• Banniere_1.jpg

Je ne crois pas que ce soit de la fausse modestie. Humilité me semble plus approprié, car j’ai pris conscience au gré des épreuves qu’il suffit parfois de peu de choses pour accrocher ou rater le bon wagon… Je crois que j’ai progressé chaque année, mais j’ai peut-être atteint mon maximum en 2010. D’ailleurs je viens de passer un test d’effort chez ESP-consulting où ma PMA était à 350W, le seuil à 300W et la VO2max à 75.2ml/kg/min. Compte tenu de la faible participation féminine dans les épreuves cyclosportives, je me préoccupe davantage de mon classement scratch, là où d’autres insistent sur mon classement dans la catégorie féminine. Pour illustrer mon propos, en 2010 il n’y a qu’à la JPP 9 de Cœur où le speaker a repositionné mon classement dans ma catégorie d’âge hommes et femmes confondus.

VO² : Tu as commencé le cyclisme tardivement. Quel est le secret d’une telle progression ? Etais-tu sportive jeune ?

C’est vrai que j’ai commencé le vélo à 35 ans, et pour beaucoup qui ont accumulé plus de 100 000 km d’avance sur moi, voire pour certains qui ont à mon âge 300 000 km cela peut paraître étonnant. Je crois tout simplement que je ne savais pas que j’avais quelques qualités requises pour ce sport à savoir un moteur correct (VO2 max supérieur à 70) et surtout une volonté à toute épreuve (je ne m’étendrai pas sur mon parcours personnel, mais sachez qu’il n’y a pas que dans le vélo où je me suis forgée ce tempérament). Quant à mes activités sportives avant le vélo, c’était une activité d’endurance sans volonté de compétition. Durant cette période j’insiste sur l’absence de toxiques (ni alcool, ni tabac).

VO² : Tu planifies toi-même ton entraînement ? As-tu un coach ? Si tu pouvais distiller quelques secrets de ta réussite aux membres de VO² ?

J’ai un coach depuis 3 ans. Ce choix s’est imposé après ma 1ère année de vélo intensif où les quelques experts qui me côtoyaient me reprochaient tous la même chose : tout le temps à bloc. Le coach à distance m’a permis de faire du spécifique, et ainsi de diminuer le kilométrage annuel tout en évitant la lassitude qui nous guette. De plus, moi-même, je suis incapable de concevoir un plan d’entraînement cohérent. Et comme l’analyse des séances permet d’optimiser l’entraînement, j’ai investi dans un capteur de puissance (dont d’ailleurs je ne peux plus me passer).

VO² : Quels conseils donnerais-tu à un cyclo qui débute ?

Le vélo étant une école de la vie, je me garderai bien de donner des conseils. Juste dire qu’il faut parvenir à y trouver du plaisir…

VO² : Pratiques tu le VTT ? J’ai cru lire que le comportement des automobilistes t’effrayait quelque peu. Dans les bois où sur les sentiers plus de soucis. De plus c’est un super complément au vélo de route.

Cela fait 2 ans que je me dis que je vais faire un peu de VTT en fin de saison. Et je reste encore sur la route. C’est peut-être que ma 1ère expérience VTT (j’avais 25 ans) s'est terminée avec une méchante chute. De plus, mes lacunes dans la technique me rebutent pour me lancer dans cette voie. Quant aux automobilistes qui ne souhaitent pas partager la route, c’est une évidence que nous vérifions tous sur le terrain. J’ai la chance de pouvoir rouler sur des routes secondaires peu fréquentées, alors que d’autres cyclistes sont obligés de jongler avec des parcours urbains qui compliquent la pratique du vélo

VO² : Tu as une vie professionnelle réussie, une activité sportive de haut niveau et 4 filles ? Comment gères-tu le quotidien ?

Je gère le quotidien avec les mêmes aléas que nous vivons tous et les mêmes compromis parfois difficiles à départager. L’organisation est souvent « à la minute près » entre les activités scolaires, les activités extra-scolaires de mes filles, l’intendance, ma vie professionnelle et ma vie sportive. C’est sûr que je ne regarde pas la télé le soir ;-). Quand le week-end je m’entraîne ou je pars pour une course, c’est aux dépends du temps que je passe avec mes enfants. Je culpabilise souvent et il m’est arrivé d’annuler telle ou telle épreuve ou de raccourcir un entraînement pour être un peu plus avec eux. J’essaie de trouver l’équilibre, en sachant que le mot d’ordre dans ce sport c’est le plaisir. Quand je n’aurai plus de plaisir, j’arrêterai.

VO² : Tes places scratch font beaucoup d’envieux ? Ressens-tu une forme de blessure de la part de la gent masculine blessée dans son amour propre ?

Que dire de ces envieux s’ils existent ? Ils ressentent probablement un sentiment confus où se mélange jalousie, orgueil mal placé. A leur décharge, le peu de cyclistes femmes dans les épreuves cyclosportives contribue à leur éviter de se remettre en question. Il faudrait probablement inviter davantage de femmes cyclistes de niveau national ou international, à l’image des pros ou des élites qui participent aux cyclosportives pour le plaisir de partager un parcours, un moment sportif. Après, la mauvaise foi pousse certains à ratonner dans les relais, pour ensuite faire le sprint, et être classé devant moi… Je ne pense pas être la seule à avoir constaté ce genre de comportement. Aux fins limiers qui rapprochent mes performances de mon métier et qui sous entendent que je me dope, je répondrai que j’ai subi 2 contrôles antidopage tous négatifs, et que mes performances hivernales à l’entraînement sur mes bosses préférées sont assez proches de mes performances en pleine saison. A défaut de suivi longitudinal auquel je n’ai pas accès, je pense que cette petite mise au point suffira.

VO² : Tu rempiles pour 2011 ?

Oui, à priori. Je vais mettre prochainement sur mon blog l’analyse de ma saison 2010, avec mes objectifs 2011. Je reste dans le Team EKOI avec de nouveaux coéquipiers. Je laisse le soin à Jean Christophe RATTEL de communiquer sur ce point.

VO² : Merci d’avoir pris le temps de répondre à VO2 Cycling. Je suis persuadé que tous les membres se joignent à moi pour te souhaiter bon vent et une saison 2011 pleines de joies et de succès.

Avant de prendre congé, sache que tu es la bienvenue sur VO² Cycling. Alors si l’idée de t’inscrire pour nous faire partager ton expérience, n’hésite surtout pas à nous rejoindre.

Ivan Borcard - Webmaster VO² Cycling

Infos issus du site powertap.fr

PowerTap, expert en matière de puissance depuis plus de 15 ans et DT Swiss, réputé pour ses produits qualitatifs et performants on

...

Plus des deux tiers des cyclistes roulent seuls !!! Bon ce n'est pas vraiment une surprise. Je pense que les visiteurs de vo2cycling

...

Au début je n'ai pas fait appel à un entraîneur ou à un coach et je n'avais guère l'occasion de partager mon expérience avec d'autres coure

...

il existe principalement 3 formes de pieds (le pied grec, le pied egyptien et le pied romain (ou carré)

une petite minorité possède le pied dit an

...

En 1974 Mike Sinyard fonde Specialized sur trois principes:

la passion de rouler, l'esprit d'entreprise et l'idée d'un partenariat avec les magasins de cycles. Trois qui

...

L'intervalle training ou fractionné, c'est quoi ? Cela consiste en une succession d'exercices intensifs suivi d'exercices de récupération active. La série active est en général de te

...