs qui chuteront en lisant leurs SMS, ou qui feront un écart si ils reçoivent une informations surprenantes ???

Les oreillettes: si utilisées par les directeurs sportifs pour aider le peloton à contrôler une échappée ou pour organiser le marquage entre les favoris en montagne, les oreillettes sont dans le collimateur du public et des organisations internationales, qui espèrent débrider la course en les interdisant. "Je ne peux pas imaginer une société où un patron ne peut pas donner ses ordres à ses employés" estime le directeur de l'équipe Quick Step sur SportMagazine.be. Du coup, les directeurs sportifs envisagent de faire passer leurs consignes par SMS, note Vélochrono.

(lu là http://www.lepost.fr/article/2011/03/09/2428898_le-pire-job-de-sportif-du-monde-coureur-cycliste.html )

C’est une rumeur qui enfle et que Steven de Jongh, le directeur sportif du Team Sky, confirme sur telegraaf.nl : pour contourner l’interdiction des oreillettes, les équipes pourraient recourir… aux SMS. « Ce n’est qu’une question de temps, assure le DS néerlandais. Tout le monde cherche une solution en cas d’obstination de l’UCI. » Car la fédération internationale semble décidée à faire appliquer son nouveau réglement, qui interdit les oreillettes sur toutes les épreuves, sauf celles du calendrier World Tour, qui ne prendront le pas que l’an prochain. Va-t-on bientôt voir les coureurs scotcher leurs portables sur leur guidon ou leur cadre ? De quoi iriter un peu plus l’UCI car, selon son règlement, cette pratique semble également interdite : « L’utilisation des liaisons radio ou autres moyens de communication à distance par ou avec les coureurs ainsi que la possession de tout équipement utile à cet effet lors de l’épreuve sont interdites », précise l’article 2.2.024.

Par Adrien MATHIEU - Lundi 28 février 2011 Lire la suite sur Velochrono.fr -

Tom Boonen, jamais avare de bons mots, se fendait également d’un commentaire à propos des directeurs sportifs privés d’oreillettes : « C’est surtout frustrant pour eux. Sans radio, ce sont des chauffeurs, c’est comme si ma mère conduisait la voiture de l’équipe… ».

Extrait d'une réflexion d'un sportif de haut niveau !!!

Voilà mes conclusions... attention ne pas en tirer des généralités. Ces observations ne sont pas issues d'une cour

...

le samedi 25 Juin à partir de 7h30 aura lieu la 10ème montée chronométrée du Mont du Chat.

c'est une épreuve particulièrement difficile, du fait du for

...

un "déblocage" à J-1 d'une compétition

POURQUOI ?
La veille d'une course, après une période plus ou moins longue de surcompensation, donc d’inactivation plus ou moi

...

Copie pour info d'un mail lu sur le site de Jean paul Stephan 

http://www.lenversduvelo.com/

 
La 3 ème édition de la Granit' Montana est en pleine préparation et aura lieu le

...

Coups de pédales est la revue bimestrielle des archivistes et des spécialistes de l'histoire du cyclisme.

Elle est vendue uniquement sur abonnement, et surtout elle e

...

Quentin Leplat mets en imprimerie son premier livre

 

CYCLISME ENTRAINEMENT ET REFLEXION 2001 - 2012.

L’auteur vous fait partager son métier, depuis la fin de ses études jusqu’à

...