Recherche Kunena

Mot-clé
Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : Qui a un petit bobo en ce moment ???

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 4 jours ago #175970

  • Circus
  • Portrait de Circus
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 2685
  • Remerciements reçus 349
  • Karma: 5
laurent.a écrit:
Swift te tend les bras

impossible, les mouvements me font trop mal aux points et à la zone opérée en général. Aucun sport pendant 4 semaines.

Bien vu Stam !! :lol: :lol:
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 3 jours ago #175972

  • david38
  • Portrait de david38
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 826
  • Remerciements reçus 97
  • Karma: 1
Si swift ce n'est pas possible, c'est peut-être le signe qu'il faut passer de l'autre côté (comme les pros) et devenir manager --> pro-cycling-manager.com/fr-FR/ !
Courage et bon rétablissement!
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 3 jours ago #175978

  • gillesF78
  • Portrait de gillesF78
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 4956
  • Remerciements reçus 813
  • Karma: 18
Ecris un email à tes élèves du lycée pour leur donner des nouvelles, et leur demander conseil pour s'occuper en restant chez soi... Ils te donneront plein d'astuces :pinch:
Région Grenobloise, GillesF78
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 3 jours ago #175994

  • albator83
  • Portrait de albator83
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 9766
  • Remerciements reçus 727
  • Karma: 22
Chaque cas est différent... perso les premiers jours de mon coude pété je me suis demandé comment j'allais occuper mes journées (célibataire + arrêt de travail + début du printemps où tous les potes roulaient à bloc :whistle: ). Déjà chaque geste "simple" d'habitude prend beaucoup plus de temps : se laver, enfiler un tshirt, prendre une douche (après avoir "emballé" soigneusement le bras pour ne pas mouiller la cicatrice), etc.
Tout cela rythmé par les visites de l'infirmière tous les 2j pour changer le pansement, jusqu'à ce qu'on enlève les fils à S+2, puis la kiné à S+3, etc.

Bref, tout ça pour dire qu'il faut prendre étape par étape, à court terme sans penser direct : "purée, plus de vélo pendant X semaines/mois"... et s'occuper de trucs qu'on repousse toujours à plus tard, vu qu'on n'a pas le temps car on fait du vélo (en temps normal).
Le plus important je trouve, c'est de progresser vers l'objectif et connaître les différents jalons pour y arriver. Ce qui m'a fait défaut fin 2020-début 2021 après mon accident, alors que je n'avais rien de cassé ni d'opération... "juste" un œdème + déchirure musculaire dont l'évolution temporelle était moins prédictible qu'une fracture classique. Période plus mal vécue (largement) que lors de mes fractures, du coup.
.: Passions | Galerie | Blog :.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: jfd_

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 3 jours ago #175996

  • stam
  • Portrait de stam
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6003
  • Remerciements reçus 707
  • Karma: 29
HotPyrénées écrit:
La CàP, je suis retombé dans une phase aiguë de tendinopathie achiléenne après une sortie tranquille dans le pentu en rentrant du travail il y a 10 jours. J'ai beau lire de nombreuses revues scientifiques sur les protocoles pour traiter les tendinopathies, je ne trouverai jamais des actions de prévention (progression maîtrisée de la charge, stanish et renforcement des pieds, étirements, chaussures, semelles, etc.) ou de tolérance (repos relatif, MTP, ondes de choc, ultrasons, etc ) qui fonctionnent sur mon corps. Je vais finir par craquer et tester la PRP ou le peignage mais ça pique!!! Bref hors sujet...
La méthode Furter est faite pour toi. Ca pique aussi, mais sans découper la peau et on ressort d'une séance sur ses 2 pieds.
Vu ton profil "athlète LD", tu dois avoir des noeuds en chêne dans les mollets, un praticien Furter peut te régler ça en quelques séances. 2 difficultés : c'est très douloureux, mais j'ai l'impression que tu es mûr pour souffrir en contrepartie d'une guérison ; et trouver un praticien formé. Le site www.drfurter.ch/beneficier_methode.html n'a plus l'air d'être mis à jour... peut-être par le bouche à oreille ? C'est comme ça que j'avais trouvé le mien, il était le dernier recours pour les tendinites récalcitrantes qu'on s'échangeait quand kiné, ostéo & co ne trouvaient pas de solution.
Et ensuite, en préventif, quand tu auras vu comment ça fonctionne, tu pratiqueras tout seul après les séances traumatisantes : massage profond avec étoile de massage par exemple sur les points douloureux des muscles des jambes. Et en amont des séances, ce qui marche le mieux pour moi c'est un échauffement à base d'étirements en contracté-relâché.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: HotPyrénées

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176001

  • HotPyrénées
  • Portrait de HotPyrénées
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 226
  • Remerciements reçus 52
  • Karma: 5
stam écrit:
HotPyrénées écrit:
La CàP, je suis retombé dans une phase aiguë de tendinopathie achiléenne après une sortie tranquille dans le pentu en rentrant du travail il y a 10 jours. J'ai beau lire de nombreuses revues scientifiques sur les protocoles pour traiter les tendinopathies, je ne trouverai jamais des actions de prévention (progression maîtrisée de la charge, stanish et renforcement des pieds, étirements, chaussures, semelles, etc.) ou de tolérance (repos relatif, MTP, ondes de choc, ultrasons, etc ) qui fonctionnent sur mon corps. Je vais finir par craquer et tester la PRP ou le peignage mais ça pique!!! Bref hors sujet...
La méthode Furter est faite pour toi. Ca pique aussi, mais sans découper la peau et on ressort d'une séance sur ses 2 pieds.
Vu ton profil "athlète LD", tu dois avoir des noeuds en chêne dans les mollets, un praticien Furter peut te régler ça en quelques séances. 2 difficultés : c'est très douloureux, mais j'ai l'impression que tu es mûr pour souffrir en contrepartie d'une guérison ; et trouver un praticien formé. Le site www.drfurter.ch/beneficier_methode.html n'a plus l'air d'être mis à jour... peut-être par le bouche à oreille ? C'est comme ça que j'avais trouvé le mien, il était le dernier recours pour les tendinites récalcitrantes qu'on s'échangeait quand kiné, ostéo & co ne trouvaient pas de solution.
Et ensuite, en préventif, quand tu auras vu comment ça fonctionne, tu pratiqueras tout seul après les séances traumatisantes : massage profond avec étoile de massage par exemple sur les points douloureux des muscles des jambes. Et en amont des séances, ce qui marche le mieux pour moi c'est un échauffement à base d'étirements en contracté-relâché.

J'ai regardé ça m'intéresse, je prends toutes les solutions candidates. Il faut que je trouve un practicien. Tu peux faire une vidéo pour illustrer ou c'est compliqué ? J'ai l'impression que ce sont des massages et actions sur des points spécifiques.

On m'a aussi conseillé de regarder du côté mental, car quand la douleur est installée dans la tête depuis longtemps, alors on peut se faire des idées - e.g. www.docdusport.com/blessure-et-si-cetait-dans-la-tete/. Je peux comprendre mais quand je ne peux pas descendre les escaliers, c'est pas dans le tête... Cela fait 3 ans que je m'en sors pas. En ce moment, je fais plus grand chose (un peu de vélo), mais c'est maintenant que j'ai le plus mal. À peine je touche la gaine du tendon, je hurle. Pourtant dans les examens médicaux, on a toujours constaté un léger épaississement mais rien de dramatique non plus : pas de nodule, fissure... C'est quand même incroyable, car du jour au lendemain, sans raison évidente, je peux me lever et devoir ramper pour descendre les escaliers ou, inversement, marcher presque correctement. Je ne comprends pas le mécanisme de la douleur qui est si volatile et qui ne présente aucune cohérence avec l'activité réalisée dans la journée ou la veille. Et les solutions (hormis Stanish) sont toujours débattues. Pat exemple, concernant le MTP, on peut lire que ça augmente l'inflammation ou que ça vascularise la zone donc réduit l'inflammation... La tendinopathie est une belle saloperie ! (Hors sujet encore mais le modérateur va créer un fil et déplacer les messages :), merci).
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176002

  • stam
  • Portrait de stam
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6003
  • Remerciements reçus 707
  • Karma: 29
HotPyrénées écrit:
J'ai regardé ça m'intéresse, je prends toutes les solutions candidates. Il faut que je trouve un practicien. Tu peux faire une vidéo pour illustrer ou c'est compliqué ? J'ai l'impression que ce sont des massages et actions sur des points spécifiques.
Je peux essayer... ce n'est pas très compliqué, mais c'est bien d'avoir ressenti en tant que patient pour se rendre compte :petard: ... Le principe est assez simple : pression sur les points musculaires non-relâchés ou fascias irrités, la douleur déclenchée provoque le relâchement du muscle et la libération du tendon soumis à la tension permanente. Bon, ce qui m'étonne, c'est que ça marche même quand tu n'arrives pas à te détendre pendant la séance - faut dire que le praticien finit par te mâcher le muscle.
La manière de procéder est toujours semblable : le praticien va chercher les points durs et/ou douloureux dans le prolongement de la douleur, et les masse très fort (étoile de massage + lubrifiant - j'utilise de la Weleda à l'arnica), avec des petits gestes saccadés dans le sens de la fibre (surtout pas transverses), et progresse très lentement. Si tu as mal sur le côté externe du tendon, va chercher l'insertion sur l'extérieur du talon, et de l'autre côté sur le jumeau externe. Si tu sens des points où la douleur est insupportable, c'est bon, ne bouge plus, c'est là que ça se passe :petard: ... Il ne procède jamais sur le tendon en direct : dans cette méthode, le tendon est considéré comme un tissu passif qui n'a rien demandé à personne, et qui se retrouve en sur-extension permanente parce que le muscle fatigué ne se relâche plus. Sur une tendinite bien installée, il faut s'y attaquer sur 4 à 8 séances, sachant que les cibles vont changer d'une fois sur l'autre : d'abord parce que l'endroit traité sera douloureux au toucher pendant quelques semaines, ensuite parce que si tu as bien travaillé le point de contracture finit par se dissiper, et enfin parce que la libération d'un point dur risque de déclencher l'apparition d'autres points contractés à traiter ("solidarité musculaire", dit mon médecin).

Au final, ça ressemble beaucoup aux réactions sollicitées par le ciblage des trigger points, ou quand on utilise un foam roller. Sauf que la stimulation est +++, et que ça ne nécessite aucune connaissance anatomique : tu masses là où c'est très douloureux. La limite c'est de ne pas bourriner une artère superficielle, en particulier au niveau de l'aine avec la fémorale qui passe assez près de là où il faut appuyer pour traiter un adducteur ou un grand droit.
HotPyrénées écrit:
On m'a aussi conseillé de regarder du côté mental, car quand la douleur est installée dans la tête depuis longtemps, alors on peut se faire des idées - e.g. www.docdusport.com/blessure-et-si-cetait-dans-la-tete/.
On m'a fait le coup du problème mental, aussi, avec mes ischios et ma sciatique. Problème mental qui évolue bien, à force d'étirements, de reprogrammation neuro-musculaire et de re-mobilisation de la hanche :lol: ...

HotPyrénées écrit:
(Hors sujet encore mais le modérateur va créer un fil et déplacer les messages :), merci).
Oui désolé, ça va finir, dans les p'tits bobos... :whistle: J'y mettrai la vidéo si j'arrive à faire quelque chose de potable.
Dernière édition: 1 mois 2 jours ago par stam.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: HotPyrénées

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176006

  • HotPyrénées
  • Portrait de HotPyrénées
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 226
  • Remerciements reçus 52
  • Karma: 5
stam écrit:
HotPyrénées écrit:
J'ai regardé ça m'intéresse, je prends toutes les solutions candidates. Il faut que je trouve un practicien. Tu peux faire une vidéo pour illustrer ou c'est compliqué ? J'ai l'impression que ce sont des massages et actions sur des points spécifiques.
Je peux essayer... ce n'est pas très compliqué, mais c'est bien d'avoir ressenti en tant que patient pour se rendre compte :petard: ... Le principe est assez simple : pression sur les points musculaires non-relâchés ou fascias irrités, la douleur déclenchée provoque le relâchement du muscle et la libération du tendon soumis à la tension permanente. Bon, ce qui m'étonne, c'est que ça marche même quand tu n'arrives pas à te détendre pendant la séance - faut dire que le praticien finit par te mâcher le muscle.
La manière de procéder est toujours semblable : le praticien va chercher les points durs et/ou douloureux dans le prolongement de la douleur, et les masse très fort (étoile de massage + lubrifiant - j'utilise de la Weleda à l'arnica), avec des petits gestes saccadés dans le sens de la fibre (surtout pas transverses), et progresse très lentement. Si tu as mal sur le côté externe du tendon, va chercher l'insertion sur l'extérieur du talon, et de l'autre côté sur le jumeau externe. Si tu sens des points où la douleur est insupportable, c'est bon, ne bouge plus, c'est là que ça se passe :petard: ... Il ne procède jamais sur le tendon en direct : dans cette méthode, le tendon est considéré comme un tissu passif qui n'a rien demandé à personne, et qui se retrouve en sur-extension permanente parce que le muscle fatigué ne se relâche plus. Sur une tendinite bien installée, il faut s'y attaquer sur 4 à 8 séances, sachant que les cibles vont changer d'une fois sur l'autre : d'abord parce que l'endroit traité sera douloureux au toucher pendant quelques semaines, ensuite parce que si tu as bien travaillé le point de contracture finit par se dissiper, et enfin parce que la libération d'un point dur risque de déclencher l'apparition d'autres points contractés à traiter ("solidarité musculaire", dit mon médecin).

Au final, ça ressemble beaucoup aux réactions sollicitées par le ciblage des trigger points, ou quand on utilise un foam roller. Sauf que la stimulation est +++, et que ça ne nécessite aucune connaissance anatomique : tu masses là où c'est très douloureux. La limite c'est de ne pas bourriner une artère superficielle, en particulier au niveau de l'aine avec la fémorale qui passe assez près de là où il faut appuyer pour traiter un adducteur ou un grand droit.
HotPyrénées écrit:
On m'a aussi conseillé de regarder du côté mental, car quand la douleur est installée dans la tête depuis longtemps, alors on peut se faire des idées - e.g. www.docdusport.com/blessure-et-si-cetait-dans-la-tete/.
On m'a fait le coup du problème mental, aussi, avec mes ischios et ma sciatique. Problème mental qui évolue bien, à force d'étirements, de reprogrammation neuro-musculaire et de re-mobilisation de la hanche :lol: ...

HotPyrénées écrit:
(Hors sujet encore mais le modérateur va créer un fil et déplacer les messages :), merci).
Oui désolé, ça va finir, dans les p'tits bobos... :whistle: J'y mettrai la vidéo si j'arrive à faire quelque chose de potable.

Je vois l'idée, quand j'ai un point douloureux, je reste appuyé sans bouger. J'avais constaté que les kinés faisaient souvent ça. Par contre, ils disent toujours qu'il faut toujours masser de manière transverse aux fibres (e.g. MTP). Je vais chercher sur internet, il doit bien y avoir quelques tutos.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176007

  • stam
  • Portrait de stam
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6003
  • Remerciements reçus 707
  • Karma: 29
HotPyrénées écrit:
Je vois l'idée, quand j'ai un point douloureux, je reste appuyé sans bouger. J'avais constaté que les kinés faisaient souvent ça. Par contre, ils disent toujours qu'il faut toujours masser de manière transverse aux fibres (e.g. MTP). Je vais chercher sur internet, il doit bien y avoir quelques tutos.
Non, pas sans bouger, petits mouvements longitudinaux, un peu comme si tu cherchais à détendre un noeud. M'étonnerait que tu trouves des tutos...
Les MTP, c'est sur la fibre du tendon en lui-même, et comme tu le soulignes l'efficacité et la façon dont ça agit réellement sont discutées (sur moi ça n'a jamais fonctionné) ; là tu es sur le muscle, tu peux y aller franco. Pas rare que ça finisse avec un hématome pour les personnes aux vaisseaux fragiles. Et tant qu'à faire, éviter de le faire le soir avant de s'endormir ; je ne sais pas ce que ça provoque nerveusement, mais je passe une très mauvaise nuit si je pratique ces massages sans faire autre chose après...

Merci JF ! ;-)
Dernière édition: 1 mois 2 jours ago par stam.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176011

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6208
  • Remerciements reçus 570
  • Karma: 24
Ce serait cool d'avoir une petite mise au clair de la part de @Lafoy...
(et d'ailleurs, tu me corrigeras si je dis des conneries, @Sfay aussi peut-être)

Pour moi, on est clairement sur des actions sur des points triggers. C'est exactement ce que tu décris, stam, des "noeuds hypercontractés" localement dans la fibre musculaire. Et contrairement à ce qu'on pourrait comprendre avec certaines lectures, ces points ne sont pas toujours au même endroit selon les personnes. C'est très variable mais c'est toujours là où ça fait mal. Et la réponse au traitement se fait par pression pour créer une ischémie locale (priver de sang) puis afflux sanguin soudain quand on relache afin de redonner au muscle un gros bonus d'éléments nutriffs dont il a besoin pour se décontracter (par défaut, le muscle est contracté : exemple rigor mortis...). Par contre, la réponse à ce traitement n'est pas la même selon les personnes. Chez moi, ça marche pas top, je trouve.
Le MTP, ça ressemble mais c'est pas la même chose. Ca se fait sur des tendons tendus ou sur des muscles relachés, et on fait des pressions fortes + mouvements transverses. Objectifs anti-inflammatoire, antalgique, et (i) de destruction des fibres anarchiques qui posent problèmes dans les tendons ou (ii) de décontracture pour les muscles. Là encore, ça ne marche pas toujours de manière identique pour Mr X ou Mr Y.... Et surtout, on stoppe si y a 0 effet après 3-4 séances.

Enfin, la douleur dans la tête... L'article est intéressant et pointe le controle et la modulation par le cerveau de la sensation de douleur. OK.
Petite explication sur le chemin entre la lésion et la douleur. Une douleur comme la tienne est née d'une vraie lésion et donc un signal qui est monté de la périphérie vers la porte d'entrée de ton cerveau. Ce signal passe alors par un tas de filtres qui te permettent de savoir d'où il vient, si ton conscient doit l'ignorer, si ton moral du moment le laisse passer ou le stoppe (cf l'article que tu cites), si ça active une mémoire de cette douleur et que ça crée alerte rouge... Et au final après tout ça, tu retrouves TA douleur, celle que tu ressens, toi, et que tu exprimes. Donc elle est "loin" de la lésion, au final.

Dans ton cas, vue la durée de 3 ans, c'est maintenant de la douleur chronique. Et le soucis, c'est donc que cette foutue douleur, elle a eu tout le temps de s'entrainer, de bien s'entrainer à chacun des niveaux que j'ai mentionnés au-dessus !! Donc déjà, la voie nerveuse depuis ton tendon d'Achille jusqu'à la porte d'entrée du cerveau s'est transformé d'un chemin agricole en voie de TGV. Donc tout signal est beaucoup plus efficace. Ensuite, le traitement de ce signal dans ton cerveau est entrainé lui aussi, il connait trop bien ce signal, et combien il pollue ta vie...
Bref, la douleur chronique, c'est pas cool et en plus d'une éventuelle lésion à traiter (là y a peut-être pas grand chose mais peut-être bien que si), il faut aussi arriver progressivement à démanteler cette autoroute de la douleur.

Désolé, pour les prises en charge des cas comme toi, je vois ça dans les 2 ans qui arrivent... :blush:

Moralité : NE JAMAIS LAISSER UNE DOULEUR S'INSTALLER !!!!!! :evil: :evil:
Les sportifs - moi le premier mais je me soigne ;-) - ont trop tendance à le faire !! @Hotpyrénées, t'as jamais eu de tensions dans le mollet en càp ou après une séance cette année ? Vraiment ?...
En ce moment, en stage, je vois tous les jours des gens dans cette situation pour des lombalgies. Ils ont laissé trainer parce que "c'est juste une douleur mais je peux la supporter alors j'ai pas fait très attention". "Moi je suis dur au mal, j'aime bien souffrir alors j'insiste"... le retentissement dans leur vie actuelle n'est pas beau à voir.

(PS : je sais un peu de quoi je parle côté patient après 3-4 ans pour me défaire totalement d'un tendon d'Achille... et depuis 3 ans pour des fibulaires mais je pense tenir le bon bout enfin)
Dernière édition: 1 mois 2 jours ago par lebad.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: HotPyrénées

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176014

  • HotPyrénées
  • Portrait de HotPyrénées
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 226
  • Remerciements reçus 52
  • Karma: 5
Il y a 3 ans, sur piste, j'ai enchaîné les contractures et tendinites. Les mollets donnaient beaucoup de travail aux kinés. La saison suivante (celle des confinements), j'ai décidé de faire que de l'endurance, j'ai compris aussi que je devais écouter mon corps et j'utilisais la quantification du stress mécanique (light feet running), sans succès. Maintenant que j'habite en montagne, je fais plus de dénivelé (moins traumatisant) et je descends cool cool. Mais c'est sûr que j'ai tendance à avoir les mollets hyper contractés après une séance de CaP. Pourtant je ne fais plus d'intensités, je me content de faire monter le cardio dans les longues montées. Ce que je comprends pas c'est comment la douleur peut être aussi vive au point d'être handicapante pour marcher (quand je me lève de mon bureau par exemple Il me faut 5' pour déverrouiller mes deux tendons) alors que l'immagerie n'a jamais montré des tendons en piteux état selon les médecins. Un jour j'espère rencontrer quelqu'un qui se penchera sérieusement sur le sujet. Beaucoup trop de practiciens se contentent de leur plenche et du bac à ultrasons sans trop chercher... Le plus déroutant c'est que je ne trouve pas de "pattern" logique (entraînement, soins, repos, matériel) qui a un quelconque effet positif. Dans les dernières revues de littérature sur les tendinipatgies achiléennes que j'ai lu, il y a un consensus concernant les exercices (Stanish genou tendu et plié, relevé de talon assis etc.) en portant des charges lourdes. J'ai prévu d'aller acheter une barre et des points à Decathlon et d'y consacrer mon hiver et ce sera ma dernière tentative avant le peignage pour ordonner le chaos des fibres.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176017

  • stam
  • Portrait de stam
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6003
  • Remerciements reçus 707
  • Karma: 29
Le chaos des fibres, je n'y crois pas trop... la fatigue musculaire et le mauvais équilibre des tensions sur la jambe, oui...
Ma première tendinite achilléenne, je l'ai eue à 12 ans, et depuis le tendon gauche a souffert à chaque fois que j'ai poussé le bouchon en càp... jusqu'à 2009 et redressement du bassin par un ostéo. Ensuite ça a été le tendon droit en 2013... Là l'ostéo n'a rien pu faire, c'est le doc "Furter" qui m'a sorti de là ; depuis, je ne laisse plus les contractures s'installer et ça se passe bien. Je me suis fait avoir l'an dernier par une tendinite du tibial postérieur, là encore méthode Furter, et j'ai appris qu'on pouvait aller un peu plus loin que le stanish pour soulager les jambes : le renforcement du long fléchisseur de l'hallux et du tibial postérieur m'aide énormément à stabiliser le pied.
Vu ce que tu encaisses comme charges, même de manière non constante, tes tendons ont une certaine faculté d'adaptation et tu dois pouvoir trouver des routines où ils cesseront de couiner sans passer sur le billard...
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 2 jours ago #176020

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6208
  • Remerciements reçus 570
  • Karma: 24
@HotPyrénées, je peux te faire quelques suggestions qui ne pourront faire que du bien et où tu peux pas trop te rater, en l'attente d'une prise en charge IRL par des bons pros.

D'emblée, je te suggère :
- pas de travail où tu forces volontairement sur ton tendon. Avant tout, il faut sortir de la phase inflammatoire que tu décris ! Tu peux mettre des patchs flector tissu gel la nuit. Ma femme (qui a son mot à dire en tant que patiente, hélas, et que médecin) trouve que ça aide à accélérer cette phase. Glace aussi deux/trois fois 5 à 10 min par jour.
- massage du mollet. Sans appuyer au max, il faut du massage lent et profond (gestes longitudinaux), et du "malaxage" lent pour relacher et assouplir tes muscles. 10 minutes par mollet. Evite d'aller jusqu'à titiller la zone douloureuse donc descend pas trop bas. Bien efficace chez Mme lebad quand elle le fait régulièrement.
- massage de la voute plantaire, même genre et tu peux t'aider d'une balle de tennis. C'est plus petit donc un peu moins long.
- Etirements doux, éventuellement, en même temps que tes massages. Tu peux les faire genou tendu (classique face au mur) et plié en tirant ton pied vers toi.

Stanish, attends vraiment de sortir de ta phase inflammatoire ! Et pas besoin d'acheter une barre et des poids, tu peux déjà faire une progression très longue sans ça.
Attention à commencer lentement, sur 2 pieds. Il faut essayer d'éviter de forcer sur ton tendon d'Achille à la remontée (pas facile si les deux sont touchés). Surtout ne pas en faire trop, et ne jamais dépasser le progression indiquée dans les protocoles qu'on trouve partout. Perso, je la trouve déjà bien trop rapide.
Ensuite, progression habituelle soit en allégeant un des pieds, puis sur un pied, puis un peu plus vite sur 2 pieds, puis sur un seul. Puis avec un sac à dos avec 2L d'eau, puis 5 etc. Pour tout ça, t'en as déjà pour au moins deux mois si tu veux pas griller les étapes et les tendons.
Les mollets prennent cher, donc dans la foulée, massage du mollet, mais aussi du tendon cette fois-ci (tu le pinces légèrement et tu remontes de bas en haut). Et un coup de glace sur le tendon pour finir.
Il faut vraiment s'écouter et savoir revenir en arrière sur ce protocole. C'est le soucis quand on est sportif comme nous, on suit le programme tête baissée... J'en ai fait les frais moi aussi.

Au cas où tu saches pas trop vers qui te tourner, je te conseille d'aller voir un kiné qui fait des ondes de choc mais qui ne soit pas fermé dans cette pratique (c'est ça le plus compliqué à trouver). Le but n'est pas obligatoirement de faire des ondes de choc dans ton cas, mais d'avoir en face de toi une personne qui connait vraiment très bien les tendinopathies et a l'habitude de les traiter. Désolé, je connais pas les kinés de Grenoble mais le bouche à oreille devrait marcher.
Et surtout, un kiné sérieux te fera un bilan de posture, et un peu en dynamique, et pourra déceler des déséquilibres du genre de ceux que décrit Stam. Et là il t'aidera à renforcer tes points faibles. Mais ça impossible à distance car ils sont propres à toi-même... Exemple bête et pas forcément hyper pertinent : t'as peut-être des pieds 100% normaux, mais l'un d'eux à tendance à s'affaisser à la marche ou dans les sauts donc rééquilibrage nécessaire, ou une voute plantaire trop raide à l'inverse, etc.

Bon courage, tiens nous au jus
Dernière édition: 1 mois 2 jours ago par lebad.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: HotPyrénées

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 1 jour ago #176035

  • Lafoy
  • Portrait de Lafoy
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 686
  • Remerciements reçus 82
  • Karma: 5
Excellent lebad, si tout mes stagiaires 2ème année avaient ce niveau d analyse ce serait parfait ( voir même les K4)
Je suis entièrement d’accord avec l ensemble de tes 2 interventions
Effectivement hotPyrennees ne te lance pas sur stanich en phase douloureuse inflammatoire !!
A te lire ce n est pas exactement une tendinite d Achille qui se caractérise par une douleur reproductible à l effort déclencheur, lors que toi la douleur apparaît intermittente.
Tu décris une douleur très vive mais intermittente ( qui ne t’a pas empêché de faire et préparer 2 tris longue distance) cela me fait pensé à des lésions du tendon type micro fissures mais tu nous dit non validé par les échographies, ça peut-être une lésion de la lame fibreuse entre les gastrocnemiens et le soleus , c est difficile à observer mais ça donne bien ce type de douleur quand on dépasse une intensité seuil par ex
Cette lame cicatrise mal et tu peux souffrir d’une cicatrisation douloureuse avec rechute récurrentes
Cela peux aussi être plus prosaïquement une fibrose musculaire cicatriciel ( après un petit claquage) qui peu aussi donner des douleurs projetées
En tout cas comme tu dis que cette zone du triceps sural est régulièrement contracté chez toi , suis les conseils de Pierre et stam prends soin de ton muscle sans trop l agresser

PS j ai déjà eu des patients qui on développé des problèmes sérieux en courant sur des routes bombées et donc en solicitant plus un mollet que l autre…voir sur des trottoirs
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 1 jour ago #176038

  • Sfay
  • Portrait de Sfay
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 1295
  • Remerciements reçus 44
  • Karma: 6
A distance, pas mieux que les propositions de lebad et Lafoy.
Avec juste une remarque concernant l'échographie qui est à prendre parfois avec des réserves suivant l'habileté de l'échographiste.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 1 jour ago #176044

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6208
  • Remerciements reçus 570
  • Karma: 24
:good: Merci !
@Lafoy, dommage que tu sois si loin, j'aurais bien fait un stage (de remise en forme, aussi) ;-)
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 21 heures ago #176047

  • Lafoy
  • Portrait de Lafoy
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 686
  • Remerciements reçus 82
  • Karma: 5
Surtout qu’on accueille des étudiants en Chir Cardio resp :lol:

C est vrai que ça fait vraiment penser à des micro fissures du tendon, @sfay , ce qui veut dire coupure longue …..chez un triathlete….
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 14 heures ago #176075

  • HotPyrénées
  • Portrait de HotPyrénées
  • Offline
  • Expert Boarder
  • Messages : 226
  • Remerciements reçus 52
  • Karma: 5
Merci pour vos conseils.

Je suis surpris de lire qu'il ne faudrait pas faire de Stanish tant que la douleur n'a pas disparu. J'ai toujours entendu (kinés, médecins du sport etc.) et lu (e.g. ici) qu'une douleur acceptable pendant l'exercice (Stanish, footing, etc.) signifiait que le tendon se renforçait et donc que le travail était efficace. L'important est que la douleur ne doit pas s'accentuer quelques heures après ou le lendemain matin. Ceci dit, en fouillant, j'ai aussi trouvé des sources qui prescrivent d'attendre la disparition des symptômes pour faire de l'excentrique.

Franchement, j'ai pas tellement envie de repartir faire une radio et chez un kiné, car j'en ai déjà fait 3 sur Grenoble et c'est toujours le même protocole : ondes de choc, Stanish, MTP, proprio. Cela dure 2 à 3 mois puis rebelotte même en suivant les consignes de reprise (échauffement, terrain souple, séances courtes mais fréquentes, endurance, étirements, jour de récupération, etc.)

J'ai cherché des kinés qui pratiquent la méthode Furter, mais cela me semble être une compétence rarissime.

Quand vous évoquez des micros lésions, quelle est la différence avec une tendinopathie "classique" ? qui est bien le résultat de lésions (avec fuites de collagène) qui n'ont pas eu le temps de se réparer.

Sinon je vous joins le rapport de l'écho réalisée il y a 2 ans maintenant. La bursite était principalement due à mes anciennes chaussures de vélo S-works 6. Pour le reste, l'état est relativement le même aujourd'hui malgré les divers protocoles suivis ces deux dernières années. Si cela vous donne des idées pour m'orienter vers des pistes de solution. Moi j'y comprends pas grand chose...
En fouillant le web, j'avais pensé au syndrome de Haglund mais cela n'a jamais été évoqué par les pros (radiologues, médecins du sport, kinés...) donc je me suis convaincu d'arrêter de jouer au Dr Doctissimo :lol:


Dernière édition: 1 mois 13 heures ago par HotPyrénées.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 1 mois 3 heures ago #176081

  • lebad
  • Portrait de lebad
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 6208
  • Remerciements reçus 570
  • Karma: 24
On a la chance d'avoir un médecin et un kiné avec pas mal d'expérience et qui sont sportifs. Tu peux partir sur ce qu'on a dit plus haut. Sauf gros cas particulier (mais tu as vu du monde déjà donc...), mettre un nom sur ta patho ne changera pas grand chose.
Et par ailleurs, il faut toujours se méfier de la lecture des articles médicaux quand on est pas du milieu et qu'on cherche sur son cas perso... en tant qu'ex universitaire en méca, je sais aussi que c'est un piège...

Les reprises càp en 2-3 mois, ça m'étonne pas trop que ça ait foiré. Exemple, ce qui a marché chez moi (après plusieurs récidives) :
phase inflammatoire (0 activité) : 2 à 3 semaines
stanish : 1,5 mois en progressant plus lentement que les programmes qu'on trouve partout. 2 sorties vélo à i1 en parallèle, 45' d'abord et +10' par semaine.
protocole de reprise càp de la clinique du coureur : 2 mois au mieux (je l'ai posté ici, tu devrais le trouver). Là on a un truc progressif. Attention si tu cumules avec le vélo, faut se méfier, vraiment.
Ensuite, remonter lentement en volume et intensité et savoir s'écouter et accepter de perdre une semaine de temps en temps, c'est ton salut.
Donc oui, en 2-3 mois comme tu le faisais, ça parait court. Désolé.

Bon courage
Dernière édition: 1 mois 2 heures ago par lebad.
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.

Qui a un petit bobo en ce moment ??? 4 semaines 20 heures ago #176107

  • Lafoy
  • Portrait de Lafoy
  • Offline
  • Platinum Boarder
  • Messages : 686
  • Remerciements reçus 82
  • Karma: 5
Idem Lebad, au vu du résumé écho de qualité et la prise en charge kinésithérapie que tu decris tu as été entre de bonnes mains , à toi de prendre du recul par rapport à ta pratique sportive, le problème dans le triathlon, c est l accumulation des sollicitations différentes,
L'administrateur a désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.176 secondes
Propulsé par Kunena